VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Balade au bord du lac [ft. Stan]
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté Dim 12 Déc - 23:27.
Ce jour là, il ne faisait ni très beau, ni très moche, c'était un jour comme les autres. Les nuages gris venaient voiler le ciel avant de se faire balayer par le souffle du vent. Il faisait un peu froid, c'est pour cela que Punker s'était vêtue de sa cape en plus de sa robe de sorcière. La jeune fille avait l'intention de s'éloigner un peu du surplus d'ambiance qui régnait dans le château et pour cause, le Tournoi des Trois Sorciers venait de débuter. C'est en sortant de l'enceinte et en voyant le parc qu'elle constata pour la première fois la taille de ce dernier, il était vraiment colossal. Personne à l'horizon. Parfait pour que Punker profite de sa solitude, elle n'en aurait plus beaucoup l'occasion avant la fin du Tournoi. Elle marchait lentement vers le Lac Noir, si célèbre pour avoir accueilli le même tournoi, il y a plus de 30 ans, et auquel Harry Potter en personne avait participé. La brise transportait une légère odeur de fleurs dont Punker n'arrivait pas à identifier l'origine, c'était le parfum du mystère... Elle ferma les yeux quelques instants afin de profiter de l'odeur avant de les rouvrir et recommencer à marcher en direction du lac. Elle avait repérer un endroit qui avait l'air plutôt pas mal pour s'assoir et profiter du temps au calme.

Le soleil commençait à descendre du ciel et se détachait lentement des nuages, il prenait une teinte rose orangée, et les nuages quant à eux, se déplaçaient de plus en plus rapidement, jusqu'à laisser un ciel dégradé partant d'un bleu clair à un rose parsemé de paillettes ors. Punker se sentait parfaitement bien et était dans son élément. Elle était assise près du Lac et décida de s'allonger dans l'herbe un peu humide. Elle posa sa longue chevelure brune sur le sol avant de s'allonger complètement. Elle ferma les yeux et s'abandonna à ses songes, elle repensait à sa dispute avec ses parents cet été. Ils voulaient décidé de tout sa vie à sa place, ce que Punker trouvait inacceptable. Elle avait décidé de ne plus répondre à leurs hiboux pendant un certain temps. Cette dispute avait donné lieu à une réflexion sur ses parents. Elle était consciente que les Ledwynn n'étaient pas ses vrais parents, pourtant, elle ne cherchait pas à retrouver ses vraies origines, du moins elle pensait ne pas en avoir envie. En fait, je n'en sais rien... Je suis perdue, comme une enfant... Elle ouvrit les yeux en repensant à son cauchemar, pourquoi avait-elle pensé à cela à ce moment précis? Le soleil brillait encore faiblement mais restait là et réchauffait le visage fin de Punker. Heureusement que personne ne la voyait, il y avait beaucoup de choses que la belle n'aimait pas, et par dessus tout, elle détestait qu'on voie ses faiblesses. Elle fixa le Lac pendant quelques instant, et décida de garder les yeux clos au milieu de ce paysage magique.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté Lun 13 Déc - 22:30.
    C'était mieux que dans tout ses plus beaux rêves... Il avait longtemps imaginé ce château et était pourtant bien loin du compte, même les rares fois où son imagination l'avait emmené très loin. Les élèves de Durmstrang étaient arrivés depuis quelques heures seulement. Il avait fait leur entrée dans la grande salle de façon stupéfiante. Stanislas devait avouer qu'il aimait ce genre de spectacle et en être un des acteurs était encore mieux. Cependant, il n'était pas sans être conscient que ce numéro était fait pour impressionner l'adversaire et montrer la rigueur et la force des élèves de Durmstrang.
    Un air que les moldus auraient définit comme « Staliniens », une chorégraphie montrant la toute puissance et des élèves deux fois comme ceux vivant ici, un regard noir et sérieux sur le visage... Des machines.

    Stanislas devait avouer que ce stéréotype était vrai. Il avait longtemps cru que ce n'était qu'une idée reçu, le fait que les jeune homme de Durmstrang soient bien plus musclé et athlétique que ceux des autres maisons mais il venait d'avoir confirmation. En même temps, Durmstrang imposait un rythme de vie bien plus stricte et soutenu qu'à Poudlard ou Beauxbâton et ne parlons même pas du niveau sportif...
    Stanislas n'était pas encore dans les plus robustes et mastiff des élèves mais par rapport aux élèves de Poudlard, il était clair qu'il en imposait, niveau largeur d'épaule et musculature. C'était d'ailleurs assez drôle à voir, il n'avait même pas besoin de regarder le visage des types pour savoir s'ils venait de son école où de celles des autres.

    Il termina de manger dans la grande salle avec les autres et partit avant que le soleil ne se couche. Il sortit du château et prit la direction du lac, traversant le parc doucement en explorant des yeux cet univers majestueux. Le soleil avait rendez-vous avec la terre et bientôt leur rencontre engagée donnerait à voir l'un des plus beau spectacle que cette planète offre gratuitement chaque jour et sans condition. Il s'avança, jusqu'à apercevoir ce qu'il reconnut comme une silhouette allongée. Il s'approcha en silence, respectueux, ne voulant pas perturber la personne. Il arriva à sa hauteur sans qu'elle n'ait rouvert les yeux et s'assit à ses côtés sans bruit. Un court instant passa avant qu'il ne décide de se faire entendre, pour prévenir de sa présence.
    Le ciel devant était absolument resplendissant. Le soleil semblant s'immerger dans l'eau du lac.


    « Bonsoir... » Fit-il doucement pour ne pas la faire sursauter.

    Il espérait qu'elle ne prendrait pas pour un affront le fait qu'il se soit assis à ses côtés sans permission. Il était vrai qu'il aurait dû demander avant de disposer mais il avait voulu respecter son silence, sa méditation, son sommeil, ou toute autre chose qu'elle faisait là, allongée, les yeux fermés.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté Mar 14 Déc - 1:16.
L'air se rafraichissait à mesure que la lumière du soleil disparaissait mais la posture que Punker avait adoptée lui convenait parfaitement. Elle laissait libre cours à ses pensées en restant ainsi allongée dans l'herbe. Les yeux toujours clos, elle baladait ses mains sur l'herbe afin de sentir les formes qu'elle prenait, sous ses doigts, elle sentait quelques fleurs dont les pétales douces et fragiles se démarquaient du reste. Bercée par le sifflement léger du vent, Punker commençait à somnoler, somnoler parce qu'elle n'aimait pas dormir, au contraire, les rencontres qu'elle avait faites dans ses rêves s'étaient avérés être déplaisants, et, pour on ne sait quelle raison, le simple conte qu'était son rêve se transformait toujours en cauchemar. Sans bouger, elle elle luttait intérieurement contre sa bête noir. Elle tentait de toutes ses forces de résister au sommeil parce que d'une elle était au bord du Lac Noir, et personne ne peut prévoir ce qu'il peut se passer au bord du Lac Noir, et de deux, parce qu'elle n'avait pas encore vu les étoiles arriver. Pourtant peu à peu, elle s'endormait. Son esprit divaguait et partait loin, elle avait l'impression d'être absente du monde, et n'être que spectatrice quand soudain, une voix se fit entendre.

» Bonsoir... «

Punker mit un moment avant de se rendre compte qu'elle n'avait pas rêver ce son, cette voix grave et mélodieuse qu'elle n'identifia pas. Était-ce un léger accent qu'elle entendait? Elle se décida à ouvrir les yeux et à se redresser. Elle identifia l'origine de la voix: un jeune homme, beau, et charismatique d'après son visage sûr de lui. La jeune fille ne l'avait jamais vu auparavant. De par son physique, Punker ne regretta pas s'être faite réveiller, il était vraiment séduisant, et par dessus tout, mystérieux. Parce que oui, Punker était de nature curieuse. Qui était-ce? Elle l'observa rapidement, maintenant, elle en était certaine, il n'était pas d'ici, elle le voyait par sa carrure, elle aurait reconnu parmi mille ces épaules larges. Cependant, Punker n'aimait pas particulièrement être dérangée, surtout dans des moments où elle sentait que ses faiblesses étaient à nues et qu'elle se pensait vulnérable, elle décida malgré tout d'éclairer son visage d'un sourire en coin dont elle avait le secret.

» Bonsoir. «

Punker marqua une légère pause et jeta un regard malicieux à l'inconnu avant de continuer.

» On ne s'était jamais croisé avant, si? «

La brune connaissait en réalité déjà la réponse de son interlocuteur, mais elle tenait quand même à élucider la question de l'identité du mystérieux jeune homme sans toutefois lui demander trop directement, elle aimait montrer qu'elle avait le contrôle sur tout. Elle continua de détailler discrètement son interlocuteur, elle jeta un coup d'œil furtif et résuma: une voix grave et ténébreuse, des parole prononcées avec douceur, un corps entretenu, des vêtements soignés et repassés, il n'y avait presque plus de doute, il devait venir d'une famille plus ou moins riche. Il devait avoir, à une ou deux années près son âge. A part ces deux constats, aucun détail relevé par Punker ne mentionnait d'où il venait. Elle tourna la tête vers le château, et c'est là qu'elle se souvint de l'évènement qui se déroulait en ce moment même: le Tournoi des Trois Sorciers. Maintenant, nul doute que ce beau jeune homme était soit issu des écuries de Beauxbatons, soit des niveaux de Durmstrang, par contre, son instinct de déduction ne pouvait la conduire plus loin sans l'intervention de l'élève inconnu.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté Mar 14 Déc - 10:03.
    De toute évidence, la discrétion de Stanislas était sans faille. Il s'était assis à côté de la jeune fille allongée sur l'herbe et elle n'avait pas soupçonné sa présence un seul instant. Il avait alors pu détailler son visage. Il avait toujours accordé beaucoup d'importance au regard, cependant, alors même que pour le moment il n'avait pu croiser son regard, il pouvait déjà découvrir un petit visage très féminin, fin, avec un jolie peau, des petites lèvres rouges et un petit nez. C'était sans aucun doute une très jolie filles. Il n'aurait su dire cependant si elle venait de Poudlard ou de Beauxbâton. Elle était vêtu d'une cape noir, cachant par la même occasion tout uniforme.
    Il l'observa assez longtemps, ses mains caressant l'herbe délicatement, l'effleurant. A quoi pensait-elle... Ses mains ralentirent peu à peu jusqu'à l'arrêt total, comme si elle venait de sombrer dans le sommeil.
    Lorsque le jeune homme fit entendre sa voix grave et légèrement éraillé, la jeune femme n'ouvrit pas les yeux immédiatement. Stanislas releva alors la tête et plongea son regard dans le soleil couchant. La jeune fille se redressa alors, Elle l'observa un instant, il pouvait sentir son regard sur lui. Les regards n'avait jamais dérangé Stan, qu'ils soient doux, scrutateurs ou encore haineux, ils glissaient sur lui comme l'eau sur le velours. Elle le salua à son tour et il finit par se tourner légèrement vers elle et croisa pour la première fois son regard. Elle avait de très beaux yeux bleus. Stanislas en admirant les teintes puis autre chose attira son attention sur le visage de la jeune fille. C'était un petit sourire en coin. Un de ceux qui disent tout et rien à là fois. Un de ceux qui peuvent dénoter autant le sadisme, la curiosité, la tendresse ou encore la malice. Il ne connaissait pas assez la jeune fille pour savoir ce que signifiait le sien avec précision mais il opta pour la malice à en croire son regard associé.
    Il se contenta de répondre à son sourire timidement avant de se tourner vers l'horizon. Le soleil avait pratiquement disparu et bientôt, tandis que la lumière sur les visages commenceraient à s'éteindre, les étoiles feraient leur apparition.

    La jeune femme rompit le silence, en ce qui ressemblait plus à une affirmation qu'à une véritable question. En effet, ils ne s'étaient jamais vu, et pour cause, Stan venait d'arrivé ici.
    Il revint à la rencontre des yeux de la jeune fille qui déjà perdaient de leur couleur, devenant plus gris anthracite que bleuté, à mesure que la nuit tombait. Stan avait toujours était fasciné par la différence de perception entre la nuit et le jour. C'était comme si on redécouvrait chaque chose, alors même qu'on les a observées toute la journée. La lune propose d'ailleurs bien souvent une bien plus jolie lumière que celle du soleil, plus douce, plus délicate et plus ombragée.

    « Non, je viens de Durmstrang. »
    Fit-il. Il savait qu'il était d'usage dans ce genre de situation et c'est ce qu'il fit alors. « Je m'appelle Stanislas. » Ajouta-t-il simplement.

    Sa main vint caresser l'herbe à son tour doucement et il put par la même occasion regarder celles de la jeune fille, posées sur le sol. Elle avait de belles mains. C'était aussi l'une des choses qu'il regardait beaucoup, chez tout un chacun. Les mains peuvent en apprendre énormément sur un personne. Les étudiants ont souvent des mains fines pour n'avoir jamais touché qu'à la plume, tandis qu'avec le temps et le travail, elles semblent s'endurcir. Un médicomage n'aura jamais les mains d'un Auror par exemple. Les mains le captivaient, il savait pour avoir lu des livres d'anatomie qu'elles étaient composées d'au moins 27 os, tous travaillant ensemble dans une incroyable motricité... Fascinant.

    Elle était étudiante et devait avoir à peu près son âge. C'était une chose pour laquelle, Stanislas n'avait pas vraiment l'œil, il était bien incapable de définir l'âge d'une personne, tout au plus une fourchette de 5 ans.

    « Tu étudies à Poudlard ? » lança-t-il en revenant sur son visage.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté Mer 15 Déc - 16:16.
Il devait être passé l'heure du dîner et les élèves devaient être en train de se promener dans le château à la quête d'une activité quelconque, Punker se demandait bien où logeaient les étudiants français et russes par la même occasion. Avaient-ils leur propre "maison" qu'ils avaient apportée ou y avait-il une aile du château qui leur était réservée? Elle n'en avait absolument aucune idée. Elle reporta son attention sur ce que était autour d'elle, le Lac, le parc, sans oublier le jeune homme l'ayant surprit. Elle balaya le paysage des yeux tout en pensant que c'était dommage que personne ne prête réellement attention à ce dernier, à part peut-être elle. Elle posa une question à l'inconnu qui y répondit en toute simplicité.

» Non, je viens de Durmstrang. Je m'appelle Stanislas. «

C'était donc de là qu'il venait. Les cheveux bruns de ce dernier auraient dû la mettre sur la piste. Elle aurait voulu lui poser des questions sur son pays natal mais n'osait pas: elle avait voyagé à de nombreuses reprises et avait visité beaucoup de pays, mais pas la Russie. Ce devait être un pays intéressant et surtout dépaysant, elle n'avait connu qu'une seule russe qui étudiait elle aussi à Durmstrang actuellement, d'ailleurs, elle devait avoir fait le déplacement à l'occasion du Tournoi. Elle se promit d'aller au pays de la vodka un jour. Un jour proche espérait-elle. Stanislas prit la parole une seconde fois.

» Tu étudies à Poudlard? «

Oui c'était vrai, elle étudiait à Poudlard, mais elle aurait aimé étudier à Beauxbaton, si seulement les français étaient moins ennuyants... En fin de compte, elle se félicitait d'avoir intégrer l'école écossaise, d'où étaient issus tous les sorciers les plus puissants du monde: Harry Potter, Dumbledore, et le légendaire Voldemort. Elle qui aspirait aux choses grandes et reconnues, elle était servie. De plus, la maison de Serdaigle l'avait intégrée, maison dont elle était fière, parce que c'est là qu'elle y trouva la chaleur humaine, et même si elle ne le montrait que très rarement, elle aussi en avait besoin. Elle répondit à la question du jeune homme par un hochement de tête qu'elle compléta.


» Oui, je suis en septième année à Serdaigle et je m'appelle Punker. Punker Ledwynn. «

A présent, la nuit était complétement tombée et la lune commençait à se lever. Certaines étoiles elles aussi commençaient à briller, mais pas encore assez pour qu'on puisse les reconnaitre parmi les autres. Punker aimait les étoiles. C'était un plaisir qu'elle s'accordait de temps en temps, même sans sortir du château. Elle ouvrait les rideaux, regardait vers le ciel, et scrutait le ciel en se demandant si sa bonne étoile faisait partie de celles qui brillaient. Elle avait l'impression qu'elles pouvaient parler, et que chaque étoile racontait sa propre histoire. Elle étaient très étranges tout de même, parce que Punker savait que même si elle voyait des étoiles, il se pouvait qu'elles n'existe déjà plus. La jeune femme agita légèrement ses cheveux pour en faire tomber les brins d'herbes s'y étant accrochés, puis lorsqu'elle avait terminé, lança à Stanislas.


» Et toi? En quelle année es-tu? «

Punker savait que le système de scolarité différait selon les pays et elle était bien renseignée sur celui de Beauxbatons, ayant envisagé d'y entrer, cependant, c'était beaucoup plus vague concernant Durmstrang. Elle savait qu'il existait des niveaux, mais rien de plus.

[HJ: pas très long mes réponses désolée é_è je travaille encore mon écriture]
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté Sam 18 Déc - 18:02.
    L'ambiance était calme, non pas un silence pesant, ni même un calme oppressant, rien de tout ça, au contraire, un calme reposant, apaisant et rassurant. Comme lorsque tout est à sa place, quand rien ne dénote d'une disharmonie, quand même les pires choses ont décidés de faire une trêve, de laisser ce monde tranquille, vivre tout simplement. Une rencontre, voilà ce que c'était. Une simple rencontre, sans à priori, avec une seule et unique envie : connaître l'autre, lui laisser une chance de nous surprendre. Les gens sont tellement ceux auxquels on s'attend bien souvent. Stanislas en était là de ses réflexions. Les gens ne le surprenaient plus ou à de très rares occasions. Il aurait voulu se tromper en observant quelqu'un, mal le juger, s'apercevoir qu'il avait tord, découvrir quelque chose d'intéressant... Mais à Durmstrang, il avait presque fait le tour en 5 années. Ils étaient tous formatés ou presque, complètement embrigadés, conditionnés pour déprécier les sangs impurs et chercher à être le meilleur, toujours plus fort, toujours plus haut... Bien que les sang-de-bourbes soient maintenant acceptés à l'école, les mentalités restent les mêmes, toujours entretenues par les haut dignitaires et des adultes véreux. Une chose revenait aussi très souvent, la soif de pouvoir, de reconnaissance, d'appartenance à une élite.
    Stanislas faisait partie de « l'élite » à Durmstrang depuis son arrivée, même s'il n'y accordait aucune importance. C'était en partie sa capacité d'occlumens qui l'avait propulsé ainsi dans le panel des meilleurs éléments, mais pas uniquement. Une culture étendue et une soif d'apprendre caractérisait le garçon, en plus de ses capacités certaines en magie.

    Lorsque Stanislas lui retourna une question qui invitait la jeune fille à se présenter à son tour, la réponse ne se fit pas attendre. Elle étudiait donc bien à Poudlard et était en 7ème année à Serdaigle. Elle lui glissa son identité pour terminer les présentation. Stan connaissait assez le cursus de Poudlard et son fonctionnement pour faire un calcul rapide de l'âge de la jeune fille qui était donc plus jeune que lui de deux années. Il savait aussi qu'on attribuait aux élèves de sa maison, la sagesse et la connaissance. Stan s'était souvent demandé où il serait tombé s'il avait été à Poudlard, et Serdaige était certainement l'idée la plus crédible.
    Le soleil qui plus tôt avait rendez-vous avez la lune, venait de se dissimuler, totalement disparu. L'astre lunaire lui commençait à peine son ascension vers les hautes sphères du ciel, rencontrant les étoiles sur son chemin.
    Il sembla à Stanislas que le prénom de la jeune fille ne soit pas coutumier. Il n'était pas expert et donc préféra ne pas relever mais il n'avait jamais entendu ce prénom, dans ses livres sur les anglo-saxons.

    « Enchanté Punker. » Fit-il en se tournant vers elle et en la gratifiant d'un petit sourire en coin. Stanislas ne souriait jamais à pleine bouche, alors même qu'il avait un sourire large et parfait. Mais son semi-sourire ou son sourire en coin, donnait bien à comprendre qu'il était un garçon tout en modération, distingué et discret. Et puis, ce sourire avait déjà fait ses preuves, faisant des ravages généralement, étrangement et malgré lui.
    Punker lui demanda en quelle année il était lui-même. Elle voulait certainement elle-aussi en déduire son âge. C'était chose commune dans une rencontre que de vouloir situer les gens.

    « Je suis en 5ème année, la dernière, à Mokop. » Fit-il cette fois en continuant d'observer l'horizon. Non pas que la jeune fille n'était pas jolie, qu'il n'avait pas envi de la regarder, mais il savait que le spectacle s'offrant à voir devant sur le lac, serait éphémère malgré son aspect répétitif. Et il aimait voir la lumière changer, transformant les ombres et les couleurs sur les visages. Ainsi, chaque fois qu'il se tournait vers Punker, son visage semblait changé, toujours en bien, la lumière de la lune, sublimant chaque chose en ce bas monde.

    « Tu es donc en dernière année, tu sais déjà ce que tu souhaite faire en quittant ton école ? » lui lança Stanislas.


[hj : ne t'en fait pas, j'aime ta façon d'écrire et je ne fais pas de bien plus longues réponses, je travaille aussi ;) ]
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Balade au bord du lac [ft. Stan] Empty
Message Posté .

Balade au bord du lac [ft. Stan]

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» Un certain bord de mer...
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» [UPTOBOX] Le Gendarme en balade [DVDRiP]
» Une balade à cheval s'il vous plait ! [PV]
» Une balade, un amour.

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: