VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Les fins de journées, c'est toujours compliqué... [Meryc, Moira & Declan]
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 16 Déc - 20:37.


les fins de journée, c'est toujours compliqué...
hey looking at you i wana take you to the back of the room..

★ noms des participants: Moira Cnáimhín, Meryc T. Malaöt & Declan K. Hepburn
★ statut du sujet: Groupe/Flash Back
★ date: Fin de mois (mars)
★ heure: En fin de journée, après les cours.
★ météo: Temps froid et humide.
★ saison: Hey... Saison 1.
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours:
★ numéro et titre de l'intrigue en cours:
★ intervention de dominus: Niene.
★ récompenses: No récompenses.






avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Dim 16 Déc - 21:15.
Les fins de journée, c'est toujours compliqué...



Ah, qu'une journée d'étudiant peut s’avérer être harassante à souhait. Non pas que je n'aime pas étudier, loin de moi cette idée. Surtout lorsque je sors d'un cours de potion passionnant, bien que particulièrement difficile, il faut l'admettre. C'est beau être ma matière de prédilection, j'éprouve quand même une plaisante satisfaction à finir ma journée. Étudier c'est bien, mais comme tout, ça lasse.

Enfin au moins, je n'avais pas trop de devoir et pas l'ambition de me lancer dans quoi que ce soit de plus ou moins physique. Je songeais même à sauter le repas du soir, ne serait-ce que pour dormir un peu plus... Une ou deux heures... Pour se préparer à une nouvelle journée de labeur.

Je ne m'attendais donc à rien de folichon en arpentant les couloirs sombre des cachots. L'esprit embrumé d'idées confuses, dont le principal élément se trouvait être mon lit, je n’aperçus presque pas la silhouette assise dans l'obscurité. Elle n'était pas très loin, mais assez éloignée pour que je ne puisse discerner que ces longs cheveux et sa position nonchalante sur le sol. Elle (puisqu'il y avait quatre vingt pour cent de chance qu'il s'agisse d'une fille) semblait calme, même soulagé d'être reculé de tous. Si je n'avais pas été curieux, je dis bien si, je l'aurais peut-être laissé à ces occupations pour retrouver les miennes, mais mes défauts sont mes défauts et sans surprise, je me retrouvais à avancer doucement dans sa direction. Mes pas me menèrent assez prêt pour que je puisse reconnaitre la dite personne.

De ce que j'avais compris sur elle, elle s'appelait Moira. Cette fille semblait très renfermée sur elle-même. Trop. Un peu comme une version recluse de moi en faite. Mais ce qui m'inquiétait c'est qu'elle semblait pas très... En forme. Je l'avais vu de rares fois prise de vertige, ou vaseuse, sans raisons très évidentes, et cela m'avait laissé comme une impression de... Déjà vu ? Comme si je la comprenais alors que de toute évidence, je n'avais aucun lien avec elle. Je ne la connaissais ni d'Adam, ni d'Eve, bien que je sache que nous avions un ami en commun, Meryc.

Bon, je ne suis pas connu pour ma discrétion, et il n'a suffit que d'un pas de plus pour qu'elle s’aperçoive de ma présence. Je ne sais pas trop comment réagir avec elle. J'ai déjà essayé de lui parler, mais ce n'est pas du genre à vous taper la discute. Elle est même plutôt... Hostile, disons. Mais là encore, je suis plutôt connu pour ma persévérance abusive. Un jour, je finirais par me prendre un coup... Mieux ne vaut pas qu ne ça arrive aujourd'hui, je ne suis pas sûr de pouvoir garder mon calme. Oui bizarrement, plus je suis fatigué, et donc susceptible, plus je suis violent et très rapidement.

Oui, je suis bizarre. Et alors ?

Bref, vu son regard, je vais m'en prendre une belle dans pas longtemps mais bon. La raison ? Connait pas. Oh, elle finira bien par me dire ce qu'elle a... J'ai comme l'impression que je peux l'aider. Et ça m'énerve au plus au point de voir quelqu'un d'aussi... Trise. Sans pouvoir rien faire.

Je suis trop philanthrope je crois.

Hum... Salut. Euh... Deuxième regard qui tue. Elle va pas tenir dix minutes sans que le poing parte. Tu vas bien ? SI je l'avais cru détendue au premier abord, elle semblait plus recherché le calme, mais pourtant, elle n'étais pas apaisée.

Tout compte fait, cinq minute avant qu'elle explose, c'est un peu extrapolé.

Les fins de journées, c'est toujours compliqué... [Meryc, Moira & Declan]

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» Il y a toujours un moyen pour arriver à ses fins
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: