VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

♣ repas champêtre - sujet global
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
Dominus Tenebrae
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ
ϟ messages : 974
ϟ entrée : 24/04/2010



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 10 Juil - 17:11.


événement n°2.


Repas champêtre !
Sujet global


Grâce aux commerçants qui ont très généreusement financé la totalité de l'événement, les habitants de Pré-au-Lard, des environs, les visiteurs et élèves sont nombreux au rendez-vous organisé par le comité des fêtes du village. Les tables et tabourets en bois massifs sont installés dans une vaste clairière à l'intérieur de la forêt où sont disposés de succulents mets tout le long. Un coin barbecue a été mis en place pour que les participants puissent cuire leur viande et les plus jeunes pourront se regrouper autour d'une seule et même table ronde.

- Bienvenue à tous ! s'écria le directeur du comité. Nous espérons que chacun d'entre vous passera une excellente soirée en notre compagnie et surtout que cet instant festif vous fera oublier tous les tracas de la vie quotidienne qui nous touchent en ce moment. Bon appétit !

Et c'est sur cette note festive que le bruit métallique des couverts débute dans une atmosphère chaleureuse...



Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Ven 23 Juil - 18:34.
    Léopoldine avait quitté Paris une semaine auparavant. Chaque année, son désir de retrouver Poudlard et le monde magique la poussait à s’installer à Pré-au-Lard trois semaines avant la reprise des cours. Elle avait donc loué une chambre mansardée au dessus des « trois balais » qu’elle réglait grâce à tous les petits boulots qui pouvaient lui tomber sous la main. Elle avait donc en l’espace de sept jours : récuré des chaudrons à caramel chez Honeydukes, trié les set de table en dentelle de madame Pieddodu ; et elle avait même remplacé une serveuse de « la tête de sanglier » pour une soirée riche en émotions.
    Aussi, quand elle avait appris qu’un repas champêtre avait été organisé au cœur de la forêt interdite, elle avait sauté sur l’évènement, profitant d’une bonne occasion pour se détendre et pour faire de nouvelles rencontres. En effet, l’acclimatation avait encore une fois été exténuante pour la jeune sorcière. Habituée à vivre toute l’année dans le monde moldu, chaque passage de l’autre côté de la barrière était pour elle comme une transition vers une deuxième vie parallèle.
    Le jour du repas, elle quitta donc sa petite chambre d’hôtel, sa guitare sur le dos, ses longs cheveux blonds noués en une tresse fine qui rebondissait fièrement sur son épaule, et un large sourire aux lèvres. Le chemin jusqu’au parc de Poudlard n’était guère long depuis le village, elle emprunta un chemin serpentant qui contournait la forêt interdite avant de s’y enfoncer et d’y disparaître. Mais connaissant la réputation vouée à cet endroit, les organisateurs n’avaient pas jugé raisonnable de trop s’éloigner de l’orée salvatrice. Aussi Léopoldine reconnu bien vite le bruit familier des couverts que l’on dispose sur une table garnie, et le bourdonnement amical des discussions de voisinage. Elle avança à tâtons vers les éclats de rire, et déboucha soudainement sur une clairière resplendissante qui frappait de part son énorme contraste avec la lugubre forêt environnante. Le soleil l’aveugla un instant, puis en rouvrant doucement les yeux, elle pu apercevoir l’un des plus beaux spectacles bucoliques qui lui avait été donné de connaître.
    Tout autour de longues tables convexes, et recouvertes de nappes à carreaux rouges et blancs, fourmillaient les personnalités et toute la petite population de Pré-au-Lard, criant, chantant, et s’activant pour organiser un banquet qui s’avérait fastueux. Sur les tables, des corbeilles pleines de fruits magnifiques, des plats en abondance que venaient sans cesse arranger quelques elfes de maison hâtifs. En l’air, flottaient des lanternes de papier rouge, maintenues en lévitation par un sort élémentaire, le repas devait donc se poursuivre jusque dans la soirée.
    Un petit orchestre de lutins accordaient et disposaient leurs instruments sur une scène surélevée, tandis qu’un nain barbu aux grosses mains déchargeait les bierraubeurres livrées le matin même.
    Léopoldine avança d’un pas décidé, elle salua sur son passage des connaissances et discuta un moment avec un camarade de Gryffondor qu’elle avait connu en 3ème année. Désirant se rendre utile, elle se proposa pour allumer le barbecue réservé aux plus jeunes, qui avaient leur table à part plus loin derrière l’orchestre. Lui accordant la responsabilité de cette tâche dont personne ne s'était encore occupée, on lui indiqua l'endroit où il se trouvait. Elle tourna alors la tête vers celui-ci et aperçu une jeune femme aux longs cheveux roux qui attendait assise sur un banc, elle ne la reconnut pas tout de suite, mais en s’avançant pour aller à sa rencontre, elle se rendit compte que la sorcière à la crinière flamboyante n’était d’autre qu’Autumn S. James, une de ses camarades, avec qui elle n’avait pas beaucoup d’affinité, mais dont elle savait qu’elle avait elle aussi perdu un petit frère.
    Elle avança alors plus timidement à sa rencontre, et lorsqu’elle arriva à sa hauteur, elle esquissa un sourire un peu gêné. Puis tout en posant sa guitare sur l’herbe fraiche, elle engagea la conversation.

      Salut, je ne savais pas que tu étais déjà à Pré-au-Lard, d’habitude tu n’arrives qu’à la rentrée non ? Dit-elle cordialement.

    Puis se rappelant qu’elles ne se connaissaient que très peu elle ajouta.

      Oh pardon, je ne sais pas si tu te rappelles de moi, je suis Léopoldine McFinn, on s’est parlé quelques fois dans la grande salle.

    Elle n’avait aucunes idées de l’accueil que lui réservait Autumn, mais elle n’avait aucunes raisons de penser que celle-ci la recevrait mal.

      Tu aurais dû allumer le feu, les gens vont pas tarder je pense.

    Et sans même attendre sa réponse elle s’empressa d’attiser le feu aux côtés de la jeune sorcière.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Ven 23 Juil - 21:34.
Repas champêtre ♣ Que nous réserve encore la magie de Pré-au-Lard & de la forêt interdite ?

Il était tôt ce matin lorsque j’ouvris les yeux pour la première fois. Les rayons du soleil levant pénétraient dans la petite chambre de l’auberge où je séjournais depuis maintenant deux jours. La chaleur de l’astre caressait mon visage et me réveillait tranquillement. J’abaissais la couette pour sortir du lit, tout en restant allongé, la fraicheur de la pièce me réveilla plus rapidement et je me recroquevillais avant de m’assoir sur le bord du lit. Je m’étirais et posais les pieds au sol. Mon dos me faisait encore mal. La veille n’avait pas été de tout repos. En effet, j’avais décidé de venir plus tôt dans le village pour m’entrainer plus au calme. En cette période de l’année il y avait peu de monde encore, en tout cas c’est ce que j’espérais. Je me préparais calmement et sortie de ma chambre pour aller boire mon fameux chocolat chaud avec des m&m’s. Je ne sais pas d’où me vient cette habitude, mais elle avait le don de me mettre de bonne humeur le matin.

Une fois le chocolat bu je retournais dans ma chambre pour récupérer une veste un peu plus chaude et un sac. Je m’activais un peu plus cette fois pour avoir plus de temps pour moi. Je quittais ensuite le village en observant les alentours. En cette heure matinale, le paysage avait des allures hivernales, nous étions pourtant toujours au mois d’aout. J’arrivais, après quelques minutes de marche, devant la célèbre forêt interdite. Je m’arrêtais devant ses arbres majestueux et inspirais une grande bouffée d’air. J’entrais finalement dans les bois et m’éloignais du chemin. Une fois à bonne distance j’enlevais mes vêtements et les glissais dans mon sac. L’air était frais et je priais pour que la transformation soit rapide.

J’inspirais un bon coup et me concentrais. Le vent venant frapper ma peau ne me perturba pas et rapidement la chaleur s’invita en moi. Comme à mon habitude, je passais les premières étapes avec succès, jusqu’à ce que mes os se modifient et se déplacent à l’intérieur même de mon corps. Je tentais un maximum de retenir mes cris tandis que les larmes coulaient à flot sur mon visage brulant. Finalement je ne pu me retenir jusqu’à la fin et les hurlements sortirent de ma gueule. La douleur était beaucoup moins présente lorsque je prenais forme animale, ce qui me permit de courir à l’instant même où j’étais totalement transformée.

Je partais donc dans les bois, laissant mon côté humain sur le sol pour comprendre un peu plus mon côté animal. Je courrais à vive allure lorsqu’une odeur agréable se fit sentir non loin de moi. Mes sens étaient tous plus développés et l’odorat était l’un des plus forts. De la nourriture était présente non loin de moi, ce qui était étrange sachant que j’étais à l’intérieur même de la forêt interdite. Peut-être que des élèves avaient voulu s’amuser dans le coin. Je décidais donc de m’approcher pour voir ce qu’il en était. Au fur et à mesure que mes pattes arrivaient près de l’endroit, je distinguais des tables, des chaises et même un barbecue. C’est lorsque je vis les elfes de maison s’afférer autour de plats somme toute à l’air plus succulents les uns que les autres que je me souvins d’un mot que j’avais lu à mon arrivée. C’était donc le jour du repas champêtre.

Je retournais en vitesse à mes affaires, reprenait forme humaine - cette partie de la métamorphose était étrangement bien plus simple et beaucoup moins douloureuse - et me rhabillais. Mon sac sous le bras je retournais sur mes pas pour rejoindre le repas qui était organisé non loin de là. Je disparaissais des arbres pour apparaitre dans une clairière plus que charmante. Tout était installé pour le repas et tout le monde s’afférait autour de moi. Je reconnue quelques têtes de Gryffondor, et d’autres maisons. Mes amis n’étaient apparemment pas encore arrivés. Je tournais autour des tables afin de contempler de plus près le festin qui se préparait là et décidais finalement d’aller m’assoir quelques minutes.

Je repensais à la veille et à la courte matinée que je venais de passer. La métamorphose était des plus douloureuses, et ce depuis plus de deux ans maintenant, j’espérais qu’un jour la douleur s’efface, mais j’avais peur, au fond, que ça ne change jamais. J’étais perdue dans mes pensées, regardant le sol, lorsque des pieds vinrent se mettre dans mon champ de vision. Je pensais d’abord que c’était ma chère Lina. Je me redressais, le sourire aux lèvres et découvrais le visage d’une toute autre personne. C’était Léopoldine, une sixième année à Gryffondor elle aussi. Nous avions sympathisé dans la salle commune ou lors de repas, mais rien de plus. Je l’appréciais en tant qu’élève et en tant que Gryffondor, mais elle était un peu trop exubérante pour moi.

    LEOPOLDINE - Salut, je ne savais pas que tu étais déjà à Pré-au-Lard, d’habitude tu n’arrives qu’à la rentrée non ?
    AUTUMN - Oh salut ! - je tentais de garder le sourire aux lèvres, pour ne pas paraitre plus froide et détestable encore - Oui, tu as raison. Mais j’avais quelques petites choses à faire à Pré-au-Lard avant, et mes amis ne devraient pas tarder à arriver alors je me suis dit pourquoi pas ne pas en profiter !

La jeune fille se présenta à moi. Pensant que je ne la reconnaitrais pas, ou que je l’aurais oublié. Quelque part, je trouvais cela touchant. Je lui répondis, le sourire toujours présent, ce qui me perturbait vivement. La transformation avait elle également changé mon caractère distant ? Non. Impossible.

    AUTUMN - Rassures toi, je n’oublie pas les visages. Et puis, tu n’as rien fait pour que je puisse vouloir t’oublier si je me souviens bien, donc ; Léopoldine, heureuse de te revoir.

Je me relevais, voyant que ma camarade voulait s’occuper du feu. Cependant, je me rassis tout aussi rapidement car mon dos me l’ordonna. Je n’aurais surement pas du tenter une nouvelle transformation en aussi peu de temps.

    LEOPOLDINE - Tu aurais dû allumer le feu, les gens vont pas tarder je pense.

Sur cette réflexion, je perdis mon sourire. Peut-être que les gens n’allaient pas tarder, mais je n’étais pas là pour servir de cuisinière. En plus de ça, moi et les barbecues … Vous connaissez l’expression. Mon dos me tiraillait. Je tentais de me ressaisir pour ne pas la brusquer et risquer de passer une fois de plus pour la méchante. Je réfléchissais à mes mots et lui répondais finalement.

    AUTUMN - Je viens à peine d’arriver et j’ai passé une mauvaise nuit alors …

J’essayais à nouveau de me relever, plus lentement cette fois, pour me diriger vers la table la plus proche. Au moment de partir je demandais à Léopoldine.

    AUTUMN - Je vais me chercher à boire. Tu veux quelque chose ?
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 24 Juil - 17:00.
« Wingardium Leviosa » Certes, c’était un sort de débutant qu’on apprenait en première année et que tous les 07eme années connaissait mais bon, personne ne pourrait nier que c’était très pratiquer, ma baguette en main, je faisais voler le paquet de céréale jusqu'à mon bol, c’est ce qu’on appelait de la flemmardise oui, mais bon, ça pouvait se comprendre, je venais de me réveiller donc on me pardonnerait cette acte, puis bon, je n’avais plus rien à craindre, j’avais l’âge pour utiliser la magie en dehors de l’école, quelques années plus tôt, je n’aurais pas osé utiliser ma baguette à des besoins personnel, mais là, c’était bien différent. Oui donc, j’utilisais ce sort pour servir mon petit déjeuner, après, je posais ma baguette sur la table en bois et prit la bouteille de lait dans mes mains, non, je ne ferais pas voler cet objet, même si je contrôlais bien le sort, j’avais trop peur de laisser tomber la bouteille contenant le liquide blanc tout droit sorti du pie de la vache et je le versais dans les bols regardant les petits billes chocolatée flotter, armée d’une cuillère, je me mis à manger.

Après ce bon petit déjeuner, simple mais bon, je me préparais pour sortir, je ne comptais pas rester enfermé chez moi, il y avait une fête organisée dans la forêt interdite, la forêt interdite, cette forêt me donnait des frissons, il parait qu’il s’y cache des araignées géante, des hommes avec des corps de cheveux, elle n’est pas interdite pour rien, je trouvais ça risquée de faire une fête là-bas, mais bon, j’irais quand même, j’étais 07eme année après tout, je ne devais pas avoir peur de ça, j’avait tout un répertoire de sort, mon patronus m’aiderait puis au pire des cas, Autumn me protégerait, puis si jamais je sens que quelque chose cloche, je préviendrais les autres, je n’étais pas médium pour rien.

Je m’étais installée au Pré-au-lard pour une seule et bonne raison : être avec ma meilleure amie, qu’est que j’aurais fait dans mon petit village paumé en Angleterre sans ma meilleure amie, elle partout pour le pré-au-lard pour être au calme je crois, et je l’ai suivis, je m’étais installé à quelques pas de chez elle. Avant de partir pour la forêt interdite, je m’autorisais un petit café pour me booster pour la soirée, je passais un coup de peigne sur ma chevelure blonde et je partis vers la forêt interdite.

Je faisais le chemin seul, personne ne m’accompagnait, mais ce n’était pas très loin. Une fois arrivé à l’endroit où se passait la fête, je retirais les mains de mes poches et me mis à chercher Autumn des yeux, je regardais à droite, à gauche, je me mettais sur la pointe des pieds pour essayer de l’apercevoir parmi la foule qui s’était formée, c’est là que je vis une chevelure rousse longe, un sourire se dessina sur mes lèvres et je m’approchais d’elle. Seulement, arrivée à sa hauteur, alors que je m’apprêtais à lui signaler ma présence, je vis qui était avec elle, Leopoldine, oh non, cette fille était vraiment une vraie pot de colle, elle me trouvait à son goût, mais moi je ne al trouvais pas à mon goût, sa présence m’embarrassait. Les deux jeunes femmes discutaient, bon, je n’allais pas snober ma meilleure amie, tant pis pour Leopoldine. Je tapotais doucement l’épaule de la femme-louve. « Depuis quand tu fais les barbecues toi ? »
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 24 Juil - 17:31.
Je m’appuyais sur le bord de la table la plus proche et demandais à ma camarade si elle voulait que je lui ramène à boire. En attendant sa réponse je contemplais le feu qu’elle était en train de faire. J’aimais regarder les flammes danser et jouer avec l’air qui passait chatouiller la chaleur. Ca me rappelait toujours la sensation que j’avais au moment de la transformation. La douleur dans le dos me reprit et je me relevais au moment même où quelque chose, ou plutôt quelqu’un, toucha mon épaule. Je me retournais en sursaut et découvrait le visage de mon meilleur ami Tim. Mon visage s’illumina à sa vue et je sautais à son cou. J’étais heureuse de le retrouver. Certes, cela ne faisait pas longtemps, mais j’étais persuadée qu’il ne viendrait que quelques jours seulement avant la rentrée. Je relâchais mon étreinte et me reculais d’un pas pour m’appuyer à nouveau sur la table. Je détournais mon regard vers Léopoldine qui venait de me répondre. Soudain, je me bloquais et observais attentivement le visage de Tim. J’étais persuadée qu’il n’était pas très heureux de la voir ici. Il avait donc surpassé ce problème pour venir me voir. Un sourire se dessina sur mon visage alors que je me retournais, péniblement, vers la gryffondor. Je regardais attentivement son visage et attendais avec appréhension sa réaction à la découverte de mon meilleur ami. Il n’y avait aucun doute, cette fille la était accro à lui, malheureusement pour elle, ce n’était pas réciproque.

Je me tournais à nouveau vers Tim et tentais de trouver un moyen de le débarrasser du problème auquel il allait faire face.
    AUTUMN - Je … Je comptais aller prendre à boire pour Léopoldine et moi.

Je marquais une pause, cherchant une excuse pour le faire venir.
    AUTUMN - Je n’ai malheureusement pas assez de main pour prendre trois verres.

Je priais pour que cette excuse suffise à écarter Léopoldine de Tim. J’avais beau ne pas vouloir sortir avec lui, je n’aimais pas non plus voir des filles tourner autour de lui, d’autant plus si celles-ci l’embêtaient. Je me détachais alors de la table et prenais le bras de mon ami pour pouvoir m’appuyer sur lui. Décidemment, je n’aurais pas du me transformer en cette matinée. Pour lui expliquer ce poids qui se faisait sentir à son bras, je tentais de lui expliquer en chuchotant pour ne pas que Léopoldine entende.
    AUTUMN - Désolée. Mais j’ai … gambadé ce matin et j’ai plutôt mal.

Je jetais un bref coup d’œil vers ma camarade pour m’assurer qu’aucun mot ne lui soient arrivé à l’oreille. Ce don avait beau ne pas être un problème, hormis la douleur que la transformation me provoquait, j’étais plutôt heureuse de l’avoir, je ne souhaitais pas que ça se sache. Je connaissais les jeunes, et même dans un monde aussi magique que le notre, les différences de ce genre pouvaient engendrer bon nombre de représailles.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 24 Juil - 20:07.
    Alors qu’elle s’occupait du feu, Autumn lui proposa d’aller chercher des boissons, ce qu’elle accepta vivement car elle n’avait pas grand-chose en commun avec sa camarade rouge et or. Elle la vit alors se lever lentement, l’échine courbée, et un frisson de douleur passa sur ce visage froid.

      Tu sais pour tes problèmes de dos…

    Commença Léopoldine, mais elle fut bien vite arrêté par le son d’une nouvelle voix qu’elle aurait reconnu entre milles. Un petit sourire vint se figer sur ses lèvres fines, et elle tourna la tête vers Tim.

      Depuis quand tu fais les barbecues toi ? Demanda t-il à son amie d’un ton moqueur.

    Elle vit alors la figure de sa voisine s’éclairer de joie. Celle-ci sauta dans les bras du nouveau venu, apparemment ravie de le voir lui aussi arriver si tôt. Les deux amis avaient l’air très proches, et ils se mirent un peu en retrait pour bavarder. Léopoldine qui avait commencé à se sentir un peu de trop n’émit aucunes réactions à l’égard de Tim, elle ne voulait pas créer d’embrouilles superflues, et elle avait senti le regard protecteur et presque fraternel qu’Autumn avait jeté sur lui. Le moment n’était pas bien choisi pour embêter le serdaigle. D’ailleurs celui-ci n’avait pas du tout l’air ravi de la revoir, chose compréhensible quand on voyait avec quelle lourdeur elle le provoquait sans cesse. Penser à toutes les attaques sournoises qu’elle avait imaginé pour lui la fit rire, et pour en étouffer le bruit, elle posa une main sur sa bouche.
    Puis la jeune sorcière se releva, jugeant le barbecue prêt à l’emploi, et s’empara de sa guitare, avec laquelle elle esquissa quelques notes. Cela faisait un bon petit bout de temps qu’elle n’y avait pas touché, trop occupée entre son travail et toutes les fournitures qu’il lui restait à acheter. Elle mis un peu de temps à se réhabituer, puis ses doigts se mirent à courir d’eux-mêmes sur les cordes, et s’en sortit une mélodie douce mais entraînante qu’elle adorait.

      The other dear, as I lay sleeping, I dreamt I have you in my arms, when I awoke dear, I was mistaken, so I hung my head and I cry. You are my sunshine, my only sunshine, you make me happy when skies are grey, you’ll never know dear how much I love you, please don’t take my sunshine away.

    Cette chanson lui rappelait de nombreux souvenirs, et quand le petit orchestre se mit à jouer avec elle, ce fut comme une bouffée d’air pur qui lui réchauffa le cœur. Un peu plus loin, Tim et Autumn étaient lancés dans une grande discussion, et lançaient par moments des regards inquisiteurs vers Léopoldine, elle comprit alors qu’ils devaient discuter d’un sujet important. Elles n’avait jamais remarqué la proximité de ces deux jeunes sorciers, et se demanda un moment s’ils n’étaient pas entichés l’un de l’autre. Cette pensée lui fit monter un boule dans la gorge, car au fil du temps elle s’était attachée au garçon fugueur, bien sur pour elle tout cela n’était pas grand-chose de plus qu’un jeu, mais les sentiments vont vite, et il est difficile de les contrôler.

      In all my dreams, dear, you seem to leave me when I awake my poor heart pains. So when you come back and make me happy I'll forgive you dear, I'll take all the blame.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 24 Juil - 20:34.
hj ; ALERTE, rp qui pue --"

Je n’attendais pas qu’Autumn me saute au cou mais cette démonstration de joie à l’idée de me voir me fit le plus grand plaisir, lorsqu’elle me sauta au cou, je refermais mes bras autour de son dos et la serrais contre moi. Je fis comme si je n‘avais pas vu la jeune Leopoldine. Autumn savait la relation spéciale qui « m’unissait » à la jeune gryffondor de sixième année et elle s’empressa de trouver une excuse pour m’éloigner d’elle et je remerciais cet acte d’un sourire sincère et radieux. « Je … Je comptais aller prendre à boire pour Léopoldine et moi. Je n’ai malheureusement pas assez de main pour prendre trois verres. » Je m’empressais de me retourner pour ne plus faire attention à Leopoldine et pour prendre les verres. Je sentis ensuite le poids de la jeune femme-loup peser sur mon bras, en effet, elle venait de s’accrocher à ce dernier pour soulager son dos, elle m’expliqua pourquoi : « Désolée. Mais j’ai … gambadé ce matin et j’ai plutôt mal. » Je voyais bien où elle venait en venir, elle s’était transformée en louve, je lui souris et pour plaisanter, imita le cri du loup discrètement. Leopoldine se mit à sortir sa guitare et à chanter. J’approchais ma bouche de l’oreille de la jeune rousse. « Tu veux bien qu’on bouge ? » Sans lui demander son avis, je la tirais doucement pour la mettre debout et nous nous éloignions vers le bar où je nous servais un verre. « Ça va sinon ? » C’était une banalité, mais cette petite question amenait souvent a une conversation plus intéressante. Je tournais ma tête vers la silhouette de Leopoldine, cette fille me faisait un peu de peine, si seulement elle avait eu un peu de retenue, nous serions certainement amis, mais elle a mal agis avec ma personne et du coup, j’avais presque peur de m’approcher d’elle, cette fille me prenait la tête même si je savais qu’elle ne le faisait pas exprès, c’était regrettable.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 24 Juil - 21:16.
Alors que nous parlions entre nous Tim et moi, Léopoldine prit sa guitare et se mit à jouer un air plutôt entrainant. Elle se mit à chanter et l’orchestre présent pour assurer l’animation se mit à jouer avec elle. Je me surpris à vouloir danser, il est vrai que j’aimais la musique, mais de là à danser en public … Il faudrait bien que je le fasse pour le bal après tout. Alors que je rêvais de moi, dans une robe digne d’une princesse, au bras d’un charmant jeune homme du nom d’Eliott, m’emmenant au bal que Poudlard organiserait pour l’événement de l’année, Tim vint me sortir de ces pensées d’une tristesse aveuglante. Il s’approcha de mon oreille et me demanda simplement si l’on pouvait bouger. Avant même que j’eus le temps de répondre, il m’avait déjà emporté à l’opposé de Léopoldine. Je pris un verre qui était posé sur une petite table joliment décorée et lorsque je pris une première gorgée, mon ami me demanda si j’allais bien. J’acquiesçais d’un signe de tête avant de terminer ma gorgée et lui raconter mes dernières péripéties.

    AUTUMN - Je me suis entrainée hier. Dans l’après midi. Ca fait toujours aussi mal arrivé aux … os. Mais je m’y habitue peu à peu. Et puis une fois que tout est fait, ça ne me fait plus rien. Vu que ça s’est pas trop mal passé, je suis restée un bon bout de temps dans … la forêt. Et je me suis couchée plutôt tard. Mais je voulais absolument le refaire ce matin, et voila où ça m’a mené. Sinon toi, comment se fait-il que tu sois déjà là ?

A chaque fois que j’étais en sa compagnie, chaque fois qu’il me posait cette question, chaque jour qui passait, j’hésitais. Je lui cachais des choses, une chose, mais elle était tellement importante pour moi que je me sentais coupable. Il était mon meilleur ami et il ne me cachait rien, pourquoi devrais-je lui cacher une telle chose ? Après tout, il n’allait surement pas me dénoncer à mes parents. J’avais surement peur de sa réaction. Peur que tout change entre nous. Perdue dans mes pensées j’écoutais la moitié de ce que mon ami me racontait.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Sam 24 Juil - 22:52.
Cette soirée ne faisait que commencer et le monde n’était pas encore arrivé, petit à petit, l’endroit se remplissait de gens, des commerçants, des habitants du Pré-au-Lard et des étudiants arrivés en avance, je reconnus quelques têtes que j’avais déjà vu à Poudlard, des gryffondor, des poufsouffle, des serdaigles et des serpentards, je reconnus aussi le vendeur du magasin de bonbon, j’adorais ces bonbons, ils étaient délicieux, vraiment. J’avais donc demandé à Autumn si ça allait. « Je me suis entrainée hier. Dans l’après midi. Ça fait toujours aussi mal arrivé aux … os. Mais je m’y habitue peu à peu. Et puis une fois que tout est fait, ça ne me fait plus rien. Vu que ça ne s’est pas trop mal passé, je suis restée un bon bout de temps dans … la forêt. Et je me suis couchée plutôt tard. Mais je voulais absolument le refaire ce matin, et voila où ça m’a mené. Sinon toi, comment se fait-il que tu sois déjà là ? » Je connaissais le don de ma meilleure amie et j’avais bien conscience que ce ne devait vraiment pas être facile pour elle, elle ne contrôlait pas encore totalement son don, mais je savais qu’elle progressait et c’était tant mieux, moi non plus, je ne maitrisais pas entièrement mon don mais bon, le don d’Autumn et le miens étaient tout deux très différent, ça n’avais rien à voir. Je souris à sa dernière phrase. « Quand j’ai su que tu allais quitter le village, je suis parti aussi, avec qui j’allais passer mes vacances si tu n’étais plus là ? » J’accompagnais cette phrase par un beau sourire, il était vrai que j’étais très souvent avec la femme-louve, pendant les vacances, nous passions nos journées ensemble, il y avait juste pendant les repas où nous étions séparés, elle était Gryffondor et j’étais Serdaigle, nous ne déjeunions pas à la même table. Je voyais bien que Autumn était passive, elle semblait plongée dans ses pensées et ne semblait pas m’écouté, où elle m’écoutait à moitié, alors que j’allais enchaîner sur une autre phrase, je décidais de m’amuser un peu, la jeune femme ne m’écoutait presque pas, je laissais échapper un petit rictus étouffé. « Puis après bah j’ai vu un détraqueur, il a voulu m’attaquer mais je lui ai lancé un Avada Kevadra en pleine face et il est mort, ensuite, j’ai acheté le dernier balais et j’ai disputé un match de quidditch, on a perdu mais on s’est vengé en ensorcelant le cognar, du coup, quelqu’un de l’équipe adverse a une jambe cassée, après j’ai tué un basilique, j’ai transformé un poulet en cochon, j’ai volé sur un éléphant rose volant, je me suis amusé avec mon patronus, tout ça quoi, ah oui aussi … mon hiboux est tombé malade, il a attrapé la varicelle » Tout ça était faux, c’était pour voir si elle m’écoutait, j’éclatais de rire, je n’avais aucunes réaction de sa part, elle était vraiment à l’ouest, je la bousculais gentiment pour la réveiller. « Oh Autumn, tu m’écoutes ? » Ma meilleure amie semblait vraiment dans les vapes mais ma petite bousculade l’avait réveillé, je ris une nouvelle fois. « T’es vraiment à l’Ouest, à quoi tu pensais ? » Je demandais ça par simple curiosité, j’aimerais bien connaître la raison de sa passivité.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Lun 26 Juil - 14:15.
Bon sang, que cela pouvait faire longtemps que je n'avais pas été à Pré-au-Lard ! Cela faisait aujourd'hui actuellement... un mois. Si, pour une personne normale, cela faisait assez peu de temps, cela me semblait particulièrement long, à moi qui passais de tranquilles vacances à Madagascar en temps normal ! Enfin, si j'étais dans le petit village entièrement sorcier, c'était bien pour une raison précise : j'avais des courses précises à faire, de choses non disponibles dans l'île près de l'Afrique. C'était d'ailleurs le principal problème de ce coin portant paradisiaque : il était tellement paradisiaque qu'assez isolé et donc toutes les fournitures anglaises n'étaient pas présentes. J'avais donc pris mon courage à deux mains, m'étant habillé d'une chemise noire assez simple, d'un chapeau beige et d'un pantalon de la même couleur, puis j'avais transplané à Pré-au-Lard, si proche de Poudlard.

Dès mon retour, ce ne fut même pas le très beau temps, denrée plutôt rare dans ce pays, qui me surprit, mais plutôt l'agitation aux alentours. En effet, beaucoup d'adultes et d'élève de Poudlard que je reconnus facilement s'affairaient dans les rues, ou se dirigeaient tranquillement vers une forêt non loin. Je ne comprenais absolument pas la raison de tout ce brouhaha, surtout en été, et me mis donc à questionner quelques passants, qui m'expliquèrent tous la même chose : les comités de fêtes avait organisé un repas champêtre, dans une clairière située dans la forêt que j'avais vu non loin comme destination des visiteurs. Remerciant ces quelques braves gens pour leurs explications, je me détournais cependant de cette scène, me dirigeant plutôt vers l'apothicaire de Pré-au-Lard. Après tout, vu que mon "expédition" avait été lancée dans ce but, autant compléter mes objectifs, non ? Et puis, je doutais qu'un professeur de Poudlard soit forcément apprécié par les élèves, aussi sympathique puis-je être avec eux. Achetant les quelques bricoles qui me manquaient dans mon stock, je ressortis ensuite, mon paquet de courses sous les bras. Cependant, en même temps, je ne pouvais m'empêcher de regarder que de plus en plus de personnes se dirigeaient vers cette fameuse clairière, adulte ou élève, et cela me tentait tout de même un peu de faire une petite visite là-bas, histoire de voir un peu ce qui avait été préparé.

En tout cas, une fois sur place, je ne regrettais pas d'être venu : cela n'avait pas l'air d'être mal du tout ! Réduisant magiquement mon paquet avant de le glisser dans une poche de mon pantalon, j'observais en même temps les alentours. Il y avait de quoi faire un barbecue, une petite scène pour jouer de la musique et chanter, de la place pour danser et surtout pas mal de monde. Moi qui n'aimais pas trop être entouré... Enfin, maintenant que j'y étais, tant pis pour moi on dira... Saluant quelques élèves que je reconnaissais, je me servis à boire, avant de m'approcher de la scène. Une de mes élèves de Gryffondor venait de terminer de jouer et de chanter, et j'avais bien envie de la féliciter.

Bonjour miss McFinn ! Vous êtes très douée dis donc, et quelle jolie voix !

Spoiler:
 
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Lun 26 Juil - 18:00.
J’écoutais passivement le discours de mon ami. Perdue entre pensée, rêve et réalité, je me laissais emporter dans un méandre de réflexion. J’avais bien entendu la première réponse de mon meilleur ami, mais je n’avais pas su réagir. Un simple hochement de tête fut le seul mouvement que je me convaincu de faire. Puis au fur et à mesure qu’il parlait, je n’entendais que le son de sa voix sans pour autant comprendre un traitre mot de ce qu’il me racontait. Au son de sa voix, je compris que c’était quelque chose d’amusant, mais je n’y prêtais plus attention. Je continuais d’acquiescer avec la tête alors qu’une boule se formait à force de penser que je lui mentais depuis maintenant trois ans. Soudain, j’entendis un éclat de rire. Machinalement, ce son me fit sourire, surtout sachant que c’était celui de Tim. Puis il me poussa légèrement, me sortant alors de ma rêverie.
    TIM - Oh Autumn, tu m’écoutais ?

Je reprenais mes esprits, reposant mon verre sur la table à laquelle j’étais adossée. Je secouais la tête et regardais mon meilleur ami dans les yeux. Je n’eus le temps de répondre qu’il continuait sur sa lancée, me réveillant un peu plus.
    TIM - T’es vraiment à l’Ouest, à quoi tu pensais ?

Mon ventre se serrait à sa simple question. Je sentais que c’était le moment de tout lui avouer, mais j’avais peur. Purement et simplement. Surtout après tout ce temps de mensonge, je ne pouvais faire autrement que de penser qu’il m’en voudrait. Peut-être, et surement, pas pour toujours, mais en tout cas assez pour qu’on ne se parle plus pendant quelques jours. Je baissais la tête et me retournais vivement vers la table pour récupérer mon verre et prendre une grande gorgée avant de lui répondre. Avant de me retourner à nouveau vers Tim, je découvrais mon professeur de sortilèges, Monsieur Brane, qui prenait un verre.
    AUTUMN -Bonjour monsieur !

Lui lançais-je vivement. A la suite de ma salutation je du me rendre à l’évidence. Je ne pouvais plus continuer de faire semblant. Je devais tout lui avouer, ici et maintenant. Je cherchais le regard de mon ami et lui prenais l’épaule pour que l’on s’éloigne du monde. Je m’arrêtais juste à l’entrée de la forêt et pris une grande inspiration.
    AUTUMN - J’ai quelque chose d’important à te dire. J’espère que tu ne m’en voudras pas.

Mon cœur battait plus fort, plus rapidement aussi et je sentais qu’à la moindre mauvaise réaction de mon ami j’allais perdre le contrôle.
    AUTUMN - J’ai un petit ami. Depuis presque trois ans. Si je ne t’en ai pas parlé plus tôt c’est parce que … C’est, enfin c’était, le préfet de Gryffondor.

Je baissais la tête, attendant une réponse de mon ami avant de continuer. Mes mains tremblaient et j’avais plus peur que jamais de le perdre.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Lun 26 Juil - 21:24.
Il n’y avait plus de doute, Autumn était vraiment dans les vapes et ne m’écoutait pas, elle sortit de ces pensées que lorsque je la bousculais gentiment. Pendant ce temps, le professeur de sortilèges avait fait son apparition à la fête et Autumn s’empressa de lui dire bonjour, je sentais dans sa voix une once de nervosité, comme si elle cherchait à éviter un sujet, je vous avouerais que j’étais un peu paumé, pourquoi Autumn réagissait de la sorte. Mes sourcils se froncèrent de surprise. Je fis un signe de tête au professeur sans rien dire, cherchant ce qui pouvait causer la passivité de sa meilleure amie. Je tentais même de me servir de mon don mais hélas, je n’avais pas de bougies sous la main puis je ne maitrisais pas encore cette facette de mon don. Doucement, Autumn se leva et m’entraina vers l’entrée de la forêt, je regardais au tour de moi, pourquoi m’avais t’elle emmené ici ? « J’ai quelque chose d’important à te dire. J’espère que tu ne m’en voudras pas. » Oh la, je ne comprenais pas trop là et je vous avouerais que ça ne me plaisais pas plus que ça, je craignais le pire, ca sentait le roussi, Autumn me cacherait-t’elle des choses ? Qu’avais t’elle à m’annoncer ? Je ne dis rien et je la laissais continuer. Je la sentais nerveuse, comme si elle avait peur. « J’ai un petit ami. Depuis presque trois ans. Si je ne t’en ai pas parlé plus tôt c’est parce que … C’est, enfin c’était, le préfet de Gryffondor. » Je fixais mon amie dans les yeux, j’étais stupéfaits par cette annonce, enfaite, ce n’était pas le fait qu’elle est un petit ami qui me gênais le plus, c’était surtout le fait qu’elle ne m’ait rien dit, j’étais son meilleur ami quand même, elle savait qu’elle pouvait me faire confiance, alors pourquoi avait t’elle gardé ça pour elle ? Mes sourcils se froncèrent laissant apparaître sur mon visage une expression de … colère, oui, de la colère, j’étais vexé par le fait qu’elle ne m’est pas prévenue. La raison qu’elle utilisait était que c’était le préfet des gryffondor, mais qu’est que j’en avais à foutre que ce soit le préfet, je me posais toujours la même question : pourquoi ne m’avait t’elle rien dit ? Ne me faisais t’elle plus confiance ? « Pourquoi ne m’as-tu rien dit ? » Je tentais tant bien que mal de garder mon calme. Je me sentais profondément blessé et vexé. « Autumn je suis ton meilleur ami non ? Pourquoi as-tu gardé ça pour toi ? »
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Lun 26 Juil - 22:12.
    TIM - Pourquoi ne m’as-tu rien dit ?

Je relevais la tête et regardais mon ami dans les yeux. Je le sentais … trahi. Je ne l’avais jamais vu me regarder de cette façon. Je me sentais honteuse, coupable même. Coupable d’un silence que j’avais gardé trop longtemps. J’étais persuadée que cette histoire allait mal se terminer, et j’en avais la preuve à l’instant même.
    TIM - Autumn je suis ton meilleur ami non ? Pourquoi as-tu gardé ça pour toi ?

Je sentais les larmes monter à mes yeux et la chaleur parcourir mon corps. Il fallait que je garde mon calme pour ne pas risquer quoi que ce soit. J’avalais ma salive avant de répondre à mon meilleur ami.
    AUTUMN - Je suis sincèrement désolée.

Mon « désolée » fut incompréhensible à cause des larmes qui venaient de couler sur mon visage. Je commençais à trembler, véritablement. Je tentais de me calmer en inspirant et expirant du mieux que je pouvais, mais je sentais que ça n’allait pas aller en s’arrangeant. Je regardais Tim dans les yeux et cherchais une once de réconfort, de promesse. Celle qu’il ne m’abandonnera jamais.
    AUTUMN - Ca va pas.

Je ne savais plus quoi faire pour que la transformation s’arrête. Parce que oui, si je ne me calmais pas tout de suite, j’allais me transformer devant tout le monde. Cherchant du regard quelque chose pouvant m’arrêter, je m’arrêtais une nouvelle fois sur Tim. J’hésitais une seconde et lui attrapais les mains. Je lui serrais tellement fort que le pauvre devait avoir un mal de chien. Je respirais profondément, ne lâchant ni les mains, ni le regard de mon ami. Peu à peu je me ressaisissais. C’était un exploit. Une première. Un sourire vint effacer mes larmes alors que je les supprimais de mon visage d’un geste vif de la main. Relâchant Tim, je me remémorais les moments que nous avions passés ensemble. Rien n’aurait pu nous séparer. Rien, sauf un mensonge. J’abaissais à nouveau la tête, réfléchissant à ce que je pouvais bien lui dire. A vrai dire, je n’avais absolument aucune explication à ce silence et il fallait que je trouve un moyen de le garder près de moi. Je ne pouvais vivre sans lui, c’était indéniable. Et je ne concevrais pas qu’on se dispute pour une autre personne. Certes il était important pour moi, mais il ne devait pas se mettre entre nous. C’était ma faute. Si je n’avais pas été stupide au point de cacher une chose aussi futile à mon meilleur ami, je ne serais pas dans ce pétrin aujourd’hui. Il fallait que j’affronte la vérité en face et que je m’explique avec Tim.
    AUTUMN - Je n’aurais pas du te cacher la vérité. Je suis consciente que c’était stupide de ma part. Mais j’ai pensé que ça aurait pu nous éloigner. Je ne sais pas pourquoi. J’ai cru que tout ça aurait une incidence sur notre relation. Je comprendrais que tu m’en veuilles et que tu ne veuilles plus m’adresser la parole.

Sur ces mots je me tournais en direction de la clairière dans le but de rejoindre une des tables. J’espérais qu’il me retiendrait. Et que personne n’ai vu notre manège.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Lun 26 Juil - 23:15.
La demoiselle n'avait pas dû m'entendre, ce qui pouvait s'expliquer avec le bruit régnant autour de nous. Me retournant cependant alors que j'entendais que l'on m'avait salué, je vis qu'Autumn m'avait aperçu apparemment. Lui rendant la politesse avec un léger sourire et un salut du chapeau, je la suivis du regard, surtout que Tim semblait particulièrement préoccupé, pour une raison que je n'arrivais pas à cerner. En cours, ils étaient en plus généralement ensemble, et ils étaient apparemment de très bons amis. Alors, pourquoi ressentais-je tant de tension entre eux deux ? Décidant de leur surveiller de loin, je restais donc à cette table de boissons, bien décidé à tenter de démêler cette affaire étrange.

Même si je n'avais ainsi pas de bande son particulière pour comprendre ce que ces deux-là pouvaient bien se dire, il n'était pas difficile de comprendre les émotions qui semblaient les transpercer de part et d'autre. La jeune fille semblait presque... honteuse, comme si elle avouait quelque chose de particulièrement difficile à son camarade. Lui, en tout cas, semblait très mal le prendre, vu la colère qui se dessinait sur son visage. Ah, la colère était un sentiment tellement fort, mais aussi destructeur que n'importe quelle blessure pour la personne visée... D'ailleurs, ce qui devait arriver arriva : Autumn se mit à pleurer, puis à trembler assez brutalement. Fronçant des sourcils en me demandant si je devais aller les voir et secourir la Gryffondre qui semblait plutôt mal en point, je vis pourtant sa détresse s'apaiser doucement, pour ne devenir qu'une ombre qui planait au-dessus d'elle, comme n'importe quel regret qui pouvait nous hanter durant si longtemps... Repoussant les pensées négatives qui auraient pu m'arriver dessus, je relevai la tête juste à temps pour voir la jeune femme s'éloigner, apparemment en direction d'une table.

Même si, d'habitude, je ne me mêle que de ce qui me regarde, j'aimais aider, et je ne pus donc m'empêcher de m'avancer vers la Gryffondor. J'ignorais pourquoi elle s'était sentie si mal après tout, et la politesse voulait que je lui demande si elle allait mieux, non ? Un sourire un peu gêné aux lèvres, je pris donc la parole.

Vous allez bien Autumn ? Vous n'aviez pas l'air d'être très en forme tout à l'heure...
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mar 27 Juil - 11:02.
Je me doutais bien que Autumn me cachait quelque chose et c’était tout de même une chose assez importante, je lui en voulais un peu de ne m’avoir rien dis à moi, son meilleur ami, là, je ressentais comme un sentiment de trahison et de peur aussi, peur qu’elle ne me fasse plus confiance, j’étais aussi nerveuse qu’elle, j’écoutais ses excuses, les larmes commencèrent à couler, je tressaillis, non, je ne voulais pas qu’elle pleure, ce n’était pas si grave après tout, c’était sur le coup que j’étais énervé, j’ouvrais mes bras, prêt à l’enlacer quand son corps se mit à trembler, la transformation allait commencer. Elle me prit les mains et se mit à serrer de toutes ses forces comme si c’était des bous de caoutchoucs, je ressentais une profonde douleur, Autumn n’y allait pas de main morte, je serrais les dents pour ne pas hurler sous le mal qu’elle était en train de m’affliger. Nous nous regardions dans le blanc des yeux, ceux de Autumn brillaient à cause des quelques larmes restés dans la pupille. La femme louve respirait lentement, tentant de retrouver son calme qui vint petit à petit. Au bout d’un petit moment, elle me lâché et je m’empressais de faire bouger mes doigts pour refaire circuler le sang. Autumn effaça les larmes qui coulaient sur sa joue d’un geste vif de main. Autumn m’avait vraiment fait mal en me cachant ce détail important de sa vie, c’est vrai, avoir un petit-ami, ce n’est pas rien, et Autumn n’était pas du genre à se lancer dans des histoires sans lendemain, ce devait être sérieux. Ca me blessait mais me connaissant, quelques explications, une bonne nuit de soleil et tout redeviendrait comme avant. « Je n’aurais pas du te cacher la vérité. Je suis consciente que c’était stupide de ma part. Mais j’ai pensé que ça aurait pu nous éloigner. Je ne sais pas pourquoi. J’ai cru que tout ça aurait une incidence sur notre relation. Je comprendrais que tu m’en veuilles et que tu ne veuilles plus m’adresser la parole. » Personnellement, je ne comprenais pas les raisons de la jeune rouquine, pourquoi le fait qu’elle ait un petit-ami pourrait t’il nous séparer ? Je ne comprenais pas trop mais elle semblait sincère. Je grognais nerveusement à sa dernière phrase, je n’avais aucune envie de me séparer d’elle et de ne plus lui parler, c’était ma meilleure amie après tout et elle tiendra se rôle encore longtemps. Certes, je lui en voulais un peu de m’avoir caché qu’elle était en couple mais ça ne retirais pas mon amour pour elle (amicalement bien sûr). Je ne répondis pas, elle tourna les talons pour retourner vers la clairière, je m’apprêtais à la retenir en lui prenant le bras quand le professeur de sortilège fit irruption vers nous. « Vous allez bien Autumn ? Vous n'aviez pas l'air d'être très en forme tout à l'heure... » J’aurais bien répondu mais ce n’était pas à moi que Mr Brane avait posé la question, je fis quelque pas vers Autumn et caressa son bras pour lui faire comprendre que je serais toujours là pour elle et ne dis rien, la laissant répondre, j’espérais que cette petite broutille lui aurait servi de leçon et qu’elle avait compris qu’elle pouvait tout me dire.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mar 27 Juil - 14:50.
Je me tournais vers la clairière pour m’assoir à l’une des tables si joliment présentée. Je sentis une pression au niveau du bras, et mon cœur se serrait. Il m’avait donc retenu. J’allais me retourner lorsque mon professeur de sortilèges se mis dans mon chemin. Que venait-il faire ? Je relevais la tête dans sa direction alors que je n’avais qu’une envie, me retourner pour faire face à Tim.
    Professeur Brane - Vous allez bien Autumn ? Vous n'aviez pas l'air d'être très en forme tout à l'heure...

Alors comme ça il avait tout vu. Manque de pot, il ne fallait pas. J’espérais qu’il n’avait pas tiré de conclusion trop hâtive.
    Autumn - Oui oui professeur. Je vous remercie.

Je lui décochais mon plus beau sourire histoire de lui prouver que tout allait pour le mieux. Je me doutais qu’il ne serait pas dupe, mais il fallait bien tout tenter et ce stratagème était le meilleur que j’avais trouvé.
    Autumn - Qu’est-ce qui vous fait penser le contraire ?

Je sentais la présence de mon ami. Il me caressait le bras, gentiment. Je savais à présent qu’il ne me laisserait pas. En tout cas, cette histoire m’avait permis de me rendre compte de pas mal de choses. Il ne fallait plus que je cache quoi que ce soit à Tim. J’arrivais contrôler ma transformation lorsque je la sentais venir. En tout cas, en présence de mon meilleur ami j’y arrivais. Je n’avais plus de quoi m’en faire quand ma relation secrète avec Eliott. Et il fallait que je sois plus discrète. J’avançais vers la table la plus proche et piquais un petit pain posé là. Je croquais un morceau alors que je me retournais vers mon professeur et mon meilleur ami. La vision de ces deux là me fit rire. Je n’avais aucune idée de pourquoi, mais un sourire sincère se dessina sur mon visage. Je m’approchais d’eux.
    Autumn - Votre présence est agréable, mais je crois que je vais retourner à ma chambre. Tim. Si tu veux venir tu peux.

Je lui fis un clin d’œil et me retournais pour aller récupérer mon sac resté près du barbecue. Je revenais vers mes deux compagnons après avoir bravé la foule qui se faisait de plus en plus pressante.
    Autumn - Au revoir monsieur Brane. J’ai été contente de vous revoir. Tim, tu m’accompagne ?
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mar 27 Juil - 14:53.
« Allez, fais un effort »

♣ repas champêtre - sujet global UGntitled6QSSSQF ♣ repas champêtre - sujet global UnFFtitled6QSSSQ
© thanks to motokoayoama to lj

Faire un effort. Faire un effort. Faire un effort ?

Je soupirais lourdement en réajustant une dernière fois ma tenue et m’inspectais dans le miroir. Franchement, c’était facile à dire quand on se trouve à des centaines de kilomètres de moi. Faire un effort. Pff. Il y a des jours où je me demande pourquoi je suis venue au monde, dans cette famille. J’aurais, je pense, été beaucoup mieux dans une simple famille, heu, avec un père et une mère. Une petite sœur aussi. Je pense. Je crois.

« Foutu ! » pestais-je en relaçant mon chandail.

Je n’avais aucune envie de me rendre au repas champêtre organisé par tous les commerçants du coin, mais ma mère qui a eut la puce à l’oreille et qui savait pertinemment que je ne m’y rendrais en aucun cas, m’a priée de bien vouloir faire un effort. Après avoir lu l’énième lettre qu’elle avait envoyée par hibou, j’avais poussé un gémissement plaintif en tapant dans la table.

Je n’étais pas douée pour les relations humaines, parce que je n’aime tout simplement pas les gens qui m’entourent. Ils ont l’air tous faux, ignares et parfois… gentils. Pouah, rien que ce mot me fait frissonner de dégout. J’étais peut être allergique à l’amitié et tout le reste.

Faut sérieusement que je pense à consulter.

Après m’être préparée, je me dirigeais d’un pas las vers la forêt où plusieurs sorciers se rendaient déjà. J’avais cette bonne femme qui me servait j’en suis sûre de nounou – pourquoi d’ailleurs, je suis assez grande pour me demerder seule… ah oui, mes parents – de rester à domicile. Pas besoin de quelqu’un pour m’accompagner dans mon enfer personnel.

Lorsque j’arrivais à la fête, je reconnus quelques visages familiers, des élèves et professeurs à Poudlard. Pour ma part, je préférais me tenir à l’écart et attendre que ça passe. Seulement lorsque je vis Monsieur Brane, mon professeur de sortilèges, je ne pus m’empêcher de me rendre à ses côtés pour le saluer.

« Bonjour Mr. Brane, comment allez-vous ? » lui demandais-je en souriant sincèrement.

Il devait bien être l’un des seuls que j’apprécie vraiment dans cette école…
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mar 27 Juil - 21:26.
Nous pouvions désormais dire que cet événement faisait parti du passé, ce petit incident s’était comme volatilisé de notre esprit et nous nous asseyions à une table en compagnie de notre professeur de sortilège. L’ambiance était bonne et quelques personnes arrivaient seulement. Il y avait de la bonne musique, la nourriture semblait bonne, dommage que je ne pouvais en faire honneur, je n’avais pas faim et je n’aimais pas me forcer ou même succomber à la tentation par pure gourmandise. « Votre présence est agréable, mais je crois que je vais retourner à ma chambre. Tim. Si tu veux venir tu peux. » Je serais bien resté encore un peu mais a quoi bon si c’était pour rester seul ? Je haussais les épaules, pris à mon tour un pain dans le petit panier posé sur la table et croquait dedans. Je me levais et tourna la tête vers mon professeur de sortilège pour lui adresser un signe de tête, pour le saluer. « Au revoir monsieur Brane. J’ai été contente de vous revoir. Tim, tu m’accompagne ? » J’adressais un sourire au professeur et fis oui de la tête à ma meilleure amie et nous prenions le chemin du retour au Pré-au-lard. Cette soirée n’avait pas été si mal, j’avais appris des choses, j’avais appris qu’Autumn avait un petit ami et que c’était un ancien préfet de sa maison, j’ai aussi appris que Leopoldine jouait de la guitare et qu’elle chantait plutôt bien. Bref, une soirée plutôt bonne venait de se terminer pour Autumn et moi et nous nous dirigions vers le Pré-au-lard d'un pas lent tout en discutant de choses de la vie.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mar 27 Juil - 23:39.
    Alors qu’elle achevait son morceau, un petit sourire figé aux lèvres, Léopoldine put apercevoir son professeur de sortilèges qui s’avançait vers elle en brisant la foule. Elle détourna aussitôt le regard comprenant qu’il allait venir lui parler. En effet pour la jeune fille un enseignant restait un enseignant, et elle n’aimait pas avoir à faire à eux en dehors du domaine scolaire. Elle avait toujours pensé que MrBrane était du genre fouineur, elle ne remettait pas en cause sans bienséance cependant, l’attitude mielleuse du prof consciencieux la mettait terriblement mal à l’aise. Selon elle la relation de supériorité qu’il exerçait naturellement sur son élève empêchait l’existence d’une relation amicale entre eux. Aussi lorsqu’il la complimenta sur sa performance musicale, elle fit la sourde oreille et entama une conversation avec un musicien de l’orchestre.

      Bonjour miss McFinn ! Vous êtes très douée dîtes donc, et quelle jolie voix ! Lança t-il d’un ton plaisant.

    Elle regretta un peu son comportement, MrBrane était quelqu’un de gentil, et elle ne voulait pas être impolie à son égard, cependant la cacophonie régnante masqua allégrement sa phrase, et l’affaire sembla passer pour accidentelle. Respirant un peu en le voyant s’éloigner d’elle pour adresser la parole à Autumn, elle s’éclipsa doucement pour rejoindre une amie qu’elle avait aperçue dans la foule. La conversation fut brève, car alors même que le professeur de sortilèges quittait la jeune sorcière aux cheveux roux, elle vit apparaître dans son périmètre Héléanor R. Cunningham, qu’elle détestait avec une ardeur toute particulière. En repensant aux rencontres qu’elle venait de faire, elle se rendit compte qu’elle s’était trouvée en une bien mauvaise position. Elle n’avait pas encore vu d’amis proches à Pré-au-Lard, et n’avait pas la tête à faire des rencontres. Le bonheur artificiel qu’elle venait d’entrevoir était aussi éphémère, et une vague de profonde déception vint l’assaillir. Elle s’ennuyait.
    Sur ces réflexions, elle trouva tout à coup l’atmosphère du repas dégradée. Elle s’éloigna un peu et s’assit sur un rocher à l’orée de la forêt. Elle avait été profondément contrariée par cette soirée qui aurait dû s’avérer salvatrice. Plus que jamais elle regrettait Paris, son appartement vide et sa solitude. Elle sortit une cigarette de sa poche qu’elle alluma avec empressement, puis y tira longuement dessus avant de s’envelopper d’un léger nuage de fumée. Une onde de plaisir inonda son corps, et elle ferma les yeux un instant, oubliant tout autour d’elle, faisant le vide dans sa tête. Elle avait besoin de repos, d’une tasse de thé brûlante et d’un lit douillet. Il lui restait encore pas mal de livres à étudier pour être au niveau à la rentrée. Après avoir connu les cours moldus, rien ne lui faisait plus plaisir que d’apprendre des formules magiques ou de comprendre les étapes importantes de la grande révolte gobeline de 1785. Aussi, elle écrasa son mégot sous la semelle de sa bottine en cuir, ajusta sa guitare sur son dos, et quitta la forêt interdite pour rejoindre sa chambre d’hôtel, dernier refuge de la jeune sorcière.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mer 28 Juil - 17:43.
Autumn ne semblait pas tellement enchantée de me voir à ce moment-là, vu le léger changement d'expression qui traversa son visage. Du soulagement à la gène, la différence était en effet bien visible, même si je me demandais si je ne rêvais pas, vu la vitesse à laquelle elle le fit.

Oui oui professeur. Je vous remercie.

Hum... Même le grand sourire qu'elle me fit n'arrivait pas à calmer mes doutes : ne l'avais-je pas vu trembler, prête à défaillir ? N'avait-elle pas pleuré, semblant délivrer un lourd fardeau devant Tim ? Je ne pus m'empêcher de laisser filtrer quelque peu mon inquiétude dans le regard que je lui portais, mais le Serdaigle arriva ensuite, lui caressant doucement le bras, comme s'il voulait la rassurer, l'assurer de sa présence face à moi par exemple. Lui jetant un regard surpris, ne pouvant après tout pas deviner la raison de son geste, je finis par répondre à la Gryffondor.

Vous trembliez extrêmement fort et pleuriez, ce qui peut me faire penser que vous n'alliez pas bien. Après, ce sont vos affaires, bien évidemment.

Haussant des épaules pour appuyer mes propos, je la regardais tranquillement manger son petit pain. C'est vrai qu'en plus, ils n'avaient pas l'air mauvais du tout... Oui, je l'avoue, j'étais assez gourmand, surtout de petites friandises comme celles-ci. M'avançant également pour en prendre un, bien trop tenté, je mordis dedans pour en extirper une bouchée, qui s'avérait aussi délicieuse que ce que je pensais. Rouvrant ensuite les yeux, un peu honteux de m'être laissé ainsi emporter, je vis qu'Autumn nous regardait avec un sourire qui semblait presque sincère et qui attira la réplique sur mes propres lèvres.

Votre présence est agréable, mais je crois que je vais retourner à ma chambre. Tim. Si tu veux venir tu peux.

J'aurais pu lui dire que moi aussi, cela m'avait fait plaisir de la croiser, même si nous ne nous étions pas beaucoup parlés. Cependant, je n'en eus guère le temps, alors qu'elle partit quasiment aussitôt, comme pressée par le temps. Soupirant légèrement d'amusement face à ces jeunes qui semblaient avoir toujours quelque chose à faire, je me rendis compte que mon raisonnement était faussée lorsque je la revis devant moi, avec comme seul ajout son sac, qu'elle avait dû aller chercher on ne sait où.

Au revoir monsieur Brane. J’ai été contente de vous revoir. Tim, tu m’accompagne ?

Cela était un plaisir partagé également Autumn. Profitez bien de vos vacances !

Les regardant tranquillement s'éloigner tout après avoir salué de la tête Tim, je me pris à presque en regretter mes années à Poudlard. Même si cela ne remontait pas à si loin que cela, cela me faisait presque me sentir vieux, et j'en mordis de nouveau dans mon petit pain, presque par vengeance. Je savais bien sûr que cela ne causait absolument aucune douleur au pauvre aliment qui n'avait rien demandé, et cela n'était pas plus mal : j'avais besoin d'un léger défouloir, le temps que mes idées déprimantes repartent. Ceci fait, j'en fus presque requinqué. Me préparant cependant à partir de cette petite fête, j'eus la surprise d'entendre quelqu'un me héler.

« Bonjour Mr. Brane, comment allez-vous ? »

Tournant la tête, je m'aperçus qu'il s'agissait Héléanor, une Serpentarde plutôt sympathique avec moi. Nous discutions souvent à la fin des cours, surtout qu'elle semblait véritablement intéressée par mon cours. Lâchant un léger sourire à sa vue, je réponds enfin à son salut amicalement.

Bonjour Héléanor. Vous passez de bonnes vacances ?
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mer 28 Juil - 18:32.
    Le monde moldu m'exaspérais, ils étaient tous si... insignifiants ! Rien ne se passaient dans leurs vies simplettes, rien n'était réellement amusant ou dangereux... l'adrénaline, ils ne devaient pas savoir ce que c'était. J'avais eu carte blanche de la pare de mes parents cet été et me décidait donc à aller à Pré-au-lard. J'aimais bien cet endroit, et bien que je m'y rendait souvent, le lieu me semblait plus merveilleux à chacune de mes visites. En plus, j'avais entendu parler d'un repas dans la forêt, et je n'hésita pas une seule seconde à m'y rendre, bien que j'étais seule, j'espérais revoir ou rencontrer des élèves et professeurs de Poudlard.

    J'arrivais dans un endroit très joli, au coeur de cette forêt qui, d'ordinaire, fichait la trouille. Je pouvais voir un barbecue et des tables de pic-nic, ainsi que maintes et maintes gens qui bougaient dans tous les sens, tentant de se procurer à manger. Moi, je n'avais pas vraiment faim, et me dépêchait de trouver une table libre afin de m'y installer. Je fredonnait une mélodie que ma mère me chantonnait lorsque j'étais petite et que j'avais du mal à m'endormir. Personne que je ne connaissait n'était présent - ou du moins je ne voyais que des personnes dont je ne savais pas le prénom. Après quelques minutes, j'en eu marre de rester seule et me décidait de trouver de la compagnie. Je marchais à travers la foule et pu distinguer mon professeur de sortilèges qui discutait avec une élève qui - d'après moi - était à serpentard. Je m'avançais vers eux, et leur lançait :

    Bonjour ! Désolé de vous dérangés, mais je voulais savoir si je pouvais me joindre à vous ?

    Il me semblait que je les avais interrompus, mais je les scrutais sans cesse, attendant une réponse de la pare de l'un d'eux. Je souhaitait en apprendre plus sur cette jeune femme mystérieuse, mais, ne voulant pas aller trop vite, je me concentrais un peu plus sur monsieur Brane.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Lun 9 Aoû - 3:18.
« Allez, fais un effort »

♣ repas champêtre - sujet global UGntitled6QSSSQF ♣ repas champêtre - sujet global UnFFtitled6QSSSQ
© thanks to motokoayoama to lj

Monsieur Brane était mon professeur de sortilèges, à Poudlard et ce, depuis des années. La rentrée prochaine, j’allais entamer ma dernière année. Y penser me serra un peu le cœur. Même si je n’avais pas vraiment d’attaches, pas vraiment d’amis véritables et sincères là-bas, j’y avais passé une bonne partie de mon adolescence. Monsieur Brane serait des professeurs que je regretterais une fois mon cursus terminé. Je m’entendais très bien avec lui pour la simple raison, que son cours était l’un de mes favoris. J’aimais rester un peu après l’heure de classe pour discuter avec lui sur des sorts en tout genre, ne cherchant qu’à me perfectionner dans cette matière que je maitrisais déjà bien.

« Bonjour Héléanor. Vous passez de bonnes vacances ? » me demanda-t-il en tournant son attention vers moi.

Je n’avais pas manqué le regard noir de cette saleté de McFinn. J’enrageais encore de notre rencontre et de ce qu’elle m’avait fait. Les cheveux bleus… Je frissonnais en y repensant. Heureusement que j’avais retrouvé ma blondeur à reflet roux, j’aimais mes cheveux comme ça. Je fis en sorte de tourner le dos à cette garce alors qu’elle s’éloignait.

« Hum… Ca peut aller. » répondis-je évasive.

Mes vacances n’avaient pas été les meilleures. Nous avions eut des soucis familiaux importants, et avec tout ça, je n’ai pu partir pour une destination paradisiaque, loin du train train morbide de Londres. M’enfin, je n’avais pas à me plaindre. Je sais.

Alors que j’allais m’intéresser sur l’endroit où mon professeur avait passé les siennes, une jeune femme se joignit à nous. Je la regardais froidement, et ne daignais pas desserrer les dents lorsqu’elle s’exprima :

« Bonjour ! Désolé de vous dérangés, mais je voulais savoir si je pouvais me joindre à vous ? »

Je jetais un coup d’œil à Monsieur Brane, me fichant pas mal de la présence de la rouquine, et attendant qu’il réponde.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté Mar 10 Aoû - 21:34.
Finalement, je n'avais pas vraiment à regretter le fait d'être venue à cette petite fête champêtre de Pré-au-Lard, même si cela s'était vraiment fait sur un coup de tête. J'y rencontrais pas mal d'étudiantes que j'appréciais, et j'avais au pire de légers signes de tête ou des salutations murmurées. Non, décidément, il semblait que j'étais le bienvenu en ces lieux, ce qui me permettait d'être plus détendu qu'à mon arrivée. Après tout, je n'avais pas forcément l'habitude d'être au milieu de tant de personnes à la fois, et il fallait espérer que je reste aussi calme durant tout le temps de cette manifestation...

En tout cas, je pouvais maintenant parler à Héléanor, une demoiselle placée chez les Serpentard et pourtant assez agréable. Oh, bien évidemment, je n'avais pas de préjugés envers mes élèves, mais ma petite expérience m'avait appris à me méfier d'eux qui aimaient tant se moquer des autres. Elle, cependant, semblait différente à ce niveau. Elle ne semblait pas particulièrement mesquine ou méchante, bien au contraire. Avec moi, elle était toujours d'agréable compagnie, étant en plus particulièrement perspicace en ce qui concernait les sortilèges.

« Hum… Ca peut aller. »

Tu n'en as pas l'air pourtant.

Je n'avais pas enlevé le léger sourire qui était plaqué sur mes lèvres. Après tout, si elle n'avait pas envie de me parler de ce qui la tracassait, cela la regardait. Chacun avait le droit d'avoir des ennuis personnels après tout, ainsi allait la vie. La Serpentarde savait ce que je pensais sur la question, elle savait donc comment réagir.

« Bonjour ! Désolé de vous dérangés, mais je voulais savoir si je pouvais me joindre à vous ? »

Je n'avais même pas besoin pour me tourner vers cette élève pour la reconnaître, rien qu'au son de sa voix. En effet, la rouquine qui venait d'apparaître à mes côtés n'était autre que Callioppée, une Serdaigle que j'appréciais tout particulièrement. Maintenant, voilà que les deux jeunes femmes me regardaient, attendant apparemment un accord que je donnais rapidement d'un signe de tête.

Je pense que vous vous connaissez déjà, vu que vous êtes dans la même année, mais bon, vu que les Serpentards n'ont pas de cours en commun avec les Serdaigles... Callioppée, voici Héléanor.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



♣ repas champêtre - sujet global Empty
Message Posté .

♣ repas champêtre - sujet global

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» Le bal masqué ♠ sujet global
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Eviter de se sentir ballonné après les repas
» ❧ LES EQUIPES ♣ Les Mouches Où! [sujet de flood]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: