VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

[Défi] La curiosité est un vilain défaut...
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 8 Aoû - 5:25.
A la conquête de nos origines




STATUT DU SUJET : Privé
NOM DES PARTICIPANTS : Allunia B Lester et Freyja D. Jakobsen
DATE : Mi mars 2056
HEURE : Autour de 18h
METEO : Temps nuageux
NUMERO ET TITRE DE L'INTRIGUE GLOBALE EN COURS : 07 - Vengeance
NUMERO ET TITRE DE L'INTRIGUE DU FORUM EN COURS : 06 - Comment ça le sol tremble?
INTERVENTION DE DOMINUS TENEBRAE : Dominus est le bienvenu :)

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 8 Aoû - 6:36.
Il y a des jours comme ça, où il y a le corps, et puis l'esprit. Allunia était dans un de ces jours là. En cours, son attention était captivé par ses cheveux, ses ongles qui n'ont pas encore étés vernis, ses cheveux qui allaient la rendre folle et son père qui était déjà fou. A la fin de son dernier cours, la belle blonde se demanda comment elle allait faire pour s'échapper du château et acheter des bonbons. Non, elle n'était pas enceinte, simplement une folle envie de sucré. Contrairement à ses camarades, elle n'avait absolument aucune idée des passages secrets et autres combines pour s'en aller pour la simple et bonne raison que ça ne l'avait jamais intéressé auparavant. Allunia avait (presque) toujours été une fille modèle, un exemple de l'élève parfaite. En apparence du moins. Elle avait toujours su être persuasive, surtout en ce qui concerne les services qu'on pourrait être amené à lui rendre. C'est ainsi que, grâce à ses beaux yeux et à ses allures de Princesse Aurore, elle avait convaincu un préfet à lui donner le mot de passe de la salle de bain réservée aux élèves "hauts placés". Une femme intelligente n'avait pas besoin d'avoir un poste de dirigeant pour être au dessus de la chaine alimentaire, il suffisait d'un peu de jugeote.

Allunia se promena dans les escaliers, s'arrêtant parfois à cet étage, regardant à droite, puis à gauche, faisant comme si elle était une super espionne, vous savez, comme dans les dessins animés. Habillée de son uniforme d'écolière, la baguette à la main et suivie de tout son attirail de jeune fille, elle faisait un drôle de spectacle. Oui, ses serviettes, parfums, maquillages, trousse de toilette, vêtement et sous-vêtements propres volaient derrière elle. En passant devant les tableaux, elle agitait sa main tel une princesse et faisant des courbettes aux personnalités représentées. Heureusement, il n'y avait personne, du moins personne qui ne se montrait.

Arrivée au cinquième étage, la jeune Lester se dirigea droit vers la salle de bain des préfets. Devant, elle prononça alors les deux mots latins qui servaient de mot de passe pour cette salle. D'habitude, elle s'ouvrait immédiatement après, mais ce jour-là, la porte devait être grognon. Alors elle attendit, encore, et encore. es secondes passaient, puis les minutes. Allunia perdait patience. Avait-ils vraiment changé le mot de passe? En colère, elle rompit son sortilège de lévitation et tous ses effets personnels se retrouvaient éparpillés du début à la fin du couloir. Avant que ses affaires ne touchent le sol, elle se souvint de ce collier, ce collier en argent où étaient gravées ses initiales et le sceau de sa famille. Il était dans sa trousse de maquillage! Où était-il? Allunia n'avait pas envie de chercher, alors d'un geste de baguette, elle lança le sortilège d'attraction Accio. Elle vit le collier sortir de ce qu'elle croyait être un mur puis se poser sur sa paume ouverte.

Elle regarda d'un air béat le mur, puis le collier, puis encore le mur, et le collier. Ses yeux devenaient de plus en plus gros... Quelques minutes plus tard, sa stupéfaction laissa place à une curiosité qui la chatouillait de l'intérieur en lui criant Go on Allunia! You want to know what it is! Oui elle en avait envie. Alors elle s'approcha lentement du pan de mur en se baissant. Elle regarda autour d'elle pour s'assurer que personne n'était là puis colla sa joue contre le sol pour voir sous la porte. Ce qui était fabuleusement... vide? Rien du tout. Déçue, elle donna un coup de pied sur les vieilles briques. Foutue imagination. Elle s'appuya sur le mur en se demandant comment elle allait ramasser toutes ses affaires, de toute manière, elle n'allait pas rester ici très longtemps puisqu'elle n'avait plus accès à la salle de bain. Puis un bruit attira son attention, léger, un simple grincement. Elle n'arrivait pas à localiser la source: le plafond? Non, trop haut. Les couloirs? Non, déserts. Le mur? Elle se retourna et se trouva faca à face avec une porte. Comme on l'a toujours dit de Pandore à Allunia, la curiosité est un vilain défaut... Elle accrocha le collier à son cou et tourna la poignée.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Mer 10 Aoû - 4:32.
Freyja s’était levée en retard pour son cours de sortilège ce matin-là. Elle avait la gueule de bois, tête horrible et ses cheveux avaient l’air d’un vieux nid d’oiseau au sommet de son crâne. Elle décida qu’elle ferait mieux de rester au lit en cette matinée particulièrement. Cependant, pour une raison qui lui était tout à fait inconnue, (en fait, elle soupçonnait vaguement la loi de Murphy, mais tout était vague cette journée-là de toute façon), tout le monde s’employait à faire le plus de bruit possible. Elle se nourrit de vieilles chocogrenouilles qui traînaient dans sa valise depuis Noël, là, elle fut vraiment malade. Elle se traîna tant bien que mal à l’infirmerie « Seigneur mademoiselle Jakobsen, la tête que vous faites… » où elle reçut une potion contre la nausée. Elle décida de retourner se coucher après tout, l’état de ses cheveux ne s’était pas amélioré depuis, et ne se présenta pas non plus à son cours de potion de l’après-midi.

Elle se réveilla à l’heure du souper et décida qu’il était grand temps de prendre un bain. Elle ne voulait pas utiliser la salle de bain des filles de gryffondor parce qu’elle serait surement bondée à cette heure et qu’elle souhaitait le calme plat. La salle de bain des préfets était une meilleure option se dit-elle. Elle avait le mot de passe parce qu’elle y était allée avec un capitaine de Quidditch pour une nuit torride… D’ailleurs, elle espérait bien le croiser dans les bains aujourd’hui. Elle ramassa ses articles de toilette avec un sourire en coin et sortit de la salle commune. Quelque chose la heurta alors qu’elle se rendait au 5e étage, c’était un collier en argent qui filait apparemment dans la même direction qu’elle. Intriguée, elle tenta de le suivre mais il disparut bientôt au détour d’un couloir. Freyja était, certes, un peu déçue, mais lorsqu’elle croisa son reflet dans un tableau représentant une sirène essaye de dresser des dragons à la pêche à l’huitre, elle se dit qu’il était peut-être mieux de se rendre directement à la salle de bain des préfets. Dans son état, elle ne voulait absolument pas croiser qui que ce soit.

Elle arriva enfin devant la porte de la salle de bain des préfets. Elle prononça le mot de passe et y entra presque lorsque son attention fut porter sur autre chose. Il y avait une nouvelle porte à Poudlard. Elle semblait vieille, délabrée, mais solide, comme si on l’avait construit pour qu’elle résiste à toute épreuve. Intriguée, Freyja tourna lentement la poignée et pénétra dans la pièce. Elle se retrouva dans une espèce de vieille salle de torture d’après ce qu’elle pouvait voir. Plusieurs vieilles machines ancestrales en bois étaient installées çà et là dans la pièce couverte de poussières et de moisissures. Le sol était jonché de vieux mannequins troués, brûlés, déchirés et en morceaux. Au milieu de la pièce se trouvait Allunia B Lester, une gryffondor dans la même année qu’elle.

-C’est quoi cet endroit?
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Lun 15 Aoû - 16:51.
la carte au trésor imaginaire



Ce qu'Allunia découvrit derrière était... vraiment décevant. Elle espérait bien plus que ce qu'elle voyait réellement: un tas de vieux meubles alignés les uns avec les autres dégageant tous une odeur de moisi répugnante, rien qui ne soit à la hauteur de ce qu'elle imaginait. La jolie blonde pensait découvrir une salle où il fallait braver de nombreux dangers avant d'arriver à une mystique carte au trésor menant droit à un bateau où des pirates l'attendaient et où... attendez, on s'égare là. Reprenons nos esprits. Allunia prit une profonde inspiration, comme dans les cours de yoga moldus, ils étaient assez amusant même si elle n'arrivait qu'à faire la moitié des mouvements - en effet, elle n'était pas bien souple. Elle regarda autour d'elle, il n'y avait rien qui bougeait, pas une âme vivante, ou morte. Les seules choses qui mouvaient étaient les lampes magiques faites pour s'allumer dès que quelqu'un entrait dans la pièce. D'ailleurs qu'est-ce que c'était que cette vieille pièce?

Avant de pouvoir réfléchir à une réponse, la porte s'ouvrit à la volée, faisant entrer le vent en même temps qu'une de ses camarades de classe, Freyja. Une fois qu'elle fit dans la pièce, elle prononça une phrase qu'Allunia n'eût pas le cœur à entendre: elle s'était précipitée sur la porte, mais il était déjà trop tard. Elle s'était volatilisée, effacée, comme par magie. Quelle ironie, elles se trouvaient dans une château... pour le moins magique. La Gryffondor se retourne et fit face à Freyja.

    -Au cas où tu n'aurais pas remarqué, il n'y a plus de porte!


De nouveau, elle se tourna vers la pièce. Mais dans quel pétrin s'était-elle encore mit?



Dernière édition par Allunia B Lester le Jeu 1 Sep - 22:07, édité 1 fois
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Jeu 1 Sep - 3:42.



Freyja se rendit bien vite compte qu’Allunia ne savait pas plus qu’elle où elles se trouvaient, elle semblait d’ailleurs un peu perdue et ne répondit même pas à sa question. Mais la jeune Islandaise ne pouvait lui en vouloir,
l’endroit était définitivement très étrange, une vieille énergie semblait émaner de la pièce. Allunia se rua soudainement vers Freyja qui fit un bond en arrière pour l’éviter. Elle comprit tout de suite que ce n’était pas vers elle qu’elle se précipitait ainsi mais vers la porte de sortie. La jeune blonde s’y était pris trop tard : la porte venait de disparaître, laissant un vieux pan de mur moisi à sa place. Un début d’odeur ocre s’était mis à flotter dans la pièce, l’air sembla soudainement plus épais.

-Au cas où tu n'aurais pas remarqué, il n'y a plus de porte!

Évidemment que Freyja l’avait remarqué, mais elle ne pouvait se résoudre à être enfermée dans cette vieille pièce malodorante.

-Il doit bien y avoir une autre sortie…

La jeune femme se dirigea vers le centre de la pièce pour essayer de trouver une brèche dans un mur, une trappe au plafond, un trou dans le plancher… Enfin, quelque chose ! L’odeur se faisait de plus en plus forte, Freyja en avait la tête qui tournait, elle voyait de plus en plus rouge et se demandait si elle n’allait pas bientôt s’évanouir… Elle comprit soudainement qu’elle voyait rouge parce qu’une espèce de brume rougeâtre s’était rependue dans la pièce. Avant qu’elle n'aille eut le temps de se retourner vers Allunia pour lui demander si elle voyait l’origine du problème, la brume disparut. Freyja étouffa un cri d’horreur.

Un énorme monstre verdâtre recouvert d'écailles luisantes était apparu derrière elle. Il portait à la taille une épée longue d'environ 1 mètre, par-dessus un vieux kilt miteux. L'odeur provenait surement de lui parce qu'elle arrivait aux narines de Freyja par forte bourrasques à mesure qu'il poussait des grognements furieux. Dans un rugissement d'une puissance telle que la pièce trembla, il se pencha pour prendre son épée. La jeune femme remarqua alors qu'une porte était apparue derrière lui. Cependant, elle vit également qu'en plus d'une épée plus grande que nature et une rangée de longues dents tranchantes, le monstre avait une longue queue terminée par une masse recouverte de pics. En se retournant vers Allunia pour lui lancer un regard désespéré, elle vit avec bonheur que la porte d'entrée était réapparue.

-Allunia, la porte !


Elle marcha lentement de reculons vers la porte par laquelle elle était entrée dans cette maudite pièce, n’osant pas quitter la créature des yeux. Soudainement, un éclair de malice passa dans ses horribles yeux jaunes, elle les honora de son plus terrifiant sourire, leva son épée et se mit à courir dans leur direction. Freyja compris qu’elle n’aura jamais le temps d’atteindre la porte, il fallait attaquer la chose.

-Stupefix !

Son maléfice rebondit contre les écailles du monstre et percuta le mur à sa droite. Génial. À ce moment précis, la jeune femme commença vraiment à paniquer.


avatar
Dominus Tenebrae
this is the wizzarding world of
Je suis un PNJ
informations
Je suis un PNJ
ϟ messages : 974
ϟ entrée : 24/04/2010



Message Posté Jeu 15 Sep - 9:14.
Freyja avait à peine lancé son sortilège que sa baguette disparut. Le monstre s'arrêta et se mit à rire. Une voix d'outre-tombe se fit entendre "Magie interdite ici" La créature sourit en montrant ses grandes dents tranchantes et se remit à charger ... Aurez-vous le temps d'esquiver son attaque ou d'atteindre la porte ?




_________________

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 17 Sep - 9:01.
Allunia ne savait que faire des responsabilités, ou encore de tout ce qui tournait autour tel que les répercussions de ses actes ou ce qui allait arriver après, dans ce genre de situation, tout ce qu'elle savait faire était de foncer tête baissée. Mais avant qu'elle ne fasse le moindre geste, un monstre, horrible monstre, fit son apparition, emplissant la salle de son odeur répugnante et de sa présence dérangeante. Qu'est-ce qu'une telle chose faisait dans une école! Rien du tout. C'est en voyant à sa taille l'épée de Gryffondor qu'elle comprit où elle se trouvait: la salle secrète du père fondateur des Gryffons. Elle en avait entendu parlé une fois en histoire de la magie, on disait que la plupart de ceux qui entraient n'en ressortaient pas mais que ceux qui avaient eu la chance de s'en tirer se voyaient changés à jamais... en bien. La blonde allait saisir cette occasion de montrer son courage et sa force - pour une fois qu'elle en avait l'occasion. Un rictus démoniaque se fit entendre, apparemment provenant de l'ignoble créature. Encore une fois, Allunia attarda son regard sur la légendaire et magnifique épée: elle était comme sur les représentations imagées mais tellement plus différente, plus belle. Elle éblouissait, brillait, la lame était fine mais semblait lourde, le pommeau quant à lui, orné de pierres, était magnifique, tout de rubis et d'or, on voyait même de loin la qualité fournie par les gobelins pour sa création.

Alors qu'elle s'apprêtait à affronter le monstre, Freyja lança un sort mais la seconde d'après, sa baguette avait disparue puis leur adversaire dit d'une voix grave et sonore Magic is forbidden here avec un sourire sur ce qui semblait être ses lèvres... D'un coup, Allunia rangea sa baguette de peur qu'elle ne subisse le même sort que celle de sa camarade d'infortune. Il fallait trouver une solution, et vite. Dans un juron, elle se redressa et analysa la situation: deux jeunes filles face à un truc d'une taille surhumaine qui avait l'air assez effrayant et repoussant pour les faire sortir toutes les deux sur la porte qui avait fait son come back, mais non, elles, en tout cas Allunia, n'allait pas faire ça. Elle souffla à sa nouvelle amie You take the right, I take the left, you must distract him while I'll take the sword ok? Sans vraiment attendre une réponse, elle fixa son objectif et fit voler ses cheveux en arrière. I count, three, two, one... Poussant un cri de guerre, Allunia s'élança à la poursuite de l'épée en regardant la bête droit dans les yeux parce que ce qu'il allait voir était une défaite imminente.

La course folle de la jeune fille la fit penser à quelque chose. Qu'y avait-il derrière le monstre que le père fondateur de sa maison avait caché?
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

[Défi] La curiosité est un vilain défaut...

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» La curiosité est un vilain défaut chère filleule [Fae]
» [Défi] La curiosité est un vilain défaut...
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy
» O1 - La curiosité est un vilain défaut. | Allyson [TERMINER]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: