VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 25 Aoû - 12:43.
Ne jamais ô grand jamais boire du jus de citrouille.




STATUT DU SUJET : privé
NOM DES PARTICIPANTS : Louna Epicia & Louise C. McLows
DATE : Samedi 23 Mars
HEURE : Le matin vers 8h.
METEO : Il fait froid mais le ciel est clair et dégagé. Avec quelques degrés en plus ce serait parfait.
NUMERO ET TITRE DE L'INTRIGUE GLOBALE EN COURS : INTRIGUE GLOBALE OO7 : Vengeance
NUMERO ET TITRE DE L'INTRIGUE DU FORUM EN COURS : INTRIGUE OO6 : Comment ça le sol tremble ?
INTERVENTION DE DOMINUS TENEBRAE : Dodo ne vient jamais dans mes sujets mais si cette fois il veut venir, je ne le mangerai pas -quoique .

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 25 Aoû - 12:45.
Je regardai ma montre d'un air absent, depuis très exactement huit heures nous étions le 23 mars, le jour de mon anniversaire. Encore une année de plus sans que mes parents ne puissent me le souhaiter, une année de plus à me demander si j'aurai pu empêcher ce qui était arrivé. Généralement je tentais de ne pas y penser, de ne pas prendre tout cela trop à cœur mais, en ce jour particulier, tous mes souvenirs portaient sur les évènements fatidiques de ma courte vie. Nous étions samedi, il n'y avait pas cours aujourd'hui mais malgré ma bonne volonté je ne semblais pas envahie par le sommeil. Incapable de m'endormir je me levai de mon lit, enfilai un pull ainsi qu'un pantalon puis descendis dans ma salle commune qui était déserte. L'atmosphère de cette pièce était vraiment effrayante, pas un bruit ne se faisait entendre et la froideur du matin avait depuis longtemps enlevé chaque coin de la salle. Je soupirai, pourquoi est-ce que les autres laissaient sans cesse les fenêtres ouvertes ? Détournant le regard j'aperçus un beau verre rempli d'un liquide orange, yeupii du jus de citrouille, enfin quelque chose de bien ! Avec un sourire fatigué je m'en approchai, le pris et le bus d'une traite. Espérons que personne d'autre n'en voulait sinon il y allait y avoir un problème. En vérité le breuvage n'avait pas un gout que je connaissais particulièrement mais il n'était pas mauvais non plus, il avait juste un arrière gout de piment bizarre.

- HOHO un dragon ! Ne bouge pas, j'arrive !


La forme gigantesque d'un dragon se distinguait dans le parc près du lac. Il était hors de question pour moi de laisser filer une occasion pareille de voir un si bel animal, si majestueux et si impressionnant. Ce ne me parut même pas étrange qu'une telle créature ait pu rentrer dans le château sans être vu, non moi tout ce que je voyais c'était qu'elle m'attendait bien sagement dans le parc. Je dévalai quatre à quatre les marches de l'escalier, manquant de tomber à chacune des marches puis je bondis dans le parc pour trouver MON dragon. Il était là, à la même place que tout à l'heure comme s'il m'attendait depuis des heures. D'un air admiratif je m'en approchai l'œil brillant de joie et j'ouvrai la bouche pour lui parler mais, pas un mot correct ne sortit de ma bouche. Je ne prononçai que des ''Oh'' des ''Wahou'' ou des ''Aya'', le pauvre ne risquait pas de comprendre mes paroles. Avec peine je déglutis

- Oh bé ça alors... épouse moi beeaauu dragon.

Je tiens à signaler qu'à ce moment précis je n'étais pas dans mon état normal, d'accord ? J'aime beaucoup les dragons, ne pensez pas le contraire mais, je n'irai quand même pas jusqu'à les demander en mariage, je ne suis pas aussi givrée. D'ailleurs je n'étais même pas en train de parler à une de ces créatures féeriques, non, je parlais à un lézard d'une dizaine de centimètres. Le liquide orange n'était vraisemblablement pas du jus de citrouille et il provoquait chez moi différentes hallucinations.

- T'en vas pas, je t'aime moi !

Bou le vilain dragon, il prenait la fuite ! Était-ce ainsi que les dragons repoussaient les demandes en mariage normalement ? Un ''non'' m'aurait suffi. Mon orgueil en prit un coup si bien que je me décidai de courir à mon tour pour rattraper mon âme sœur mais c'est alors que je me cognai contre... Seth. Il était tout pâle et gelé, normal lorsque l'on sait qu'en vérité il ne s'agissait de rien d'autre à part un gros cailloux. Je tapotai ce qui pour moi était sa tête d'un air compatissant.

- Tu sais Seth, tu devrais arrêter de vivre dans un congelo c'est pas bon pour ta peau.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 26 Aoû - 21:19.
Je m'étais endormi sur un des canapés de la salle commune, mais en fait je ne m'en étais seulement aperçus le matin, vers 6heures quand mon corps avait tapé le carrelage froid et dur de la salle commune des Serpentards. J'avais fait un petit « Aaa... » Qui s'était terminé en « ...aie ! ». Je m'étais donc levée, bah oui que faire d'autre ? On m'avait coupé dans mon sommeil et bien que je sois très fatiguée je n'avais pas réussi à me rendormir. J'étais donc partie prendre une longue douche, tellement longue qu'au bout d'un moment elle me fit comprendre qu'elle en avait marre de moi et effectivement j'en sortis de suite. L'eau froide m'avait glacé le sang et je tremblais comme une feuille dans ma serviette.

Après mettre réchauffer, j'étais allée voir par la fenêtre si le temps était propice à un léger débardeur. Je ne voyais pas vraiment de soleil. Je penchai alors plus vers un léger pull. Une fois habillée, je m'étais faufilé dans les couloirs pour allez nourrir mon petit ventre qui refaisait la 5ème symphonie.

Il n'y avait pas grand monde, c'est vrai il était tôt et puis on était samedi, ce qui était en fait normal. Je dévorai un peu de tout, on me stoppa pour me proposer du Jus de citrouille. Je regardai la personne complètement hébétée.

« Non...enfin non merci, je déteste ça »

Je le regardai bizarrement, je ne lavai jamais vue, je lui fis un sourire pris une pomme et m'étais enfui avec mon sac. J'étais en train de manger, j''étais dans mon monde et lui vient me bousculer les neurones avec son jus de citrouille, beurk...

Je m'étais ensuite dirigée vers le parc. Il y avait un petit vent, donc j'avais mis mon écharpe au tour du coup et étais partie m'installer sur une branche d'arbre à coter du lac. Je fis bien attention de prendre la plus solide, car avec toutes les petites anecdotes qui mettaient arriver ce matin je me méfiais.

Je croquais désespérément dans ma malheureuse pomme qui ne m'avait rien fait. Je regardais les alentours, pas grand-chose, mais c'était joli à regarder. Je vis apparaitre Louise au loin, elle avait l'air d'être pressée et regardait quelque chose fixement. Je fis un léger mouvement de main, mais elle n'y fit pas attention. C'est seulement quand je l'avais vue parler dans le vide que j'avais baissé ma main.

Je pensai, *mais que fait-elle ? * J'en eus un petit rire. Je la vue ensuite regarder vers le ciel et s'élancer à toute vitesse vers... une très grosse pierre. Elle fonça délibérément dessus, sans même donner l'impression qu'elle l'avait remarqué. Je descendis alors rapidement de mon perchoir, un peu trop vite peut-être, j'étais tombée sur les fesses, mais tant pi, je m'étais dirigée vers elle avec rapidité et ce qu'elle dit me troubla.

« Tu sais Seth, tu devrais arrêter de vivre dans un congelo c'est pas bon pour ta peau. »

Je m'accroupi et avec un sourire et ma main sur son bras d'une façon protectrice comme à mon habitude avec elle, je lui dis :

« Louise, ça va bien ? Tu m'as fait peur ? »


Dernière édition par Louna Epicia le Lun 29 Aoû - 0:41, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 28 Aoû - 19:17.
J'étais vraiment très préoccupée par l'état de Seth, il était vraiment tout froid, s'en était presque effrayant et puis sa peau était vraiment pâle. Était-il malade ? Quoi qu'il en soit j'étais bien décidée à l'aider ainsi qu'à lui faire comprendre la gravité d'une exposition prolongée au froid : congélation prématurée, ressemblance marquée avec un glaçon, dessèchement de la peau et bien d'autres ! Je le regardais d'un air bienveillant au moment où un grand méchant loup arriva vers moi et m'attrapa par l'épaule pour m'empêcher de fuir. Par la barbe de Merlin il voulait me manger ! Ses dents étaient longues, pointus, ils avaient des poils hm... blonds mais cerise sur le gâteau il parlait ! Je retins un petit cri de frayeur néanmoins ma bouche reste ouverte en forme de ''o'' tandis que mes yeux le parcouraient en long en large et en travers. Alala hallucination quand tu nous tiens, la pauvre Louna ne devait pas comprendre cependant à mes yeux c'était un loup, un grand méchant loup. Comment était-ce possible pour lui d'être entré dans le château, que faisaient les gardes non de non ? J'étais bien trop jeune pour mourir, je n'avais même pas encore croisé de dragon ! Je me tournai vers Seth, l'air implorant.

- Grand Seth magique protège moi.


Et là, sous mes yeux ébahis, devant le grand méchant loup, Seth le magnifique se dédoubla en plein de petits Seth répartis un peu partout autour du lac noir. Bon en vérité il ne s'agissait que d'autres cailloux que je n'avais pas vu mais pour moi c'étaient des minis jaunes. Je voulus lui taper la main en signe de bien joué mais celle-ci était vraiment très solide et je me heurtai douloureusement à un morceau de rocher. Secouant ma main qui me faisait à présent un mal de canard en soufflant bruyamment je déclarai .

- Waouh t'es costaud...

Je tournai alors la tête vers le grand méchant loup une seconde afin de voir si oui ou non il avait prit la fuite mais je fus bien vite rappelée à la réalité par un craquement de branches : Seth venait de partir en courant et se trouvait à présent dix mètres plus loin. Non, le cailloux n'avait pas bougé de place mesdames et messieurs seulement mes yeux m'avaient encore joué un vilain tour ce qui me fit penser que mon sauveur se faisait la malle ou tentait de fuir l'adversité, à vous d'interpréter.

- La fuite... oh mais oui, fuyons, comme tu es trop intelligent, mieux que les dragons !

Je courus dans sa direction, fuyant Louna le loup par la même occasion, avec une expression indescriptible collée sur mon visage. De la peur ? De la joie ? De l'euphorie ? Probablement un petit peu de tout cela réuni quoi qu'il en soit je prenais mes jambes à mon cou. C'est alors que Seth disparu laissant place à Yessenia, la poufsouffle que j'avais rencontré quelques jours auparavant. Je m'arrêtai net, interloquée par la récente disparition de mon camarade le sauveur de pierre.

- Qu'as -tu fais de Seth ? Tu l'as .... oh par Merlin tu l'as servi en entrée ?!

Non de non, quelle idée de le servir en entrée, je savais que ce n'était pas une bonne idée de la laisser finir le repas toute seule mais après notre duel j'avais préféré partir. Quelle bêtise ! Prête à venger le grand Seth je sortis ma baguette et la pointai vers l'arbre qui avait la forme de Yessenia.

- Titimtsouin !

Drôle de formule, elle ne marcha pas allez savoir pourquoi. Je me retournai, me souvenant brusquement du grand méchant loup puis je filai me cacher derrière Taryn l'arbre en criant haut et fort à Louna le loup.

- Je suis trop jeune pour mourir, va manger les marguerites !


Dernière édition par Louise C. McLows le Lun 29 Aoû - 10:02, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 29 Aoû - 2:57.
Louise n'avait pas pris la peine de me répondre, enfin pas oralement, car quand j'avais vu la frayeur dans ses petits yeux, j'avais compris que pour elle je n'avais rien de rassurant. Je ne sais pas comment elle me voyait, m'imaginait. Mais j'étais apparemment effrayante et pour elle, je devais vraiment l'être, elle prenait déjà Seth pour une pierre, enfin plutôt une pierre pour Seth. Alors, je n'ose même pas imaginer en quoi, elle pouvait en ce moment même.

« Grand Seth magique protège moi. »

« Non, d'un chien, mais pour qui me prends tu ? »

*Tiens, un chien ? Elle me prenait peut-être pour un petit...hum gros chien. Nan, les chiens ça ne fait pas peur...*

Mes pensées furent perturbées par Louise. Voilà, qu'elle tapait de la main dans ce très gros caillou, dans Seth. Le pire c'est qu'elle continuait dans son délire. J'avais moi-même déjà eu des hallucinations, mais pas aussi longue et pas aussi intense. Qu'avait-elle pris, que lui avait-on donné pour qu'elle soit dans cet état ? Je n'en savais vraiment rien, mais cela commençait vraiment à m'inquiéter.

« Hey... »

Voilà qu'elle se mettait à courir maintenant, nan, mais ce n'est pas possible. Il fallait que je trouve une solution et vite. Je pourrai l'amadouer en lui fessant croire ma mort...nan, mais je devenai folle. Je n'allais pas me taper dans un mur, enfin arbre pour lui faire croire que je n'étais pas dangereuse pour elle, pendant au moins quelques minutes. Parce-que se prendre un arbre n'a jamais tué personne, enfin presque, tout dépend de l'arbre. Parce-que j'en connais un, si on a le malheur de l'approcher d'un peu trop prêt...aie. Je ne préfère pas y penser.

Sortant de mes délires, je vis Louise sortir sa baguette. Houlà, catastrophe...bon, pas tant que ça vue qu'elle visait un arbre, surement une autre personne de son hallucination. Heureusement son sort était complètement incohérent donc il n'y eut pas d'explosion ou je ne sais quoi. Mais après ça, elle se rappela ma présence et se cacha derrière un arbre. Ce qui était très logique, vraiment... Nan, pas du tout en fait, mais pas grave je commençais à m'habituer à mon apparence de grand méchant loup et d'ailleurs c'est ce qu'elle cria, « Louna, le loup ! » et cela à plusieurs reprises. J'étais donc un loup. Sympa, j'aimais bien son hallucination, surtout que c'était mon patronus. Enfin, quoique cela était vrai, pour elle ce ne devait pas être très rassurant. Effectivement elle me cria ensuite : « Je suis trop jeune pour mourir, va manger les marguerites ! »

Soudainement un plan s'infiltra dans ma petite tête et tant pi, si cela ne marchait pas j'utiliserais le plan B, qui réglerait le problème à coup sûr. Hum...à moins que le plan B devienne le plan C...à voir.

Pour bien commencer mon plan A, je devais foncer dans l'arbre où était cachée Louise, j'avais foncé dedans, comme pour lui faire croire que loup voulait l'attraper et que ce loup n'avait pas vue l'arbre ce qui était totalement débile, mais bon... Elle prenait les arbres et des cailloux pour des personnes, donc ça pouvait marcher. Tien en n'y pensant, si cet arbre était une personne dans la tête de Louise, cela signifierait que le loup allait sauter sur une personne humaine...Hum bah tant pi, c'était pour la survie du cerveau de Louise et de sa personne également parce-que, à force de se prendre des pierres, elle pourrait se faire mal.

Bref, je mettais élancé sur cet arbre pour moi et une personne pour elle et là, comme si je venais de me prendre un mur ou un arbre en fait, oui de faire la comédie ça fait mal quand-même. Je me laissai tomber au sol et je ne fis plus en signe de vie et en essayant de respirer le moins possible.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 30 Aoû - 16:37.
L'animal qui me traquait depuis tout à l'heure s'élança vers moi et se heurta de plein fouet sur l'arbre qui me protégeait. Je haussai un sourcil l'air sceptique. Les loups étaient vraiment des bestioles stupides ! Cherchant quelque chose pour l'assommer s'il venait à se réveiller de son sommeil digne d'une marmotte polaire je remarquai cinq pommes de pins dispersées sur le sol. Je les attrapai puis retournai à Louna le loup qui faisait toujours la morte sur le sol. Un coup de pied sur ses pattes. Un deuxième. Un troisième. La réaction de l'animal ? Une profonde respiration. C'est alors qu'il commença à remuer, ou peut-être était-ce l'effet du vent, quoi qu'il en soit je pris un air effrayé. Je lui balançai mes munitions sur le museau avant de partir en courant et en criant à tue-tête.

- Loup en liberté, loup dans le château, loup dans les pissenlits !

Mais personne ne pouvait m'entendre, vous pensez bien qu'à cette heure-là un samedi matin, ils pensaient plus à dormir qu'à autre chose. Au loin une silhouette se détachait néanmoins du reste du paysage, une ombre de grande taille, vécue de cape. Je mis un certain temps à le reconnaitre mais sa bague qui brillait au soleil ainsi que sa large balafre sur sa joue barbue suffit à me donner toutes les informations dont j'avais besoin pour reconnaitre cette ombre. Hazel, mon cher vieil oncle. Celui qui, sans le vouloir, m'avait laissé la vie sauve. J'eu à ce moment-là le réflexe le plus débile de ma vie et pourtant j'en avais eu croyez moi mais, celui-ci... Je fermai les yeux, poussai un soupir en posant une main sur mon front puis je me laissai tomber mollement sur le sol. Sans une plainte. Quel était donc ce réflexe ? Faire la morte. Cependant, les secondes passaient et aucun bruit de pas ne se faisait entendre. Pas un son, pas une brindille qui craquait. Rien que le souffle du vent qui venait fouetter mon visage. J'ouvris donc un oeil puis le deuxième en tentant de l'apercevoir mais je ne voyais rien donc je me relevai prudemment et commençai à courir. Prendre mes jambes à mon cou, courir aussi vite que je le pouvais vers ce lieu si rassurant qu'était le château de Poudlard. Je me heurtai alors au loup que j'entraînai dans ma chute en direction du lac noir. Un. Deux. Trois. Impact. Nous étions dans l'eau, le loup et moi. Le froid du mois de mars ne semblait pas seulement avoir envahi ma salle commune malheureusement mais également l'eau du lac dont la température ne devait pas être supérieure à dix degrés. Un peu plus et je me transformais en glaçon géant. Le teint livide, pâle je remontai à la surface de l'eau.

- Ca-ca-ca-ca-calamar.


Je tournai alors la tête et vis Louna. Par Merlin, quand était elle arrivée ? Et puis... pourquoi j'étais là déjà ? Je nageai vers le bord du lac noir en claquant des dents puis je fis venir des couvertures toutes chaudes de ma salle commune à l'aide du sortilège ''accio''.

- Fran-franchement, t'as des dr-drôles d'idées. Se bai-baigner par ce-ce temps, faut être mar-marteaux.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 13 Sep - 0:23.
J'avais couru plus vite et avait tapé l'arbre plus fort que je ne l'avais pensé. Cela, ne m'avais pas assommé, mais...aie, quoi ! Nan, nan, mais franchement, j'avais vraiment des idées bizarres moi et encore s'il n'y avait que ça. Mais, non Louise avait commencé à me lancer des pommes de pins.* Aie ! aie ! et encore Aie !* Je devais surement avoir le nez tout rouge...et voilà qu'elle criait encore au loup. Des frissons parcouraient tout mon corps. Le sol était quand même vachement froid. Je n'entendis plus Louise, puis un gros boum. J'avais ouvert discrètement un oeil pour regarder ce qu'elle fessait...Elle était au sol, comme moi ! Essayait-elle de m'imiter, j'avais continué à y penser, mais en refermant mon oeil, car je l'avais vu se relever et courir, vers moi.

M'avait-elle oublié ? Surement, car quand j'avais senti son pied dans mon ventre, j'avais bien compris qu'elle ne m'avait même pas remarqué. Elle avait dû voir qu'elle que chose de bien plus effrayant qu'un loup...Son oncle, peut-être...Nous avions beaucoup parlé et elle s'était très vite confiée à moi quand nous étions à St-mangouste. Elle devait être terrifiée...

« AAAAh ! »

Mon corps avait roulé jusque l'eau du lac pendant que le corps de Louise s'écrasait dans l'eau. Elle avait vraiment tapé fort, en même temps, si c'était bien son oncle qu'elle avait vu ou plutôt imaginé, je la comprenais...

L'eau était gelée, j'avais senti ma tête passer sous l'eau... Puis d'un mouvement de bras et de jambe, j'avais ressorti la tête de l'eau, étouffé par le froid. Je fis quelque brasse avant de toucher la terre ferme et pouvoir en ressortir.

Louise était sortie quelque seconde avant moi en criant, « Calamar ! » de façon saccader. Ce qui me poussa d'ailleurs à sortir encore plus vite de l'eau.

Au final, Louise avait exécuté mon plan A à la perfection et sans que je ne lui demande rien, enfin à la perfection...Normalement, juste Louise devait terminer dans l'eau pour se rafraichir les idées.

« Fran-franchement, t'as des dr-drôles d'idées. Se bai-baigner par ce-ce temps, faut être mar-marteaux. »

Quand j'entendis ce qu'elle m'avait dit j'avais été rassuré, *Ah ! Ma vraie Louise !* et bien sûr elle ne se souvenait de rien. J'avais pris une des couvertures de Louise avant de répondre avec des claquements de dents incessants.

« Ta-ta-ta...c'est t-toi qui no-nous à fais-ais plon-ger...Tu-tu avais des allu-cinations. Tu me prenais p-our un Loup et ce caill-oux pour Seth !»

Essayais-je de dire avec un sourire difficile à cause du froid, mes lèvres étaient sans doutes violettes comme celle de Louise.

« Tu m'as f-ais pe-ur ! Quelqu'un t'a empoi-so-soné ? »
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 18 Sep - 18:50.
« Ta-ta-ta...c'est t-toi qui no-nous à fais-ais plon-ger...Tu-tu avais des allu-cinations. Tu me prenais p-our un Loup et ce caill-oux pour Seth !»

Des hallucinations ? Oula mais qu'avait-elle mangé ? J' haussai un sourcil septique en jetant un œil à la pierre qui se trouvait un petit peu plus loin. Hormis le fait qu'elle soit grande et posée par terre je ne relevais pas grande ressemblance avec Seth. Mon regard ne cessait de faire des allés-retours perdus entre Louna et la pierre, j'attendais qu'elle se mette à rire pour m'avouer qu'elle plaisantait mais elle paraissait sérieuse. Très sérieuse. Mes réflexions si intenses avaient dû me faire surchauffer la tête car mes couvertures m'étouffaient, mon visage devenait rouge, aussi coloré qu'une cocotte minute prête à exploser. Pourtant il ne faisait pas chaud dehors, loin de là, vous vous doutez bien qu'au mois de Mars généralement on a pas trop envie de danser en maillot de bain. Mes couvertures m'accablant, je les repoussai dans un mouvement théâtrale très exagéré, me relevai pour faire face à Louna.

- Taratata, je crois que l'eau froide du lac a gelé tes idées.


Oups, la potion avait peut-être laissé quelques séquelles sur mon état psychologique finalement... Dans un geste ample je pointai du doigt le grand château qui nous faisait face avant de poser mon poing inoccupé sur ma hanche à la manière des aventuriers de la jungle. C'est alors qu'un mot m'attira l'attention : empoisonnée ? Qui oserait ? Mais maintenant qu'elle m'y faisait penser... J'avais bu une boisson non ? Saperlipopette mais oui ! J'avais bu de l'eau ! Enfin bon quel intérêt d'empoisonner ce que j'avais bu hier soir ? Ce matin je n'avais rien bu, rien vu, rien mangé. Je repoussai mes cheveux en arrière puis j'affichai un sourire séducteur - allez savoir pourquoi - Orange, un truc orange. J'avais bu un truc ce matin ? Mes yeux s'arrondirent tandis que je penchai la tête sur le côté d'un air incompris.

- J'avais une réponse à ta question mais il semblerait qu'elle ait pris ses ailes à son cou...

Louna avait les lèvres violettes, étrange n'est-ce-pas ? Je m'approchai d'elle d'un air inquiet avant de poser ma main sur son front pour voir si elle n'avait pas de fièvre. Comment savoir si quelqu'un était malade simplement grâce à cette technique ? Bonne question ! Je ne l'avais jamais su mais j'espérais avoir une illumination soudaine et voir apparaitre sur le front de mon amie sa température. Avant même que je ne m'en rende compte je me mis à trembler comme une feuille morte, sensible au climat malgré mes élans de bizarrerie. J'avais froid, je gelais, mes yeux se fermèrent doucement alors que je tombais sur le sol dur qui nous entourait.

- J'ai pas peur de toi et puis ... tes lettres... tes lettres sont pourries...

Paroles sans sens du moins pour celle qui les entendait. Elle avait presque toujours tout su pourtant à l'heure actuelle des choses Louna ignorait une part importante des évènements. Ces bouts de papier que j'avais trouvé dans lesquels Hazel tentait de se justifier. Était-ce des remords, une lueur d'humanité ? Quand avait-il bien pu les écrire ? Il n'y avait aucun date dessus mais je les avais trouvé et comme on dit trouver c'est trouver, reperdre c'est parjurer sur Merlin. Ou quelque chose dans ce gout là.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 28 Sep - 20:36.
Alors que je congelais surement, Louise était devenue toute rouge et avait lâché sa couverture ce qui m'avait donné encore plus froid. Je l'avais vu bouger sa tête de gauche à droite comme si elle attendait quelque chose. J'aurais peut-être du faire pareille pour me réchauffer un peu. Mais je n'avais pas bougé, j'étais vraiment frigorifiée. Elle m'avait regardé, comme une petite fille perdue, ne comprenant plus la situation.

« Taratata, je crois que l'eau froide du lac a gelé tes idées. »

Voilà, c'est moi qui passai pour une folle maintenant, bon y fallait s'y attendre j'aurais eu la même réaction, je lui aurais même ri au nez, mais là c'était-elle et ça m'inquiétait de plus en plus. Je pensais vraiment que son état, après ce petit plongeon dans le lac, était redevenu normal, mais apparemment pas tout à fait.

Mais que fessait-elle ? Moi je ne bougeai plus d'un poil et je commençais à ne faire plus qu'un avec le sol et, elle, on avait l'impression qu'elle révisait une chorégraphie moldu des années 90. Je m'attendais à une réponse, à la réponse qu'il me fallait et là...nan, même ses idées avaient peurs d'elle, si bien qu'elle s'envolait avant que ça puisse sortir de sa bouche... Mais au moins si elle a pu trouver une réponse, c'est qu'il y avait bien un truc qui l'avait rendu comme cela et se n'était pas des plus rassurants.

Me fixant elle était venue poser sa main sur mon front pour essayer de juger une certaine température. Cela me rappelait tellement ma mère, son attention quand j'étais malade il faut dire qu'elle travaillait à St-mangouste donc elle me remettait sur pied bien vite, mais... St-mangouste, les attaques de l'organisation... Nous étions coupés de tout... Je ne savais pas s'il allait bien...

Rien ne s'était passé jusqu'au moment où je l'avais senti trembler, le froid reprenait ? C'est à ce moment-là que je la vis fermer les yeux et tomber au sol, je la voyais comme au ralentit, aucun bris rien sauf la phrase totalement incompréhensible qu'elle sortie avant d'être totalement inconsciente. J'aurais voulu la rattraper, mais je n'avais pas étés assez rapide, j'avais pris une grande respiration avant que tout ce qui s'étaient passés reprennent une vitesse normal. Enfin, normale j'avais l'impression que cela allait un degré trop vite. ..

Et puis de quelles lettres me parlait-elle ? C'était quoi ce mystère. J'étais maintenant en attente de deux réponses, mais elles m'importaient peu sur le moment. Le cas numéro un était Louise ! J'avais pris une couverture et l'avais posé sur elle je m'étais ensuite accroupi et avait posé la tête de Louise sur mes genoux, j'avais ensuite attrapé ma baguette.

« Aguamenti »

Un léger filet d'eau était arrivé dans sa bouche, j'avais paniqué... Il fallait vraiment que je l'emmène à l'infirmerie, c'était urgent. Mais j'étais tellement bouleversée que j'en avais perdu mes sortilèges et que je ne voyais aucun moyen de l'y emmener...

« Louise, Louise ... ! »

Dis-je en lui tapotant les joues.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 2 Oct - 17:42.
Réaction de ma part face au filet d'eau qui s'infiltrait dans ma bouche ? Hum à peu de choses près... pas grand chose et pour cause je m'étais endormie. Si si c'est véridique. J'étais loin du parc à présent, dans un monde qui m'appartenait pleinement, celui de l'imaginaire et du rêve. Immobile comme une pierre seul mon souffle certifiait que je n'avais pas trépassé suite à l'attaque aqueuse dont j'avais été victime. Mon corps était allongé dans l'herbe humide du parc mais mon âme était partie en vadrouille dans les fins fonds du pays des dragons et des pitiponks. Il y avait pleins de choses là dedans sauf peut-être un sol pour marcher...ah oui, ce n'était quand même pas très pratique tout ça. Vous avez déjà essayé d'avancer dans les airs ? Je peux vous assurer que ce n'est pas chose aisée surtout lorsque l'on est entourée par des créatures crachant du feu à tout bout de champ. Je flottais donc dans les airs au dessus des pitiponks qui me regardaient avec avidité.

- Vlan dans les dents, tu peux pas m'attraper !


C'était important de le souligner au cas où si l'envie venait à les prendre d'essayer de me manger ou bien d'appeler le reste de leur bande. Si j'avais pu avoir un super pouvoir j'aurai choisi sans hésiter celui de pouvoir voler dans les airs sans balais rien que pour pouvoir narguer les anglais. Insouciante ? Peut-être mais après tout c'était bien le seul endroit où je pouvais l'être, j'étais dans mon monde, celui dans lequel personne ne pouvait rentrer. J'étais la seule à en détenir la clé. Sur ces paroles et ces pensées des plus philosophiques je sentis quelque chose changer. La chute libre. Apparemment mon super pouvoir était arrivé à expiration ainsi mes ailes invisibles avaient disparus me laissant tomber sur une bonne dizaine de mètres. D'accord c'était un rêve, d'accord je ne pouvais pas me faire mal mais quand même, c'était effrayant ! Et puis oulala les pitiponks se rapprochaient dangereusement ou plus exactement je me rapprochais d'eux ce qui ne semblait pas leur déplaire. Non mais que faisait les dragons ? Ils ne pouvaient pas me défendre ? Je les aperçu un petit peu plus loin, assis, en train de se mettre du vernis à ongles sur leurs griffes gigantesques qui devaient être aussi large que moi. En plus c'était du vernis orange, couleur qui ne se mariait pas bien du tout avec leurs écailles.

Aïe aïe aïe. Non mais voilà qu'ils m'attaquaient ? Quel manque de courtoisie évident ! On n'attaquait pas ceux qui n'étaient pas en mesure de se défendre surtout pas lorsqu'ils étaient en train de faire une chute vertigineuse après avoir perdu un super pouvoir ! Je fermai les yeux pour me protéger des claques ce qui était totalement idiot étant donné que celles-ci me cognaient la joue mais peu importe. J'attendais d' heurter le sol, le seul problème c'est que cela n'arriva pas pour la simple et bonne raison que mon rêve venait de se terminer. De retour sur l'herbe humide, j'ouvris les yeux avec difficulté du fait d'un mal de tête très prononcé. Ma tête avait dû se cogner au sol violemment ce qui me vaudrait certainement une bosse énorme d'ici peu mais pour l'heure ce n'était pas ma tête qui me faisait le plus mal. C'était mon cœur, au sens figuré du terme. Mes yeux partaient dans tous les sens comme si je ne pouvais plus contrôler leurs mouvements.

- Han... me sens pas bien...

Et l'eau que j'avais avalé n'arrangeait pas les choses, si pendant mon rêve je n'avais pas ressentis les effets de ma pseudo noyade, à présent je le sentais bien. Toussant à pleins poumons je me relevai quelque peu afin de ne pas ravaler le liquide que je crachais puis une fois cela fait je me laissai retomber lourdement sur le sol. Ma tête tournait et j'avais cette effroyable impression que si je me relevai un pitiponk reviendrait me gifler. Hm. Mes idées n'étaient pas tout à fait clairs mais ce qu'il faut retenir c'est la chose suivante : je ne voulais pas me relever, marcher, regagner la salle commune ou le château. Juste attendre là, avec Seth le cailloux, louna le loup fou, les pitiponks enragés et les dragons manucurés.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 7 Oct - 22:11.
Mes doigts étaient complètement gelés, la couleur de mes ongles, n'était plus rosé comme à leurs habitudes...Louise était toujours aussi froide que moi, mais l'avoir dans mes bras comme ça... Mon souffle avait commencé à s'accélérer, j'avais perdu pendant quelque second l'image du parc, du lac... et j'avais comme l'impression de plonger dans une pensine.

Je me réveille, j'ai froid, je suis dans une voiture, des éclats de verre un peu partout... Je me touche le front, il y a du sang, je sens de petites croutes. Je tourne légèrement ma tête, mais une douleur me prend dans le dos... mais elle n'était en rien comparable à la douleur de mon coeur, de mes yeux obligés de voir ce spectacle tragique. J'avais touché son visage, l'avais appelé, non il n'était pas mort?! Ce n'était pas possible, je ne voulais pas le croire. J'avais commencé à crier, pleurer, le bousculer autant que mon corps me le permettait... J'avais mal, si mal...

Mais bizarrement ma vue était devenu plus flou, je vis la tête d'Alexandre se tourner vers moi, en sang et dire « Vlan dans tes dents... »

Ma peur, me fit lâcher un cri si aigu, que j'en avais lâché la tête de Louise, pour les plaquer sur ma bouche. Ce n'était qu'un souvenir et c'était bien sûr faux, mais Alexandre aurait très bien pu le penser... je l'avais tué en lui disant en voiture que j'avais couché avec son frère... Toute la haine envers moi-même était revenu, le remord, la honte...

Quand j'étais revenue à la réalité, j'étais encore plus honteuse d'avoir laissé Louise sans « surveillance », j'avais encore les larmes aux yeux par rapport à mon souvenir un peu déformé.

« Han... me sens pas bien... »

J'avais senti comme des convulsions venant du corps de Louise, mais non, elle s'étouffait avec l'eau que je lui avais donné *Super idée !* Après avoir fait « disparaitre » l'eau de sa bouche, elle était retombée au sol et puis plus rien. Aucun bris, vraiment rien...

J'avais voulu la soulever un peu pour la faire marcher jusque l'infirmerie, mais le « hmm » que j'avais entendu m'avait fait rebrousser chemin.

« D'accord, pas bonne solution ! je te bouge pas... »

Je l'avais reposé au sol tout en l'entourant de sa couverture et de la mienne au passage... Il fallait que je me concentre, je connaissais des sorts pour faire l'évité une personne, mais j'étais un peu bouleversée...
avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ
ϟ messages : 974
ϟ entrée : 24/04/2010



Message Posté Mer 12 Oct - 10:40.

Rends moi mon Whisky!




Il est bien de prendre le breuvage d’une autre personne, mais pensais-tu vraiment que la personne n’allait pas se venger. Un homme bien costaud, un septième année qui avait ramené sa bouteille de Whisky, l’un des meilleurs et des plus chères de toute l’Ecosse. Quand il vit le verre vide, il se mit en tête de se venger… Pauvre de toi ! Il t’a retrouvé ma pauvre… c’est le moment de te faire agresser par le jeune homme… Ah deux vous devriez y arriver ? Ou peut-être pas…

Dominus interviendra lorsqu'il le jugera utile.


avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 1 Nov - 17:53.
- McLows ! Je savais qu'c'était toi ! Toujours à fouiller dans les affaires des autres hm ? Où il est ? Où est mon verre ?! Tu sais combien il coutait ? Jl'ai fait venir par train, la bouteille coute 250£ ! File moi mes dollars, j'te préviens j'lacherai pas l'affaire, pas cette fois, pas pour MON wisky !

Jason Farnel alias le plus mauvais élèves de Poudlard, le plus rancunier et le plus cruel des serpentards de toutes l'histoire de l'école. On avait déjà discuté ou plus exactement nous avions été obligé de nous adresser la parole. Il ne m'avait jamais vraiment beaucoup apprécié d'ailleurs c'était réciproque. Pourtant je n'étais pas quelqu'un de désagréable mais je pense que le fait de l'avoir traité de goule des mers quand j'étais en deuxième année n'a pas dû arranger énormément son aversion pour moi. Il n'était pas très commode d'habitude mais rien qu'à attendre sa voix, aujourd'hui il devait être d'une humeur massacrante. J'étais dans un état semi-comateux et lui il venait m'enguirlander pour un verre de wisky ? Sérieusement ? J'ouvris un œil et vis son gros visage rougeâtre juste au-dessus de moi. Il ne me faisait pas peur, loin de là, le voir me donnait plus envie d'éclater de rire. Oui, malheureusement le wisky n'avait, de toute évidence, pas arrangé mon état psychologique...

- J'ai chaud, ma tête tourne, je vais avoir une bosse et toi tu t'en fous ? Tout ce qui t'intéresses c'est de récupérer ta tellière de wisky ? Trop tard mon grand, t'avais qu'à pas laisser trainer ton verre. Ça t'apprendras à emmener des machins alcoolisés à l'école en plus ton truc sois disant super cher ba il avait un goût tout pourri. Vous êtes vraiment bêtes, vous autres, les septièmes années ! Revois tes priorités.

La réaction de Jason ne se fit pas attendre mais il tenait bon, il résistait à l'envie de me taper. Certes il avait les sourcils froncés, ses yeux me lançaient un regard noir et il tremblait de colère mais aucun de mes yeux n'était encore au beurre noir. Finalement, il était peut-être de bonne humeur. Toujours avec la même colère dans la voix il s'accroupit à côté de moi et hurla

- Tu vas me rendre mon argent de suite ou sinon...!


Mais un léger incident vint interrompre son si jolie discours. Au moment où il avait prononcé sa phrase et bien mon estomac avait décidé de rendre ce qu'il devait au jeune Farnel enfin, à sa manière. Il n'y avait plus de wisky dans le verre mais à la place, je l'avait déjà tout bu d'ailleurs je ne me souvenais même pas où j'avais vis le récipient en plastique par contre je savais où était l'alcool. Pourquoi je ne buvais pas beaucoup aux fêtes normalement ? Ah oui. A cause de mon extrême rapidité à décuver... Je venais de vomir sur les chaussures de Jason.

- Tes chaussures ont vraiment une drôle de tête... c'est la nouvelle mode ? C'est bizarre pourtant dans witch teen ils n'en ont pas parlé...

Hahah, pas d'bol !
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mar 15 Nov - 23:38.
Ah c'était donc la cause d'un alcool et plus précisément d'un whisky pur feu à 250 $. Houa, bah son prix était misérable comparer aux hallucinations qu'il peut donner. Nan, mais franchement quelles idées de ramener des alcools aussi fort à l'école. Je ne dis pas que je ne l'ai jamais fait, mais au moins j'avais la décence ou du moins l'intelligence de le ranger précieusement. Attend il y avait beaucoup de première et deuxième année qui passait dans la salle commune, enfin tous les Serpentards, quoi ? Quelle effets cela aurait fait sur un de ces petits, déjà que sur Louise ce n'était pas du tout réjouissant alors surtout petit...Aïe !

Je le vit se Jason s'approcher de plus près de Louise.

« Nan, nan ! »

Je pointai ma baguette pour le faire reculer. C'est bien sûr à se moments que Louise se mit à parler. Mais je fis étonner, car son discours était clair, net et précis. Il reflétait bien ce que je pensais. Plus un pour Louise. Je voyais très bien dans son regard que s'il avait pu la tuer sur-le champ il l'aurait fait, mais il se contenait. Bravo Jason ! C'était bien la première fois. Il m'ignorait totalement, pas que je m'en plaigne, mais il était énervé contre Louise qu'il ne voyait qu'elle... Et son verre ou non verre de Whisky pur feu à... je sais plus combien de $.

Et voilà encore son argent, il n'a vraiment que ça à la bouche...

« Louise ! Beurk... »

Mais elle ne va jamais s'arrêter. Quant est-ce que cette maudit boisson va dégager de son corps.

« Jason le prends surtout pas mal, mais tu pourrais dégager. L'odeur de ton whisky régurgiter est vraiment répugnante. »

Il me regarda en fronçant tout son visage, la bombe allait-elle exploser ?

« C'est pour ton bien, ou pour le bien de tes chaussures... »

« Enfin avec ce qu'il en reste... » Dis-je en besant la voix.

Voyant qu'il allait se jeter sur Louise je l'arrêtai en criant

« Tu veux combien ?! »

Tout en levant les mains comme pour le stopper.

« 250$, c'est pas compliquer... »

« 250$ Pour le verre, tu veux pas aussi que je te paye tes chaussures, nan ? »

Nan, il ne fallait pas dire ça ? Il se jeta vers moi, mais il y avait Louise. Je pointai ma baguette, mais il fut plus rapide et il m'attrapa le poignet et il me le tordit jusqu'à que je lâche ma baguette et que je m'écroule au sol. Mais dans la seconde qui suivit, je le vis être expulsé à quelques mètres.

« Louise ? »
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna
» Soupe de citrouille servie en son carosse...
» Jus de citrouille maison ~Evodie ~Terminé
» Glace à la citrouille et au chocolat [PV Joshua]
» citrouille et bonbon, mais quel merveilleux mélange avons nous la ?[pv Cléa]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: