VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Sujet Global - Les gradins
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
Dominus Tenebrae
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ
ϟ messages : 974
ϟ entrée : 24/04/2010



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Dim 28 Nov - 15:14.
♣ sujet global

Citation :
Depuis des semaines et des semaines, le tout Poudlard a été mobilisé pour élaborer l'espace destiné à accueillir les spectateurs durant la tâche du tournoi. En tant que Première Ecole à accueillir le tournoi, Poudlard s'est trouvé dans l'obligation de voir les choses en grand. D'immenses gradins ont été élevés et ensorcelés pour tenir chaud aux invités. On a fait venir de toute l'Europe des commerçants qui vendront friandises et accessoires à l'entrée des gradins. Enfin, on a convoqué la guilde de l'artisanat moderne pour mettre en place des écrans géants sur lesquels les spectateurs pourront suivre l'avancée de la première tâche. Enfin bref, tout a été fait pour que les choses se passent bien, mais personne, pas même le professeur de divination, ne peut être sûr de la tournure que prendront les évènements...

Bonjour à tous !

C'est dans un froid écossais que s'apprête à commencer la première tâche. Nul besoin de vous munir de vos doudounes et de vos combinaisons de ski! Rassurez vous, les sorciers de Poudlard ont pensé à tout : chauffage dans les gradins, pop corn en abondance et surtout, écrans géants livrés par la guilde de l'artisanat moderne afin que vous puissiez suivre le parcours de votre champion dans le meilleur des conforts !

Tous les membres peuvent poster dans ce sujet. Si vous êtes en retard, rassurez vous, vous pourrez vous incruster à tout moment dans ce sujet.

Dernière précision : poster dans ce sujet n'est pas obligatoire. Vous pouvez très bien créer un sujet privé avec un ou plusieurs de vos camarades, voire même un sujet libre si vous avez envie de faire des rencontres.

Rappel : Les membres qui trouveront le meilleur slogan pour supporter leur champion ou leur école feront gagner entre 500 et 800 points à leur forum ! N'hésitez donc pas à être originaux. Les meilleurs supporters gagneront beaucoup de points également !


Amusez vous bien,

Votre staff adoré











PAS D'ORDRE DE PASSAGE, VOUS POSTEZ QUAND VOUS VOULEZ !
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Sam 11 Déc - 13:33.
Ca faisait des semaines qu'on ne parlait que de ça... La première tâche du tournoi des trois sorciers ! Personne ne savait exactement en quoi elle allait consister. On parlait de dragons, de sirènes... On se remémorait les anciennes tâches, celles qu'Harry Potter avait bravé contre toute attente. Kay n'en savait pas plus que les autres, et son impatience avait des limites. Elle avait trépigné pendant des jours et des jours. Elle ne pensait plus qu'à ça ! Elle rêvait de créatures extraordinaires que les championnes devraient combattre ou même capturer ? Elle ne savait vraiment pas ce qu'il se passerait en ce jour qui rentrerait dans l'histoire, mais elle avait hâte.

Kay connaissait Zazy-Timy de loin. C'était une élève de Serpentard qui avait un an de plus qu'elle, donc forcément, elles ne se fréquentaient pas. Mais aujourd'hui, elle braverait les différences de leur maison respective et la soutiendrait tout au long de sa tâche ! Elle voulait que Poudlard gagne, que la gloire de son école renaisse de ses cendres, et si ça impliquait de soutenir une ennemie, elle le ferait.

Elle se dirigea donc, en même temps que le flot de visiteurs, vers la forêt interdite dans laquelle des gradins avaient été installés. Kay était impressionnée. Poudlard avait vraiment tout donné ! Des écrans géants diffusaient des spots publicitaires et des annonces du ministère en attendant l'heure H. Le brouhaha des spectateurs résonnait et contrastait insensiblement avec le calme habituel de la forêt interdite. Un sourire illumina le visage de la jeune fille. Elle était émue. La première tâche allait commencer, et elle serait là pour la voir. Elle pourrait dire à ses enfants qu'elle avait assisté au tournoi, faute d'y avoir participé. Elle regarda la hauteur des gradins. Elle ne reconnaissait personne. Des sorciers du monde entier était venu pour l'occasion ! Elle décida de s'installer dans la rangée du milieu.

Elle espérait qu'elle croiserait Sandra ou Krystal parmi cette masse qui s'impatientait. Mais aucun visage connu ne lui sautait aux yeux. Elle crut apercevoir Ayla une fraction de seconde... Elle haussa les épaules. Elle s'installa sur un siège qu'elle choisit au hasard et décida d'attendre. Quelqu'un viendrait bien s'asseoir à côté d'elle à un moment ou à un autre...
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Sam 11 Déc - 21:28.
Frédéric traversa le parc à grand pas, comme nombre de professeurs de BeauxBâtons il était venu soutenir le champion de son école, mais il était surtout venu voir des jeunes sorcier mettre en oeuvre ce qu'on leur avait appris lors des cours. Il aimait voir de la belle magie et de l'ingéniosité. Lui même étant jeune n'avait jamais songé à participer à ce tournoi, même si maintenant il regrettai un peu son choix. Après tout avec ses compétences en sortilèges il aurait très bien pu s'en sortir. Mais ce n'était plus d'actualité.

Frédéric vit alors des gradins installés, et il sentit un chaleur se répandre à peine avait-il commencé à les gravir, il vit une place de libre à côté d'une jeune élèves de Poudlard, il l'avait reconnu grâce à son uniforme, il ne put s'empêcher de se dire comme à l'époque que leurs uniformes manquait sacrément de style, pas comme ceux de BeauxBâtons. Il scruta un peu plus la jeune fille et vit qu'elle appartenait à l'écurie de Griffondor, puis il se rappela qu'on ne disait pas écurie à Poudlard mais maison. Encore une grosse différence avec son académie pensa t-il. Il pris alors place à côté de la jeune élève et regarda au bas de gradins, attendant que la première tâche commence.

"Je me demande à quoi vont être confronté les champions cette année" dit Frédéric assez fort pour être entendu des personnes à côté de lui. Il espérait bien en faire réagir une ou deux qui comme tous les ans avaient eu vents de ce qui allait se passer. Après tous les tâches n'avait jamais pu rester totalement secrète, quelqu'un trouvait toujours un moyen de savoir à quoi elles allaient consister, et les rumeurs se rependaient tellement vite qu'après tout tous le monde était au courant.

"Bon, en tout cas on va se régaler, je fais confiance au ministère pour nous avoir préparé un sacré spectacle".

Il avait dit ça d'un ton décontracté, mais intérieurement il espérait sincèrement que son élève allait bravé cette tâche sans difficultés.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Sam 11 Déc - 23:17.
    Krystal était très excitée ce jour-là, le jour de la Première Tâche du Tournoi des Trois Sorciers. Depuis toute petite, elle en avait entendu parler, de part de son père, mais surtout sa mère, qui était une grande fan de inconditionnel Harry Potter. Petite, elle aurait tout donné pour avoir été présente lorsque Potter avait affronté le Magyard à Pointes. Puis, en grandissant, elle avait commencé à trouver les grand rassemblement de se genre un peu ridicule. Depuis que la ré-ouverture du Tournoi avait été annoncée, Krystal s'était montrée plutôt réticente. Maintenant que le grand jour était arrivé, elle ne pouvait se retenir de sautiller comme au temps où elle était petite fille, et que son père lui contait les aventures de cet illustre Tournoi.

    Elle connaissait bien Zazy-Timy, la championne de Poudlard. Elle avait même la prétention de dire qu'elle était l'une de ses plus proches amies. Elles étaient toutes les deux en Serpentard, et malgré leur année de différence, elles avaient tout de suite accroché. C'était donc avec plaisir qu'elle allait soutenir son ami, au point même de hurler des slogans stupides qui avaient été mis au point par les élèves les plus imaginatifs de l'école. Une grande part d'elle continuait à trouver ça ridicule, mais elle essayait de l'ignorer de son mieux. Après tout, c'était l'évènement du moment ! Le ministère avait vu les choses en grand pour Poudlard. Comme tout le monde d'ailleurs. Elle ne pût s'empêcher de lâcher un léger « wow » en voyant la taille des gradins placés devant la forêt interdite. Ils avaient prévus que l'Angleterre entière viendrait ou quoi?

    La jeune blonde pesta lorsqu'elle se fit intentionnellement -de son avis- bousculer par une blonde de Beauxbâtons. Elles se toisèrent quelques secondes, et Krystal finit par monter les marches des gradins, exaspérée. En plus d'être épouvantablement narcissiques, voilà maintenant qu'ils se prenaient pour des dieux ces Beauxbâtons. « Zazy, si tu les bats pas, je te jure que je te ferais bouffer ta baguette. » pensa-t-elle. Il n'y avait plus beaucoup de places libres. Elle parvint cependant à trouver une personne qu'elle connaissait plus ou moins. Ne s'excusant même pas en bousculant légèrement un homme d'un certain âge, elle s'assit de l'autre côté de sa voisine : Kay. Elle lui offrit même un léger sourire. Cette première tâche la détraquait complètement. Poudlard avait plus qu'intérêt à gagner.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Dim 12 Déc - 13:54.
"Je me demande à quoi vont être confronté les champions cette année"

Levina dévisagea l'homme qui était assis à côté d'elle. Elle ne l'avait jamais vu, et à en juger par son accent, elle comprit vite qu'il devait venir de Beauxbâtons. Un professeur, un concierge, un gardien, elle n'en savait rien. Elle décida de répondre, par pure politesse. Et aussi parce que ça faisait plus d'une demi heure qu'elle n'avait pas été méchante avec quelqu'un.

"Et moi je me demande bien pourquoi on continue à vous inviter à participer au tournoi, vous les français.Vous perdez à chaque fois. Si vous croyez que votre petite championne fera le poids face à la nôtre... "

Elle haussa les sourcils, signe de satisfaction et se replongea dans ses pensées. Elle tenait sa baguette fermement dans sa main. Si elle était là, c'était parce qu'on lui avait demandé de sécuriser le périmètre. D'être un agent dormant, comme on les appelait. Des aurors avaient été répartis dans le public, afin d'intervenir rapidement en cas de désagrément. Le ministère avait beaucoup travaillé sur l'élaboration de la tâche, rien ne devrait gâcher l'évènement.

Même si elle ne l'avouerait jamais, elle était aussi là pour supporter son école. Durmstrang avait connu bien des moqueries de la part de ses confrères. Beauxbâtons l'ignorait : lamagie noire n'était pas de la magie selon ces petits français de rien du tout. Et Poudlard avait déjà assez à gérer en son sein pour venir s'occuper du prestige de Durmstrang. Isolé, au coeur de la Russie, l'institut travaillait. Fabriquer des sorciers forts et puissants, endurants et rusés. Il avait fait ses preuves en Russie, maintenant il fallait conquérir l'opinion européenne, sinon mondiale, du prestige de l'école, et tout ça reposait sur les épaules de Paula, une radgenti, une moyenne. Mais si la coupe de feu avait tiré son nom, c'était qu'il y avait une bonne raison.

Elle fixait l'écran géant disposé en face d'elle. La tâche n'avait toujours pas commencé. Elle regarda autour d'elle pour trouver ses collègues dans la foule qui s'impatientait désormais sur les gradins. Un signe. Tout allait bien, pour le moment.

Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Dim 12 Déc - 15:12.
" Un athlète ne peut arriver en compétition très motivé s'il n'a jamais été mis à l'épreuve. " SENEQUE



Cela faisait trois jours qu'Edward se trouvait à Poudlard, le somptueux château où il avait écoulé non sans talent ses années d'étude. Rien n'avait changé, le château était toujours aussi mystérieux et vieillissant, majestueux et imposant. Néanmoins, Edward avait fini par lui trouver beaucoup de charme comparé à l'école Beauxbâtons. Il n'y avait qu'à en juger de la tenue des élèves qui souvent présentait un peu de laisser-aller : une chemise froissée par là, un bouton d'ouvert par ici, une chaussette plus haute que l'autre là-bas. Même l'accueil n'avait rien à voir avec celui de l'école française. En effet, Edward avait du pester pendant de longues heures pour qu'on lui cède une chambre individuelle car il était hors de question qu'il partage son intimité avec des inconnus. Il avait même demandé qu'on lui apporte au matin son petit dejeuner dans la pièce exigue qui lui servait de chambre, chose qu'il avait attendu en vain. C'était évident, même si Poudlard n'avait rien perdu de sa magie et de ses mystères, la grandeur et l'élite n'étaient plus. Le nouvel enseignant en Soins aux créatures magiques à Beauxbâtons avait beau être anglais, il ne cachait pas son attirance pour le charme français, réputé pour être impeccable.

La première tâche allait enfin avoir lieu et si cela pouvait calmer l'excitation presque indécente des élèves, c'était une bonne chose. C'était la première fois qu'Edward allait assister au Tournoi des Trois Sorciers mais il n'en avait entendu que de bons rapports par sa mère qui avait eu la chance d'assister au dernier tournoi rendu mondialement célèbre par la présence d'Harry Potter en tant que champion, et par le retour du mage noir qui avait failli détruire à jamais le monde magique. On racontait que les épreuves étaient d'une rare cruauté, rumeur qui confortait Edward sur ses opinions péjoratives à propos de la nature humaine. Mais malgré ses à priori, il ne pouvait pas se permettre de se déclarer absent et devait, au moins pour son image, assister à ce que tout le monde considérait comme un spectacle. Drôle de spectacle que de voir trois jeunes gens courir à leur perte. Mais c'était le genre de divertissement qui plaisait et qui attirait d'innombrables sorciers, c'est pourquoi Edward devait rendre son image impeccable, si cela était encore possible étant donné qu'il présentait toujours parfaitement. Jamais rien ne dépassait, et rien n'était délaissé : aucun faux pli, aucune démarche étrange et nonchalante, aucun sourcil broussailleux, aucune tâche sur ses chaussures en cuir, rien. On ne pouvait pas lui repprocher d'être négligé quant à son apparence. C'était dans ce milieu qu'il avait grandi, celui de l'élite et de la perfection, de l'image et du superficiel. Un monde où le moindre faux pas était fatal. Et des faux pas, jamais il n'en faisait. Il avait fallu deux heures au Comte Windel pour se préparer, sans compter les longues minutes passées à choisir quelle tenue il emporterait. Sa chambre à Poudlard s'était transformée en véritable bagagerie, des paquets et des sacs se superposant parfois par magie contre les murs sombres. C'est finalement vêtu d'un élégant pantalon noir de costume, de chaussures en cuir noires utilisées habituellement pour les soirées, d'une chemise grise et d'une veste noir qu'Edward parût. Ses cheveux avaient été parfaitement coiffés. Sa simple chemise aurait coûté un bras à un individu d'une classe peu avantagée. Pour lui, ce n'était rien. Il avait la chance de jouir d'une fortune réputée pour être l'une des plus hautes de l'Angleterre, et il en profitait sans gêne, tel un intempérant.

Sur le chemin menant aux gradins, Edward n'avait pas pris la peine de se mêler aux jeunes gens qui s'engouffraient en hâte afin de trouver la meilleure place. Il s'était permis de dépasser tout le monde et d'entrer comme un privilégié, ce qu'il avait l'habitude d'être. Il fallait reconnaître que Poudlard avait sorti le grand jeu : il y avait un nombre incroyable de places et la chaleur qui y régnait était fort novatrice, sans parler des écrans géants. Accordant des regards d'une rare noirceau aux impertinents qui osaient le bousculer, Edward se hâta de rejoindre les enseignants de Beauxbâtons, déçu que les gradins ne disposent pas de coussin afin d'être installé plus confortablement. On ne voyait que lui lorsqu'il se déplaçait, le regard aussi hautain que raffinée était sa démarche. Sa canne à pommeau, symbôle de noblesse pourtant rare en cesjours, claquant sur le sol boisé, il se frayait un chemin entre toute cette marmaille surexcitée, au vocabulaire laissant souvent à désirer. Saluant ses collègues qui ne le connaissaient que de vue pour le moment étant donné la récente venue de cet enseignant, ce dernier prit place non sans grâce et, avec une posture impeccable et symbôle de son éducation, il attendait que débute les réjouissances et il espérait qu'elles commenceraient vite, l'attente lui était insuportable.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Dim 12 Déc - 23:34.
La première tâche ! Aliena n’avait su quoi en penser. D’un côté elle était impatiente ! Elle en avait entendu parler pendant des semaines et des semaines, et le jour J était enfin arrivé. Mais d’un autre côté, elle avait peur pour Ariel, et pour les autres. Le tournoi était plus réputé pour les morts qu’il avait causées que pour ses héros. Cedric Diggory et les autres en avaient fait les frais. Et elle ne se le pardonnerait pas si Ariel venait à mourir pour un simple tournoi…


Après avoir fait la queue à l’un des stands de friandises, elle se retrouva avec un tas de sucreries, élément qu’elle jugeait nécessaire à tout spectacle. La tâche pourrait durer des heures et des heures, et un estomac capricieux ne se ferait pas prier pour grogner durant la première tâche. C’est donc avec ses provisions qu’elle se rendit vers les gradins. Poudlard avait vu grand. Elle en était un peu jalouse, il faudrait que Beauxbâtons fasse mieux, et ça s’annonçait difficile. La hauteur des gradins, les écrans géants, la musique, le chauffage, les stands. Tout avait été réfléchi pour procurer le meilleur des bien être au spectateur. Elle salua un de ses élèves, qu’elle venait de croiser, puis commença à chercher Frédéric. Il devait déjà être assis, quelque part parmi la foule bruyante et gesticulante. Elle décida de s’aventurer dans la tribune, elle finirait bien parle trouver. Elle remarqua qu’une silhouette se détachait du reste de la foule. Windel était là, avec sa démarche habituelle, ce qui fit sourire Aliena. Elle vit qu’il s’assit près d’une jeune femme qu’elle n’avait encore jamais vue. Et à côté d’elle, Frédéric. Rassurée, elle se déplaça jusqu’à eux.


Lorsqu’elle arriva vers leur gradin, il sembla qu’ils étaient en pleine discussion. Elle salua Edward avec son plus beau sourire et tenta de se frayer un chemin vers Frédéric.

« Et moi je me demande bien pourquoi on continue à vous inviter à participer au tournoi, vous les français.Vous perdez à chaque fois. Si vous croyez que votre petite championne fera le poids face à la nôtre... »


Aliena manqua de faire tomber ses chocogrenouilles.


« Peut-être parce qu’on a gagné il y a une vingtaine d’années. Aideen Burke était élève à Beauxbâtons, vous savez. Et puis, je doute qu’on puisse dire d’Ariel qu’elle soit une « petite » championne, mais bon, vous, les russes, vous avez toujours eu tendance à tout voir en plus petit que le reste du monde… Vos bouteilles de vodka par exemple ! Elles ne valent pas la taille de nos magnums de champagne ! »


Elle adressa à la jeune femme un sourire radieux, marquant sa petite victoire et finit de s’installer près de Frédéric à qui elle tendit les friandises le temps qu’elle enlève son manteau.Il avait beau faire un froid de canard en dehors des gradins, mais dans les tribunes, il faisait plutôt chaud. Elle reprit ses achats et se pencha en avant de sorte à regarder son interlocutrice dans les yeux.


« Je me présente, Aliena Rousseau, professeur de botanique à Beauxbâtons. Mes deux collègues, Frédéric Bourdonneau et Edward…Que dis-je Le comte Edward, également enseignant dans notre remarquable académie, connue pour la hauteur de ses plafonds. »
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Mer 15 Déc - 20:39.
« Peut-être parce qu’on a gagné il y a une vingtaine d’années. Aideen Burke était élève à Beauxbâtons, vous savez. Et puis, je doute qu’on puisse dire d’Ariel qu’elle soit une « petite » championne, mais bon, vous, les russes, vous avez toujours eu tendance à tout voir en plus petit que le reste du monde… Vos bouteilles de vodka par exemple ! Elles ne valent pas la taille de nos magnums de champagne ! » Levina adressa un regard noir à la française. Comment osait-elle la contre dire ? Avait-elle ne serait-ce qu'une petite idée de qui elle avait devant elle ? Levina, n'en avait aucune. Une française de plus ou de moins, elle n'était plus à ça près. Elles se ressemblaient toutes, selon elle. Elle se contenta de soupirer et de lever les yeux au ciel, avec cet air suffisant qui la caractérisait. Comme si elle allait s'abaisser à répondre à une Beauxbâtonienne. Celle là même qui enjambait ses pieds pour pouvoir aller s'asseoir à côté du premier français.

Le calme était revenu. La pipelette s'était tue, elle pourrait vaquer à ses occupations, détester le monde et attendre qu'il y ait un peu d'action. La tâche n'en finissait pas de commencer... Aucune trace des championnes. Les écrans géants passaient les mêmes images en boucle. Le ministère avait vraiment besoin de se faire de la pub en ce moment. Depuis l'affaire des gobelins, les gens s'en méfiaient et...« Je me présente, Aliena Rousseau, professeur de botanique à Beauxbâtons. Mes deux collègues, Frédéric Bourdonneau et Edward…Que dis-je Le comte Edward, également enseignant dans notre remarquable académie, connue pour la hauteur de ses plafonds. » Mais c'est pas bientôt fini ?! Je n'en ai rien à faire sale mangeuse de macarons ! La hauteur de ses plafonds, gna gna gna. Et en plus elle est condescendante... Levina tenta de rester calme, malgré la boule de colère qui commençait à bouillir dans son ventre. Elle regarda Aliena dans les yeux, l'air ennuyé. Puis son regard se posa sur le dit Frédéric et enfin sur celui qui s'était assis à sa droite, le fameux comte. Il avait l'air fin celui là, avec sa canne... Il avait l'air intéressant, celà dit. Intriguant... Ou plutôt, plus digne de son attention. Mais elle ne lui en accorda aucune. Un silence s'installa entre eux. Levina supputa qu'ils attendaient qu'elle se présente. « Levina Tviaric. Auror. Accessoirement professeur à Durmstrang, mais ça, vous l'aurez deviné. » Elle n'ajouta rien d'autre, car elle avait compris une chose : ne jamais parler avec des français, ils risqueraient de vous répondre...
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Jeu 16 Déc - 11:01.
Frédéric assista à l’échange entre sa compagne et le professeur de Durmstrang, il n’approuvait pas un tel comportement de la part des deux personnes susnommées mais il était quand même assez content que sa jeune amie viennent prendre sa défense. De ce fait dans un premier temps il ne dit rien et il laissa les deux personnes finir leurs joutent verbales. Aliena lui confia alors ses chocogrenouilles le temps d’enlever son manteau. Puis elle s’installa. En tant que gentleman il ne lui rendit pas ses friandises, il décida de les garder sur lui afin que la jeune femme ne soit pas encombrer, et qu’elle puisse quand même se servir à sa guise. Une fois Aliena assis il lui pris la main et il l’embrassa délicatement. Puis il reporta alors son attention sur le professeur de Durmstrang qui décida de se présenter malgré la répulsion évidente qu’il éprouvait en vers les Français.

« Levina Tviaric. Auror. Accessoirement professeur à Durmstrang, mais ça, vous l'aurez deviné. »

Frédéric ne comprit d’ailleurs pas un tel comportement, il avait pourtant passé quelques temps en Russie afin de faire des conférences lorsqu’il était encore inventeur de sortilège, il était même très connu et apprécié du grand public. Il avait bénéficié d’une garde rapproché là bas pour éviter que des gens ne viennent l’importuné, seulement il n’avait jamais vu ce jeune auror. Mais elle devait sûrement connaitre Gaston, l’un des aurors chargé de sa protection lors de sa dernière conférence en Russie.
Seulement ce n’était pas tout à fait le moment de parler de Gaston il fallait d’abord essayer de calmer la tension qui régnait.

« Du calme mesdames, pourquoi donc tant d’agressivité ? Le tournoi des trois sorciers à pour but de rapprocher nos pays respectifs et surtout pas de nous diviser plus que nous le sommes déjà ! »

Il marqua une pause, et il vit le regard du comte se poser sur lui, il le salua alors d’un sourire amical. Il n’avait jamais eu l’occasion de beaucoup discuter avec lui. Tout ce qu’il savait sur lui il l’avait lu dans la gazette du sorcier, il savait que le comte était extrêmement riche, et que même lui quand il était au sommet de la gloire, il n’avait pas pu égaler sa fortune. Cependant il n’avait jamais eu assez de prétention pour se lier d’amitié avec cette famille, car même s’il avait été très riche par le passé, il avait toujours été intimidé par des nobles de cette catégorie, et il s’étonnait à présente de voir le comte en tant que simple professeur à BeauxBâtons.
Il décida qu’après cette petite incartade il pourrait essayer de lancer Gaston dans la conversation, peut-être que cela calmerait alors les tensions :

« Si vous êtes auror de Russie, vous devez connaitre Gaston, pourriez vous lui passer le bonjour de Monsieur Bourdonneau je vous prie ? »

Il détourna alors son regard vers Edward et entama la conversation avec lui cette fois :

« Bonjour Edward, comment allez vous ? »

Il n’osait pas encore le tutoyer comme il le faisait avec les autres professeurs, il estimait que si Edward voulait l’être il le lui ferait savoir.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Jeu 16 Déc - 13:47.
Etre tranquille n'est pas une chose donnée à tout le monde. La preuve, Edward venait à peine d'arriver que Levina s'était installée vers eux, portant un paquet de friandise telle une enfant fière de pouvoir s'empiffrer de tant de doses de sucre qui allaient tomber directement sur ses hanches, un vrai gâchis car elle était loin de mériter un physique désavantageux. Edward regardait autour de lui, parcourant des yeux la foule, critiquant chaque personne qui tombaient sous ses yeux : celle-là avait une jupe beaucoup trop courte pour de telles cuisses, celui-çi mâchait son chewing-gum comme un goret, et celui-là ne savait vraiment pas s'y prendre pour séduire la gente féminine. Edward était comme ca, moqueur, et il voyait tout, absolument tout et s'exercait toujours, ainsi le souhaitait sa méthode de protection individuelle. Il était tellement concentré qu'il ne fit même pas attention aux dires de la russe. Le Comte avait tellement entendu de critiques sur Beauxbâtons qu'il avait fini par accuser la jalousie, cette même jalousie qui avait fait de lui l'ennemi public numéro un fut un temps, lors de ses études à Poudlard, pour la simple et bonne raison qu'il était extrêmement riche. La nature est ainsi faite, mauvaise et mesquine. Malgré sa forte concentration, Edward fut chassé de ses pensées par les propos de Levina qui n'avait pas souhaité voir son école ainsi souillée par les critiques d'une jeune femme qui, soit dit en passant, tâchait de jouer à la plus snob. Seulement, snob, Edward l'était mieux que quiconque, il ne pouvait que rire d'une tentative aussi vaine, tout comme il riait de la réaction des deux femmes. Il n'y en avait pas une pour rattraper l'autre. Alors qu'il avait été prêt de pouffer de rire lors de la réplique censée être cinglante mais d'un ridicule désarmant de Levina, il ne put empêcher un sourire se dessiner au coin de ses lèvres lors de la réplique de la russe de Durmstrang. Elle n'avait pas tord après tout et Edward avait beau s'entendre plutôt bien avec Levina, il la considérait trop souvent comme une grande enfant beaucoup trop naïve pour être prise au sérieux. Quant à la remarque de l'inconnue sur les hauts plafonds du Comte, il était clair qu'elle était nourrie d'une jalousie, les marmonements ayant suivi cette remarque n'en étaient que le miroir.

Le professeur de Soins aux créatures magiques fut toutefois sauvé de cet âmas d'enfantillages pour Frédéric, un de ses collègues de Beauxbâtons à qui il n'avait jamais parlé. Faisant régulièrement la une des journaux, Edward savait de qui on pouvait parler bien qu'il était souvent au centre de toutes les attentions, et il se souvint avoir vu ce visage charmeur sur d'autres pages de revues. On le disait riche, c'était un bon point pour lui. Il n'avait même pas osé tutoyer le Comte, décidement, cet homme avait tout d'un gentleman comme Edward les appréciait : poli, agréable, riche mais pas trop pour ne pas lui faire de l'ombre et célèbre. Bref, c'était le monde dans lequel avait grandi le Comte et il s'en accomodait bien. Les deux mains appuyées sur sa canne à pommeau scintillante, Edward lui adressa un sourire, le genre de sourire qu'il usait pour faire bonne figure car il n'était pas venu là pour papoter et la plupart des conversations des personnes aisées tournait autour des commérages.

" Bonjour Frédéric. Je me porte à merveille merci, le charme de Poudlard sans doute. On s'y sent tout de suite plus grand. "

Cette dernière réplique, nourrie d'une malice extrême, s'adressait indirectement aux deux jeunes femmes qui n'avaient pas fait preuve de beaucoup d'intelligence et de fierté lors de leur entretient musclé.

Le coup de canon avait retenti. Le tournoi allait commencer. Impassible, Edward posa une question à Frédéric, au lieu de se laisser aller à des hurlements et des bonds comme le faisait toute cette marmaille aux hormones déjantés.

" Avez-vous lu les derniers articles de Madame De Beauregard ? "

C'était une des phrases dont aimait user Edward. Elle n'avait rien de bien important si ce n'était qu'elle ressemblait plus à un potin à échanger sur cette aristocrate ridicule prétextant rencontrer des trolls à chaque jour de pluie. Néanmoins, c'était par ce genre de question qu'Edward pouvait voir si son interlocuteur faisait partie du même monde que lui, cette personnalité étant connue dans tout le beau monde pour sa folie mais surtout pour sa fortune. Si Frédéric en avait pris connaissance, il marquerait un point.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Ven 17 Déc - 23:27.
" Bonjour Frédéric. Je me porte à merveille merci, le charme de Poudlard sans doute. On s'y sent tout de suite plus grand. "

Frédéric cru percevoir une moquerie envers les deux jeunes femmes émanant de ce dernier propos, mais il n’en était pas sûr. Il ne préférait pas s’avancer, il enlaçait toujours la main de Aliena dans la sienne. Il fut ravi de voir que Edward le vouvoyait également, il avait donc bien fait d’employer le vouvoiement.

Edward rappelait le dernier client de Frédéric, en effet récemment il avait vendu bon nombre de sortilèges à de nombreuses boites. Chacune se battait pour avoir les sortilèges inventés par Frédéric. Apparemment tous le monde avait estimé qu’après ses 3ans de prisons et ces quelques années d’enseignement Frédéric s’était suffisamment racheté et qu’il n’était pas le meurtrier que tous le monde croyait. Il venait donc de conclure un accord avec le propriétaire d’une grosse boite, qui avait même proposé un emploi à plein temps à Frédéric, emploi que ce dernier à refusé car il aime trop enseigner, et pour rien au monde il ne voudrait s’éloigner de sa jeune compagne. Et puis surtout Frédéric s’était rendu compte qu’en vendant ses sortilèges individuellement il gagnait beaucoup plus d’argent qu’avant, surtout qu’il conservait les brevets, donc les entreprises devait le payer chaque mois. Il n’avait certes plus son salaire fixe d’inventeur, mais il avait le salaire d’enseignant, et il vendait environs deux sortilèges par mois depuis peu, et il avait recommencé à reconstitué son ancienne fortune. Il n’en avait pas encore parlé à Aliena, mais il envisageait de se racheter une très grande maison.

Le coup de canon annonça alors le début de la première tâche, Frédéric avait attendu avec impatience ce dernier. Il aimait beaucoup le tournoi des trois sorciers, dans sa jeunesse même s’il aurait pu avoir les compétences requises pour devenir champion il n’avait jamais mis son nom dans la coupe. Non pas par peur, mais simplement par fainéantise, il n’avait jamais eu envie de devoir réfléchir pour résoudre les énigmes, et il préférait regarder les autres combattre les monstres. Même si bien souvent il aurait utilisé dès le début des sortilèges que les champions utilisait en dernier recours.
Cependant Frédéric fut sortie de ses rêveries par Edward qui lui posa une question, ce qui le surprit quelque peu :

" Avez-vous lu les derniers articles de Madame De Beauregard ? "

Ahhh Beauregard, bien sûr depuis que Frédéric avait découvert ce magazine il n’en ratait plus un seul. Ces articles étaient le plus souvent réservés aux nobles, mais Frédéric quand il était encore fortuné s’amusait beaucoup à lire les inepties de cette folle. Il sourit et répondit vite, trop vite :

« Oui bien évidemment, même lors de mon incarcération je m’étais arrangé avec mon gardien pour qu’il me les fasses parvenir , elle est toujours aussi extravagante, même après toutes ces années.»

Son emprisonnement ? Est-ce que le comte savait que Frédéric avait été condamné à 3ans de prison ferme pour homicide involontaire ? Il devait le savoir, après tout il avait fais la une de tous les journaux, car c’est justement au somment de sa gloire que cet incident c’était produit. De plus il était persuadé que la directrice de l’académie avait mis tous les professeurs au courant.
Il décida cependant de ne pas perdre contenance trop vite, ce n’était pas vraiment un sujet de circonstance et comme il ne savait pas ce que pensait le comte par rapport à cette partie de sa vie, il préféra écarter le sujet et il en profita pour annoncer de manière indirecte à Aliena le futur achat d’une maison. Actuellement il vivait dans un appartement quand il n’était pas à l’académie, mais la vente de ses sortilèges lui avait permis de retrouver un compte en banque bien plus rempli qu’avant son arrestation. C’est pourquoi il reprit avec classe et respect :

« Dites moi Edward ne connaitriez vous pas quelqu’un qui cherche à vendre son manoir, ou une grande maison ? J’aimerais vraiment pouvoir me retrouver un agréable chez moi. »

Il adressa un sourire à Aliena qui le regardait alors avec étonnement, puis il reporta à nouveau son attention sur Edward.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Sam 18 Déc - 14:21.
Cela faisait désormais quelque temps que Kebinus se trouvait à Poudlard. Un peu plus tôt dans la semaine, on était venu lui demander de revenir à l'école de Sorcellerie Anglaise pour la diriger.

Et il fallait avouer que dès son arrivée, il avait eu une tonne de travail à faire. Lui-même avait décidé de quitter l'enseignement de Poudlard pour s'occuper de recherches entièrement personnelles, mais finalement, on ne lui avait laisser guère le temps de les continuer, il était désormais sur le siège directorial, derrière le bureau, avec tous les visages des vieux directeurs rivaient vers lui. Son nouveau poste lui permettrait soit d'entrer dans ce monde avec brios, ou d'y sortir modestement.

Le Tournoi des Trois Sorciers, voilà ce qui empêchait Granace de trouver un peu de temps pour lui. Poudlard avait été choisi pour accueillir les compétitions de ce célèbre tournois, il devait se montrer à la hauteur de son école, aussi bien dans la forme que dans le fond. Bon, il était vrai que Granace n'avait pas eu la plus grosse part du travail. Le Ministère se chargeait de la Direction de Poudlard le temps de trouver un nouveau Directeur. Il avait tout de même du s'occuper de toutes les finitions seul, en comprenant les innombrables dossiers du Ministère.

Aujourd'hui avait lieu la première épreuve, et Granace devait bien évidemment être présent. Il avait revêtu une longe robe blanche en soie, avec quelques broderies faites en or.Cette longue robe descendait jusqu'à ses pieds. Cependant, elle était sans manche, un autre habit était placé en dessous, qui faisait donc dépassé des manches de couleurs marrons. Il pris une cape marron aux bordures blanches, et ainsi, il pris la direction des tribunes. Il avait assorti cette robe de sorcier avec son chapeau pointu. De nombreux représentants politiques mais aussi d'autres écoles étaient présents pour l'évènement. Le vieil homme quitta ses appartements en début d'après-midi, puis se retrouva en quelques secondes près de la Grande-Salle. Après cinquante années de vie dans le château, Granace connaissait les moindres recoins de ce dernier, sans compter les nombreux passages secrets de l'école.
Il traversa le hall d'entrée, fut salué par quelques élèves et se dirigeât vers les tribunes. Une tribune officielle avait était faites pour les représentants politiques, mais aussi pour les Directeurs d'établissement. Ceci ne plaisait pas vraiment au vieux Directeur, mais il n'avais pas vraiment le choix.

Il s'installa alors dans le tribunes officielles, presque au centre. Sa longue barbe grise faisait rappelée la présence de Dumbledore. Beaucoup de ses représentants politiques avaient Dumbledore comme Directeur lors de leurs jeunesses, beaucoup l'avait craint, ce n'était donc sans nulle doute étonnant que Granace était très respecté dans le milieu politique. Le vieil homme s’essaya dans un siège confortable, où il fit apparaître une tasse de thé, qu'il commença à siroter en attendant le commencement des épreuves.

    - Professeur Granace! cria une voix derrière le dos du vieux directeur.


Granace se retourna pour voir qui était en train de lui parler. Il vit le Ministre de la Magie, et bien évidemment, accompagné de son abruti de frère aîné, HenrI. Henri ne prit pas la peine de saluer Kebinus, ce qui n'empêcha pas le Ministre de le faire.

    - Une belle journée n'est-ce pas? répondit Granace.

    - Oh oui très belle, d'ailleurs je voulez vous dire...

    - ... Oh mince, j'ai renversé du thé par terre, coupa brusquement Granace.


C'était un diversion pour éviter les paroles inutiles du Ministre de la Magie. Ni une ni deux, il fit croire au représentant du Ministère qu'il marmonnait des formules. Au bout de quelques minutes, voyant que le Directeur ne relevait toujours pas la tête, le Ministre trouva une nouvelle victime pour parler. Granace, tout en discrétion, leva la tête, et continua à boire son thé.
Dominus Tenebrae
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ
ϟ messages : 974
ϟ entrée : 24/04/2010



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Lun 20 Déc - 21:51.
Chacune des championnes a fait son entrée, une par une, sous les acclamations du public. Les détecteurs magiques disposés de part à d'autre de la forêt permettent aux spectateurs de suivre les aventures d'Ariel, Zazy-Timy et Paula sur les écrans géants. Les fanfares rythment désormais les chants des étudiants dont les yeux sont rivés sur le périple de leurs héroïnes. Tous leurs espoirs reposent sur leurs épaules.

Après une hola, les membres du public se mirent à ouvrir des craquers en compagnie de leur voisin. Si certains y prenaient beaucoup de plaisir, d'autres semblaient moins apprécier le fait de partager un moment avec leurs camarades dont ils ignoraient parfois même l'identité...

Merci de prendre en compte les nouveautés apportées par Dominus Tenebrae.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Mer 22 Déc - 14:55.
" Se fabriquer des ennemis est une occupation d'aristocrate " JACQUES CHANCEL.


Frédéric était digne d'engager une conversation avec Edward, ayant prouvé son appartenance au beau monde. Homme cultivé, Edward pensait qu'un individu élevé dans la haute Société serait plus apte à entretenir une conversation interessante et riche en culture qu'une personne du bas monde. Pour l'instant, Frédéric avait tout pour plaire : richesse, langage et physique. De plus, le Comte disposait d'un avantage sur son interlocuteur. Sans le savoir, Frédéric venait de dévoiler à Edward un secret, qui n'en n'était plus vraiment un certes, peu apprécié par le beau monde. Il avait été bien répandu que cet homme avait connu un emprisonnement. Toutefois, les choses s'oublient aussi vite que la neige fond sous les premiers rayons du Soleil mais Edward, lui, n'allait pas oublier ce détail aussi facilement. Sa nouvelle connaissance se montrait en effet plutôt dangereuse car riche et célèbre, et l'anglais n'allait pas prendre le risque de voir sa réputation être dépassée par un ancien prisonnier, ce serait là une honte indescriptible. C'est pourquoi, si un tel évenement se produisait, Edward n'allait aucunement se gêner pour rappeller aux hommes et femmes de sa classe qu'ils chérissaient tous un hors-la-loi. Et puis, cela ne serait pas de trop que de remettre Frédéric à sa place. La preuve en était qu'il se permettait déjà de demander un service à Edward. Quel toupet ! Premièrement, selon Edward, il n'était pas convenable d'agir de la sorte, mais en plus le Comte n'y voyait là aucun profit pour lui. " Un agréable chez moi " disait-il ? Eh bien qu'il cherche ! La famille Windel avait suffisament peiné à trouver pour son Manoir le meilleur des espaces, des décenies auparavant. C'était désormais sur une plaine entourée de bois somptueux que s'élevait non sans grandeur et fierté le Manoir Windel qui accueillait dans ses forêts, disait-on, d'innombrables créatures magiques qu'Edward avait pris soin de découvrir les unes après les autres.

Le tournoi avait réellement débuté et les cris de joie suivis de cris de stupeur reflétaient admirablement la situation des trois jeunes demoiselles, perdues dans cette épreuve peu recommandable et surtout peu recommandée pour de si jeunes personnes. C'était là la preuve de la cruauté de la nature humaine, prête à faire subir à d'innocents des épreuves d'une rare dangerosité dans l'unique but de plaire à un public de vautours et de donner au vainqueur une gloire éternelle. Pathétique. Toutefois, il fallait bien se prendre au jeu, on ne pouvait faire autrement et Edward suivait principalement la championne de Beauxbâtons, après avoir essuyé à Frédéric un simple sourire. Il ne lui avait pas répondu, son sourire reflétant sûrement le fait qu'il n'était pas vraiment disposé à l'aider, du moins pas tant qu'ils n'auraient établi un peu plus de complicité. Frédéric était peut être du beau monde, mais il était ignorant de certaines convenances.

Après un bon départ, Ariel commétait des imprudences, ce qui avait le don d'irriter Edward. Cela dit, lui aussi avait connu ce genre d'incident en compagnie de créatures dangereuses. Il se souvenait comme s'il s'agissait d'un évenement fort récent de la fois où il s'était retrouvé pris au piège par un Opaloeil des Antipodes, récit largement exploité dans le célébrissime ouvrage littéraire d'Edward sur les dragons du monde. Edward s'en était tiré avec une jambe cassée et une petite cicatrice sur le bras, toujours présente quinze ans après. Bref, le tournoi n'avait rien de palpitant pour le moment et Edward aurait préféré un peu plus d'action. Sa mère lui avait contée qu'à l'un des tournois des trois sorciers auquel elle avait assisté, elle avait pu voir Harry Potter être pourchassé par un Magyar à Pointes et l'issue aurait pu être fatale. C'était aussi lors de ce tournoi que Poudlard avait connu un deuil difficile à oublier. Edward n'espérait pas qu'une des championnes connaissent une telle situation, mais il espérait un peu plus d'action qui n'était, pour le moment, pas assez présente pour lui. En guise d'occupation, il ne trouva pas mieux que celle de s'adresser à nouveau à Frédéric.

" La vie en société doit être dure après un emprisonnement, non ? "

Il n'avait pas pu s'en empêcher. Un sourire en coin et une voix plutôt hypocrite, Edward venait de lancer un pique à sa nouvelle compagnie. Il était plus doué pour dresser les gens contre lui que pour se faire des amis, c'était certain.
Dominus Tenebrae
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ
ϟ messages : 974
ϟ entrée : 24/04/2010



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Mar 28 Déc - 12:23.
Dominus Tenebrae a écrit:
La foule en délire se prépare à accueillir sa première championne, celle qui a gagné, celle qui finit la première... Ariel. Les français sont en extase, surexcités. La directrice, accompagnée de plusieurs professeurs, attendent patiemment que leur championne sorte des bois. Le jury, composé de plusieurs représentants du Ministère ainsi que des différents directeurs des trois écoles, était déjà en train de délibérer sur la note que la première, la grande gagnante, allait obtenir. Afin d'éviter tout traitement de faveur, il avait été décidé que les directeurs ne voteraient que pour les champions des autres écoles. La triche semblait définitivement éradiquée du Tournoi des Trois Sorciers.

Trois, deux, un...

Une explosion de joie. Des applaudissements. Des cris. Des sauts. Voici comment fut marquée l'entrée d'Ariel dans l'arène. D'une démarche sûre, Mrs Courterois s'avança vers sa championne afin de lui remettre son trophée et de l'embrasser. La française avait véritablement droit à son quart d'heure de gloire. Elle semblait épuisée, mais la foule scandait son nom d'une seule et même voix, comme si la concurrence n'avait jamais existé. Tandis qu'elle marchait vers l'endroit où étaient disposés les différents membres du jury, les fanfares ne cessèrent de jouer de la musique, accompagnées par les chants et les cris de la foule en délire. Puis, tout à coup, le silence prit place ; le Ministre de la Magie avait certainement lancé un sortilège. Après s'être appliqué un sonorus sur la gorge, il prononça son discours :

- Après plus de trois heures de compétition, Mlle Augustin remporte le premier prix de la Première Tâche du Tournoi des Trois Sorciers ! Elle obtient une moyenne de 8/10. Cette note aurait certainement pu grimper au maximum si vous n'aviez pas été pénalisée... en effet, vous nous avez ramené un lapin. J'ai le regret de vous annoncer que vous vous êtes trompée. Nous attendions un chat. Vous avez commis une erreur. Néanmoins, nous tenons à vous féliciter pour ce parcours prodigieux que vous avez effectué. Vous pouvez relâcher l'animal, des représentants viendront à votre rencontre dans la soirée pour vous apporter le chat que vous deviez capturer. Vous devrez le garder en vie jusqu'à la Deuxième Tâche qui se déroulera au mois de février, ainsi que percer son secret... une nouvelle fois mademoiselle, nous vous adressons nos sincères félicitations.

Même si l'annonce de l'échec de la championne refroidit quelque peu le public, cela ne faiblit pas son enthousiasme et la foule était bien loin d'oublier qu'Ariel Augustin était la première à s'être sortie de la forêt interdite lors de la Première Tâche du Tournoi des Trois Sorciers de 2055.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté Dim 2 Jan - 16:05.
Frédéric comprit rapidement qu’il avait sauté plusieurs étapes rien qu’au regard de Edward. Pendant qu’il discutait ni Edward ni lui même ne quittait l’écran des yeux, ils suivaient tous deux l’avancé de la championne qui représentait leur école. Frédéric sentit plusieurs fois la main de Aliena serré la sienne avec plus de force lorsque la jeune championne arrivait devant un nouvel obstacle.
Finalement Edward reprit la parole et dit :

" La vie en société doit être dure après un emprisonnement, non ? "

Frédéric ne s’était donc pas trompé Edward avait donc, comme tous les gens de la haute société entendu parler de l’emprisonnement du célèbre inventeur, mais il avait fait preuve de tact pour ne pas en parler ni même y faire allusion. C’était cela les bonnes manières. Mais comme Frédéric sans vraiment le vouloir avait lui même lancé le sujet maintenant la question ne se posait plus et ce n’était plus un sujet tabou.

Frédéric ne répondit pas tout de suite, il cherchait ses mots pour expliquer cela avec soin et Edward comprit tout de suite que ce n’était pas chose facile. Pendant que Frédéric cherchait ses mots il regardait la jeune championne affronté sa première tâche avec beaucoup de courage. Il ne pouvait qu’être fier de voir son élève réussir à ce point. Elle utilisait certains des sortilèges que Frédéric lui avait enseignés en dehors des cours.

Il murmura une formule, la formule que la jeune fille devrait utiliser pour franchir ce nouvel obstacle, mais elle ne tarda pas à trouver la solution par elle même. Puis Frédéric répondit alors à Edward :

« Oui je dois bien dire que j’ai eu quelques problèmes en sortant, notamment avec l’argent, et trouvé un emploi n’est pas chose aisé pour un ancien détenu fraichement libéré. » Frédéric comme à son habitude ponctuait sa phrase de pause, puis il en marqua une plus longue que les autres, puis il reprit :
« Mais depuis peu, j’ai recommencé mon ancien métier, en annexe. »

Frédéric lui sourit et reporta son sourire sur l’écran et il suivit la suite de la compétition, en effet la représentante de BeauxBâtons arrivait à une partie cruciale de la tâche. D’un coup le silence régnait dans les tribunes. Et c’est dans un tonnerre d’applaudissement que la jeune élève remporta alors la première tâche avec 30points d’avance par rapport à l’élève de Durmstrang, qui était en deuxième position.

Frédéric ne put s’empêcher de lancer un regard moqueur et quelque peu provocateur vers l’auror qui un peu plus tôt avait fait une réflexion sur BeauxBâtons. Frédéric se leva comme la masse des spectateurs, Aliena l’imita et tous deux repartirent vers le château, il s’arrêtèrent au bas des gradins afin d’attendre Edward, puis ils repartirent tous trois vers le château afin de dîner. Frédéric était content que sa jeune élève ait gagné, mais la compétition ne faisait que commencer. Mais il ne manquerait pas d’allez la féliciter.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Sujet Global - Les gradins Empty
Message Posté .

Sujet Global - Les gradins

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» Le bal masqué ♠ sujet global
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Gradins Combat 2 (Amaterasu, Amy, Reckless, Seth)
» ❧ LES EQUIPES ♣ Les Mouches Où! [sujet de flood]
» 78HG — sujet du lieu b

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: