VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Putting a new strategy in place | PM Jeremiah
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 14 Déc - 17:06.
Putting a new strategy in place
Parce que, quand y'en a marre...

   

   
informations particulièrement pas importantes
ϟ dénomination courante des participants ▬ Jeremiah Van Tassel & Lila Mckein
   ϟ  étiologie du statut subjectif ▬  Privé mates, go back   
   ϟ  datation approximative du moment exact ▬ Début de mois
   ϟ  cadran lunaire appréciable ▬ 19h00 fuseau horaire de Londres.
   ϟ  météorologie sorcièrement acceptable ▬  I'm singing in the rain... splash splash
   ϟ  saison saisissante et palpitante ▬  Saison 3
   ϟ  intrigue globalement intriguante ▬  Prélude saison 3
   ϟ chatiment divin exigible ▬  No, thanks...
   
avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Sam 14 Déc - 17:31.


Ne rien laisser au hasard. C'est lorsqu'on laisse Mr Karma se mêler de ses affaires que tout par en vrilles. Et elle ne voulait vraiment pas retourner au sixième étage trop vite. Une visite de plus par semaine, et elle aurait pu prendre leur carte de fidélité, ou des actions chez le Ministère.
Bien à l’abri dans la cabine de toilette, elle échangea son médaillon avec celui qu'elle avait demandé à ses camarades maraudeurs. Ne pas se faire repérer à entrer dans le bureau du professeur de DFCM, alors que les classe n'avaient pas le droit de suivre ce cours. Cela aurait eu l'air suspect, et si il y avait bien une chose que Lila ne voulait pas, c'était avoir l'air, et bien, suspecte. Pour ceux qui suivrait son traceur ? Et bien, elle resterait longtemps aux toilettes Ce sont des choses qui arrivent après tout, petit problème de transit ou bien encore problème typiquement féminin accompagné de crampe, excuse on ne peut plus plausible. Elle n'aurait qu'à faire un petit détour à l'infirmerie pour rendre son alibi en béton.

Reprendre son souffle. Calmer son rythme cardiaque. Essuyer ses mains moites avant de tourner la poignée et de passer enfin à l'action. L'adrénaline lui donnait l'impression de léviter, ses pas incertains ne l'amenaient pas vers la liberté, non, mais vers le premier pas vers celle-ci. Elle ne serait plus une victime sans défense, pauvre petite chose sans défense. Elle ne serait plus le frêle lapin piégé dans la lumière des phares, tétanisé. Elle s'en était fait la promesse la dernière fois qu'elle était redescendue du sixième étage brisée, plus jamais ça.

C'est alors excitée comme une enfant la vieille de Noël et déterminée qu'elle avançait vers la salle de cours de Défense contre les Forces du Mal, s’empêchant à grand peine de courir. Elle n'avait qu'une hâte, y arriver, ne plus se sentir épiée, en finir.

Le temps lui paru interminable, et c'est avec soulagement qu'elle posa la main sur la poignée de porte. Regardant rapidement si personne ne la regardait, elle ouvrit la porte de la salle de cours. Entra rapidement, et la ferma aussi tôt. S'adossant contre la porte, elle prit un moment pour observer cette salle de cours qu'elle aimait tant et qu'elle ne pensait pas revoir pendant encore un long moment. Cette salle lui manquait, elle et tout ce qu'elle représentait. Poudlard tel qu'elle l'avait connu lui manquait. Et c'est donc avec une émotion difficilement contenue qu'elle s'avança doucement, en direction du bureau de Jeremiah Van Tassel, professeur de Défense contre les forces du mal.

Elle ne vit de lui tout d'abord que sa tignasse, il était penché sur son bureau, absorbé par elle ne savait quoi.

- Professeur ?

Sa voix était presque timide, non pas que le professeur qui se tenait devant elle l'intimide non, mais c'était ce pourquoi elle était venu qui la rendait si timorée.






Dernière édition par Lila McKein le Mar 17 Déc - 0:44, édité 1 fois
avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je suis professeur
informations
Je suis professeur

ϟ messages : 403
ϟ entrée : 15/10/2012

♦ Nota Bene
: tout le monde est bienvenu
: cedric d.-podmore, pio da braccio, rosaleen mccardle
: sa baguette, du chocolat, des trucs



Message Posté Lun 16 Déc - 16:30.


Le bruit du vent et de la pluie à l’extérieur, battant contre les carreaux, et la plume grattant le parchemin, étaient les seuls bruits venant troubler le silence régnant dans le bureau de Jeremiah Van Tassel. Le professeur de défense avait toujours été plutôt calme lorsqu’il y était, mais il avait depuis quelques temps encore moins de raison de vouloir faire du bruit. Il n’avait tout simplement pas le cœur à bouger, mettre de la musique, siffloter, ou quoi que ce soit d’autre. La toute neuve République l’avait carrément refroidit, de même que les efforts de leur directeur pour déconstruire systématiquement tout ce qui faisait la chaleur et le bon vive de Poudlard. Non, vraiment, il n’y avait pas de quoi se taper le cul par terre, si vous me passez l’expression.

Professeur.


Il releva la tête brusquement, et se détendit en reconnaissant l’élève en face de lui. Il s’était perdu dans ses notes et pensées, et en avait oublié l’heure qui passait inévitablement. Il se rendait compte à présent, après un rapide coup d’œil par la fenêtre, qu’il devait être assez tard. Il compulsa ses notes tout en se levant pour l’accueillir.

Oh, bonsoir mademoiselle McKein. Approchez, je vous en prie.

Il lui sourit. Il ne l’avait plus comme élève depuis les stupides lois mises en place par Gilroy dans l’établissement. Les nés moldus n’avaient plus le droit d’étudier la défense. Cela faisait bien entendu grincer des dents l’ex auror. Déjà car, très généralement, il considérait que tout le monde devait être en mesure de se défendre, lorsque les temps n’étaient pas surs plus qu’à tout autre moment. Et ensuite, sur un plan bien plus personnel, la mère de Jey était oubliator, et née moldue. De fait, il savait très bien en quoi interdire ceux-ci de s’entrainer était stupide et illusoire. Mais, dans sa position, il n’allait bien entendu pas le dire. Il avait déjà suffisamment de problèmes avec l’administration, il lui fallait choisir ses combats, et engager un débat idéologique avec les traqueurs n’était pas l’idée du siècle. Il secoua la tête pour revenir à l’instant présent, et considérer l’élève face à lui avec une expression sérieuse.

Je crois avoir une petite idée de la réponse mais je me dois de demander quand même. Que puis-je faire pour vous ?

Il avait dit ça posément, mais son regard avait fui une fois encore vers la fenêtre, et le temps maussade. Il ne pouvait bien sûr pas en être certain tant qu’elle ne ui aurait aps répondu, mais il n’y avait pas des dizaines de raisons pour lesquelles une élève de classe 1 intéressée par la défense vienne subitement voir le professeur de cette matière qui est, sans secret pour personne, défavorable aux nouvelles règles mises en place par la direction. Il prit une bouffée de courage mentalement, et se redressa, croisant les bras sur son torse. Il souriait pour l’encourager à parler. Si ce qu’il pensait était juste, il n’allait pas refuser, bien au contraire.

avatar
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Message Posté Ven 20 Déc - 17:04.



Oh, bonsoir mademoiselle McKein. Approchez, je vous en prie.

Elle lui retourna son sourire, et s'avança, se détendant un peu plus à chaque pas. Cela faisait une éternité qu'elle n'était pas venu ici, et bien qu'elle espérait bien que le professeur Van Tassel ne la mettrait pas à la porte, elle ne put s’empêcher de se détendre davantage après qu'il lui ait tacitement permis de rester. Non, il n'allait pas l'envoyer au sixième pour avoir désobéit au règlement, mais bon, on a beau le savoir, c'est toujours mieux de se l'entendre dire. Les choses pouvaient être si étranges ces derniers temps, et elle avait beau le savoir contre le nouveau règlement, on n'était jamais sûr de rien.
Elle s'installa confortablement sur une chaise qui faisait face au professeur, n'y croyant pas encore vraiment, oui, elle l'avait fait, elle était là, combien de fois y avait-elle songé sans vraiment le faire ? Parce qu'il y avait tellement de choses à penser pour assurer ses arrières.

Je crois avoir une petite idée de la réponse mais je me dois de demander quand même. Que puis-je faire pour vous ?

Le moment de vérité. Elle eut du mal à prendre sa respiration. Tout reposait sur ce qu'il allait lui répondre. Car oui, elle allait lui demander de prendre des risques, et elle qui avait été entre les mains de la garde, savait mieux que quiconque ce qu'elle allait lui demander. C'était dangereux, mais elle ne voyait pas d'autres solutions, alors oui, elle allait lui demander de se mettre en danger. Les mains jointes, se tordant les doigts, elle releva le regard vers le professeur qui lui faisait face mais qui scrutait la fenêtre. Il semblait préoccupé, perdu dans ses pensées, mais elle n’était pas franchement du genre à lui demander ce que cette fenêtre pouvait avoir de si intéressant. Prenant son courage à deux mains (une troisième n'eut pas été de trop, mais elle fit avec les moyens du bord), elle poursuivit.

- J'aimerais que vous m'aidiez professeur, s'il vous plait.

Avalant avec difficulté sa salive qui semblait s'être transformée en sable, elle continua.

- Je monte souvent là haut...Et j'aimerais pouvoir me protéger un minimum. J'essaie de travailler l'occlumancie seule, mais je n'avance pas bien vite. Et puis, ne pouvant plus suivre vos cours, j'accumule un retard monstre comparé aux élèves des autres classes, et je ne veut pas avoir de telles lacunes. Donc si vous pouviez en plus me permettre d'avoir accès a vos cours, sur parchemin ou autre, je vous en serais très reconnaissante, je suis consciente que c'est beaucoup vous demander, mais je ne voyais pas vers qui d'autre me tourner.

Elle avait dit tout cela d'une traite, sans reprendre son souffle une seule fois, comme si cela pouvait tout simplement rendre cette tâche plus simple. Elle reprenait maintenant son souffle rapidement, de petites bouffées d'air frais pour calmer son stress en attendant sa réponse. Car elle savait que c'était beaucoup demander, de l'aide pour l'occlumancie en plus des cours qui lui sont normalement interdit ? Autant lui demander la lune, mais elle l'avait fait. Et elle attendait maintenant sa réponse avec une certaine angoisse.



avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je suis professeur
informations
Je suis professeur

ϟ messages : 403
ϟ entrée : 15/10/2012

♦ Nota Bene
: tout le monde est bienvenu
: cedric d.-podmore, pio da braccio, rosaleen mccardle
: sa baguette, du chocolat, des trucs



Message Posté Dim 29 Déc - 22:17.


Il avait apparemment vu juste, elle venait pour de l’aide dans sa matière. Ce n’était certes pas une grosse surprise, et pourtant Jey étudia gravement l’élève, une sorte d’étincelle de fierté dans le regard. Bien que ça le désolait de voir ses élèves obligés d’enfreindre la loi pour s’éduquer et apprendre à se défendre, et risquer de fait d’horribles châtiments, il était toujours assez satisfait de les voir s’élever contre la tyrannie ambiante. Lila McKein savait parfaitement ce qu’elle encourait, et pourtant elle était venue le trouver, parce qu’elle lui faisait confiance surement, et qu’elle voulait lutter contre les injustices qu’on voulait lui faire endurer. Une intention plus que louable. Ne voulant pas l’inquiéter en tardant à répondre, il répondit rapidement.

Vous avez bien fait de venir me voir Lila, je pense que si quelqu’un peut vous aider, c’est bien moi.

Il lui sourit. Il avait laissé tomber le nom de famille. Pour ce qu’ils s’apprêtaient à faire, et la confiance qu’ils auraient à déployer l’un pour l’autre, autant aller directement à l’essentiel. Il se leva, et alla farfouiller dans l’un des tiroirs d’une petite commode près de la fenêtre. Il continuait de parler en même temps.

Cela fait une douzaine d’année que j’essaie moi-même de devenir occlumens. La formation d’auror y encourage fortement d’ailleurs. Je n’y arrive pas encore parfaitement, à cause d’un blocage très personnel, mais j’en connais pourtant les ressorts.

Il se tourna vers elle, une petite fiole à la main, conservant un air sérieux.

Je pense en effet que ce serait une bonne chose que vous appreniez, et je sais que vous en êtes capable. Je l’apprendrais bien à tous mes élèves, mais je crains que mon initiative ne ferait plus de mal que de bien.

Il ne précisa pas, espérant qu’elle comprendrait les enjeux. Sa position en tant que professeur était très précaire, de même que sa descente dans les limbes du cercle, malgré son sang mêlé et son père sang pur. Il avait déjà poussé jusqu’à la ligne rouge avec son cours sur les sorts permettant de contrôler l’esprit, qui lui avait valu une remontrance parfaitement infâme de Wyatt Mattews. Et par-delà sa propre condition, tout élève se montrant trop intéressé par un apprentissage de l’occlumencie risquerait très gros. Il s’était rapproché du bureau, et avait posé la petite fiole face à l’élève. Le liquide était légèrement translucide, mais d’une couleur bleu pâle, presque vert avec le jeu de la lumière. Il soupira.

En attendant, ceci est une potion qui permettra de créer un sas dans votre esprit temporairement. En gros, pendant une bonne heure, certains souvenirs vont se barricader pour ne laisser entrer personne. Ca n’est pas infaillible, ça ne protège pas toutes vos pensées, et un excellent légilimens ne se laissera pas prendre … mais pour le commun du troupeau de traqueur, ce que votre subconscient trouve important ne sera pas accessible. Bien entendu, il reste toujours le problème de pouvoir la boire avant qu’on vous attrape, mais si ça peut vous servir …

Un contact lui avait fournie cette fiole quelques jours plus tôt, mais ne l’avait pas utilisé lui-même. Il avait été auror, il avait été entrainé à résister aux interrogatoires, même si, comme il l’avait dit, un blocage psychologique l’empêchait pour le moment de devenir occlumens. Il s’était demandé quoi faire avec la fiole. Elle pouvait servir certes, mais elle était plus encombrante dans ses propres mains, ne lui servant pas, et il avait donc attendu que quelqu’un qui en avait vraiment besoin se présente. Il n’avait pas réalisé à ce moment-là que « se présenter » allait avoir un sens aussi littéral.

Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

Putting a new strategy in place | PM Jeremiah

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 2

Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: