VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

Such a bad day... [pv. Stanislas]
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Such a bad day... [pv. Stanislas] Empty
Message Posté Mer 15 Déc - 20:06.
Such a bad day... [pv. Stanislas] Adamgregory0280 Such a bad day... [pv. Stanislas] Thjch41

« Maudit soit ce jour. » Telle avait été la première pensée qui avait traversée l'esprit de la bulgare au moment du réveil. La plupart des personnes présentes dans l'enceinte de la célèbre école écossaise avaient attendu cette journée avec une grande impatience, et cela se sentait dans l'atmosphère ambiante. Les gens parlaient plus fort entre eux, certains faisaient des pronostics et pariaient déjà sur le nom du vainqueur, tandis que d'autres finissaient les banderoles pour encourager leur championne. Tout le monde semblait très excité à l'idée que la première épreuve commence. Tout le monde sauf Ava qui affichait un air contrarié depuis qu'elle avait ouvert les yeux. Elle avait encore beaucoup de mal à digérer le fait de ne pas avoir été sélectionnée par la coupe de feu pour représenter Durmstrang au tournoi des trois sorciers. Mais le plus irritant dans l'histoire était sans doute que la personne qui avait été désignée à sa place n'était autre que Paula Verstraete, sa pire ennemie. Après l'annonce du résultat du tirage au sort, Ava avait explosé de rage et avait mis sans dessus-dessous son dortoir. L'une des élèves qui le partageait avec elle avait bien tenté de l'arrêter, mais elle avait vite changé d'avis lorsque la bulgare lui avait lancé un regard rempli de colère. Depuis, elle avait semblé se calmer, mais sa haine continuait de bouillonner à l'intérieur.

Comme toute la population sorcière qui avait envahie le château de Poudlard ces derniers jours, Ava s'était donc dirigée vers les gradins qui avait été installés spécialement pour l'occasion. Alors qu'elle se frayait un chemin non sans difficulté parmi la foule, elle remarqua que l'école n'avait pas lésiné sur le nombre d'Aurors qui devaient s'assurer du bon déroulement de l'évènement. Contrairement à ce qu'elle avait imaginé, il allait se révéler compliqué de réussir à mettre Paula hors-jeu. La jeune femme s'était mise en tête qu'elle devait faire en sorte que sa rivale ne puisse pas aller au bout des épreuves, mais sans doute devrait-elle patienter jusqu'à la prochaine pour parvenir à mettre au point un plan qui lui permettrait d'échapper à la vigilance des Aurors. Elle se résigna donc pour cette fois et entreprit de simplement observer comment aller s'en sortir la Radgentis.

Les gradins que les spectateurs remplissaient comme une colonie de fourmis étaient gigantesques. L'épreuve se déroulant dans la forêt dite interdite, des écrans géants avaient été installés afin de retranscrire les moindres faits et gestes des trois championnes. Plusieurs banderoles aux couleurs des écoles participantes se dressaient déjà dans les tribunes. Alors qu'elle réalisait que ce n'était pas son nom qui trônait fièrement sur celles de Durmstrang, Ava sentit une sensation désagréable lui marteler le ventre. Ce tournoi était pour elle l'occasion de montrer une bonne fois pour toute de quoi elle était capable, mais au lieu de ça, elle s'était faite doubler. Ravalant tant bien que mal sa déception envers elle-même, elle entreprit de trouver un endroit dans les gradins où elle pourrait être tranquille. C'est alors qu'elle passa devant le stand de sucreries où elle ne put s'empêcher de s'arrêter. Ava était gourmande de nature, mais lorsqu'elle était contrariée, elle avait tendance à ressentir une sorte de manque et à engloutir encore plus de friandises qu'à l'ordinaire. Impossible alors pour elle à ce moment-là de résister devant ces délices tous plus appétissants les uns que les autres. Une fois qu'elle eut rempli un sac de chocoballes, de baguettes magiques à la réglisse et de crapauds à la menthe, elle s'assit un peu à l'écart du reste des spectateurs. Autant dire qu'elle n'avait aucune envie de parler avec qui que ce soit, préférant réfléchir à un stratagème pour mettre Paula Verstraete hors d'état de concourir pendant que son palais se régalerait de toutes ces saveurs sucrées.

crédits icons : ithika@HA & alex-ndra86@PB

Désolée c'est très court, mais promis je me rattrape au prochain x)
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Such a bad day... [pv. Stanislas] Empty
Message Posté Dim 19 Déc - 0:52.
    Ce serait une belle journée, à en croire les dires de chacun, le tournoi des trois sorciers était un événement à ne rater sous aucun prétexte. Stanislas voulait bien les croire mais ce qui l'intéressait lui ce n'était pas tant les épreuves ni même la compétition, mais plutôt l'occasion de s'échapper de Durmstrang et de voyager dans des pays aussi géniaux que l'Angleterre ou la France.
    Il commençait à suffoquer à Durmstrang, pris comme dans un étaux entre les nombreux étroits d'esprit qui peuplait l'école. Il ne leur en voulait pas, la plupart ne faisait que colporter les opinions et préjugés de leurs parents, complètement conditionnés. Mais il étouffait tout simplement. Un bon bol d'air dans les pays de la liberté d'expression et de l'égalité lui ferait le plus grand bien. Oh ne croyez pas qu'il était assez naïf pour croire qu'il n'y avait pas, dans ces pays, de personnes aussi obtus que chez lui, mais les coutumes n'étaient pas les mêmes, les mœurs non plus. Il savait qu'il y trouverait des personnes, cultivées, ouvertes d'esprit et tolérante.

    Il se leva avant tout le monde, comme un petit électron, excité par l'idée de faire des rencontres intéressantes. Pourtant tout ne se passa pas comme prévu. Lui qui d'habitude se distingue par son habileté, sa prestance, sa discrétion et son assurance, il fut comme déstabilisé par le château. Il posa les pieds sur le sol du dortoir improvisé pour eux et se leva. Il prit ses affaires dans sa malle et commença par se cogner douloureusement le derrière de la tête en se relevant, n'ayant pas vu la poutre porteuse juste au-dessus. Il se frotta la tête et s'empêcha difficilement de lâcher un gémissement de douleur pour ne pas éveiller tout le dortoir. Le jeune homme contourna alors le lit avec ses vêtements et sa serviette dans les mains, non sans heurter le pied du lit avec son petit orteil, ca aurait été trop parfait. Cette fois, il se mit à sauter un peu partout de douleur et vit quelques visages s'éveiller. Il fit une moue d'excuses et sortit rapidement pour se faire oublier. Qu'est ce qui le rendait si maladroit aujourd'hui ?
    La suite ? Il faillit se rétamer violemment dans la douche mais se retint de justesse puis se brûla la main en prenant sa tasse de chocolat au lait pendant le petit déjeuner dans la grande salle. Il fit alors ce que tout le monde fait dans ces cas là, il reposa la tasse précipitamment et leva les bras comme si ça allait cesser de le brûler en altitude, le tout accompagné de l'espèce de soupire inspiré que l'on a tendance à faire lorsqu'on se brûle. La journée n'avait que commencée mais Stanislas sentait déjà qu'il allait devoir être plus prudent que jamais. Ça avait eu le don de le mettre de mauvaise humeur et lui qui souhaitait faire des rencontres n'était du coup pas franchement en état de discuter calmement. Il termina son petit déjeuner et se rendit enfin vers les gradins pour la première tâche.

    Cette dernière ne l'intéressait pas à vrai dire. Il ne s'y rendait que parce que c'était là-bas qu'il y aurait le plus de monde. Il remarqua immédiatement les bancs de supporters des différents champions et sourit en voyant la banderole de son école. Il avait appris récemment que Paula était peut-être une cousine, c'était assez cocasse de la voir maintenant sur ce morceau de papier, prête à affronter les terribles épreuves qui leurs étaient destinées. Il n'avait jamais vraiment porté attention à cette jeune fille, il n'avait fait que la croiser et mettre un nom sur son visage, mais maintenant il la voyait un peu différemment. Il apprendrait peut-être à la connaître.

    Il explora des yeux les environs et son regard se posa sur une toute autre créature... Ava. Cette jeune femme avait une fâcheuse manie d'énerver Stanislas. C'était plutôt étrange mais ces deux là passaient le plus clair de leur temps à s'envoyer des noms de troll avec pour simple raison, une incompatibilité certaine. Ava savait tout à fait se montrer détestable avec lui et il lui rendait bien. Elle lui plaisait pourtant, du moins elle aurait pu lui plaire si elle n'avait pas été aussi irritante chaque fois qu'ils s'étaient rencontrés. Il se demandait parfois s'il pouvait vraiment l'apprécier comme le disent certains, qui aime bien châtie bien, où si au contraire il aimait simplement la détester.
    Mais le fait est qu'il la vit là, perturbée et qu'il eut envie de se défouler sur elle pour oublier son début de journée minable, et qui sait peut-être reprendre le dessus et redevenir le type à la démarche dansante et assurée.
    Il s'approcha alors d'elle tandis qu'elle s'asseyait, avec les nombreuses friandises qu'elle venait d'acheter au stand.

    « Je serais toi je ne ferais pas ça, tu as déjà quelques masses superflues dont tu devrais te débarrasser si tu ne veux pas finir vieille fille. Et puis, souviens toi que c'est peut-être ce qui t'a coûter de ne pas avoir ton visage sur cette banderole alors tache de faire quelque chose... Je pensais que tu ne viendrais pas admirer ta défaite, tu as au moins le courage de le faire, c'est le premier pas vers l'acceptation, sois forte. » Fit-il en terminant avec un clin d'œil complètement faux.

    C'était un avant-gout de leurs échanges réguliers, rien de bien violent pour le moment. Il se tourna alors vers les gradins, un air suffisant sur son visage et s'alluma ce que les moldus appellent cigarette avant d'enfouir sa main gauche dans sa poche, tandis que l'autre portait le dit objet moldus jusqu'à ses lèvres qui arboraient déjà un sourire carnassier.
Anonymous
Invité
this is the wizzarding world of
Invité
informations



Such a bad day... [pv. Stanislas] Empty
Message Posté Jeu 23 Déc - 19:03.
Ava était plongée dans ses pensées, songeant à ce que les organisateurs du tournoi avaient bien pu concocter à l'intention des trois championnes. Ayant voulu participer à cet événement, elle s'était bien sûr renseignée sur le déroulement des précédents Tournois des trois sorciers qui avaient eu lieu de nombreuses années auparavant. Et puisque la première tâche allait avoir lieu au fin fond de la Forêt Interdite, elle imaginait déjà les créatures toutes plus repoussantes les unes que les autres que l'anglaise, la française et la russe auraient à combattre. Devraient-elles affronter une horde d'Acromantulas ? Non, cela était beaucoup trop gentillet comparé à ce que les jeunes sorciers qui avaient autrefois participé au tournoi avaient dû braver. Peut-être l'épreuve consisterait-elle à capturer un hippogriffe ? Plus les hypothèses se faisaient nombreuses dans l'esprit de la durmstranguienne, plus l'insupportable sentiment qu'elle avait ressenti en arrivant dans les gradins s'immiscait à nouveau en elle. Un sentiment de profonde déception, mais surtout de colère. Que n'aurait-elle pas donné pour être à la place de cette Paula Verstraete qui l'insupportait. Pour sentir l'adrénaline lui faire battre le coeur comme s'il était sur le point d'exploser, pour sentir ce mélange de peur et de courage qui aurait fais trembler chacun de ses membres, pour savourer le moment fatidique où il lui aurait fallu faire face à une bête encore inconnue. Elle se mordilla la lèvre inférieure à l'idée de cette défaite qui lui revenait sans cesse en tête et projeta de croquer l'une des douceurs qu'elle avait en sa possession afin de vite la chasser de son esprit torturé.

C'est alors qu'arriva à sa hauteur une personne qu'elle aurait plus que tout souhaité ne pas croiser à ce moment-là. Ce cher Stanislas Niemiets. Un Mokop, tout comme elle, mais dont la jeune femme s'était toujours méfiée et avec lequel sa relation se résumait à des échanges très houleux. En réalité, Ava se méfiait de toutes les personnes qui avaient été réparties dans le même niveau qu'elle, les considérant dès le départ comme de potentiels rivaux. Avant de faire son entrée à Durmstrang, elle n'était jamais sortie de la maison familiale que pour aller s'amuser dans le parc. Elle n'avait jamais côtoyer d'autres individus que son père, sa mère et les elfes de maison qui les servaient. Ce fut un puissant choc lorsqu'elle fut confrontée aux autres et qu'elle dut apprendre à se mêler à eux. N'ayant aucun autre repère auquel se rattacher que l'apprentissage de son père pour évoluer dans ce nouveau monde qu'elle découvrait, l'adolescente commença à faire le tri dans ses relations en mettant immédiatement à l'écart toutes celles qui seraient susceptibles de lui causer défaut et de lui prendre sa place. Mais ce qui différenciait Stanislas des autres, c'était qu'elle transposait sur lui l'image qu'elle gardait de son impitoyable de père. Sa façon d'agir, de se comporter, mais surtout de lui parler. Tout en cet homme lui rappelait celui qui avait transformé son enfance en cauchemar et qui avait détruit, brisé ce qu'elle avait de plus cher au monde ; sa mère. L'individu non souhaité la dévisagea avec un regard hostile qui annonçait déjà la tournure que prendraient ses paroles. Et quelles paroles. Humiliantes, rabaissantes. Le jeune homme avait dû passer un bien mauvais début de journée pour débuter les festivités avec autant de rapidité. Et il avait bien entendu pris soin de clore ses propos par un clin d'oeil provocateur. Tout ce qu'il fallait pour augmenter au centuple l'état d'irritation dans lequel Ava se trouvait déjà. « Sois forte » furent les deux gouttes de trop qui firent déborder le vase. Ces propos avaient résonné dans son crâne jusqu'à ce que la voix du Mokop soit remplacée par celle de son géniteur. Combien de fois son père lui avait-il répété cette atroce phrase alors qu'il lui faisait souffrir le martyr ? La jeune femme jeta une oeillade rageuse à son adversaire. Elle lui aurait sans doute sauté à la gorge si elle avait été de ceux qui ne savent contenir leur fureur. Si Stanislas avait décidé de calmer ses nerfs sur elle, elle comptait bien profiter de l'occasion pour lâcher sur lui la tempête qui ravageait à ce moment tout son être.

« Tu ne comprends donc rien Stanislas. Je m'engraisse dans l'espoir de repousser les trolls dans ton genre. Mais visiblement, ma tactique n'est pas tout à fait au point. »

Là-dessus, elle plongea sa main dans son sac rempli de friandises et en sortit une chocoballe qu'elle croqua avec affront. Connaissant pertinemment l'origine bulgare de l'arrogant, elle avait pris l'habitude en sa présence de s'exprimer dans cette langue qui était certainement la seule chose qui pouvait les lier. Il venait d'allumer une cigarette et de la porter à ses lèvres, attitude qui le rendit encore plus suffisant au regard d'Ava.

« D'ailleurs, si je suis venue assister au spectacle, c'est uniquement dans le but d'admirer la défaite de notre championne. »

Elle avait pris soin d'écorcher avec mépris le dernier mot de sa phrase, montrant ainsi l'animosité qu'elle ressentait envers la Radgentis qui avait pris sa place. Bien sûr, il était encore trop tôt pour qu'elle puisse intervenir au cours de cette tâche et qu'elle fasse en sorte que Paula ne puisse pas continuer la compétition. Mais elle ne désespérait pas que sa rivale commette une erreur et perde au moins cette manche, ainsi cela lui laisserait-il une longueur d'avance pour réfléchir à ce qu'elle pourrait mettre au point pour la mettre hors-jeu. Toujours était-il qu'à ce moment même, elle était plutôt concentrée sur le discours exécrable que Stanislas avait pris plaisir à lui tenir.

« Mais dis-moi, les anglaises ne sont-elles pas suffisamment à ton goût pour que tu n'ais rien d'autre à faire que de m'assommer avec tes discours de macho ? »

À peine avait-elle fini de lui exprimer le fond de sa pensée que la foule sembla s'agiter davantage. Les gradins rugissaient maintenant des slogans que chacune des écoles avait trouvé pour encourager leur championne. Et en réalité, celles-ci étaient en train de faire leur entrée dans l'arène. Ce fut d'abord au tour de la française, ce qui n'intéressa aucunement Ava. Mais lorsqu'elle aperçut la chevelure rousse de son ennemie flamboyer sous les projecteurs aveuglants, elle ne put retenir une expression contrariée de lui déformer le visage. Les trois championnes allaient désormais affronter leur destin, pour le meilleur ou pour le pire.
Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Such a bad day... [pv. Stanislas] Empty
Message Posté .

Such a bad day... [pv. Stanislas]

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: Saison 1

Sujets similaires

-
» Such a bad day... [pv. Stanislas]
» A titre indicatif, çà existe !

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: