VULNERA SAMENTO FERME SES PORTES ▲
Merci à tous pour avoir pris part à cette formidable aventure.

en savoir plus

ohana means family // pm Leen
ϟ celui qui lit ce titre est un elfe de maison. Ceci était la touche d'humour de Thor.
avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je suis professeur
informations
Je suis professeur

ϟ messages : 403
ϟ entrée : 15/10/2012

♦ Nota Bene
: tout le monde est bienvenu
: cedric d.-podmore, pio da braccio, rosaleen mccardle
: sa baguette, du chocolat, des trucs



Message Posté Lun 11 Mar - 20:33.



ohana means family
and family means no one gets left behind or forgotten

★ noms des participants: Hayleen Blackburn et Jeremiah Dolohov Van Tassel
★ statut du sujet: Privé
★ date: La première semaine de Décembre
★ heure: Dans la soirée, après les derniers cours.
★ météo: froid, venteux ... Décembre quoi.
★ saison: Saison 2
★ numéro et titre de l'intrigue globale en cours: 2x04 : magnificence
★ numéro et titre de l'intrigue en cours: 2x04 : disaster
★ intervention de dominus: Non merci
★ récompenses: Non





avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je suis professeur
informations
Je suis professeur

ϟ messages : 403
ϟ entrée : 15/10/2012

♦ Nota Bene
: tout le monde est bienvenu
: cedric d.-podmore, pio da braccio, rosaleen mccardle
: sa baguette, du chocolat, des trucs



Message Posté Lun 11 Mar - 20:41.


Depuis quand un lutin de Cornouaille est pourvu de dards ? Non mais sérieusement. Jey ne savait pas quel type de lutin cet élève avait cru voir, mais ce n'était certainement pas un lutin de Cornouaille. Ceux ci étaient bleus, avec de petites cornes et des yeux noirs, et le pire qu'ils puissent vous faire serait de vous mordiller un peu ou de vous tirer les cheveux. Le professeur soupira. Encore une trèèèès longue soirée a corriger des copies de premières années qui, dans leur enthousiasme, laissaient leur imagination déborder dans tous les sens. Pas que Jey n'aimait pas l'imagination, car il serait bien mal placer de le leur reprocher vu sa capacité a rêver debout, mais bon, dans un devoir, ça ne faisait pas très sérieux. Il soupira et détendit les muscles de sa nuque en faisant pivoter sa tête sur son axe.

Il n'avait jamais été un fan des cours lorsqu'il était a Poudlard, et pas forcément plus lors de ses études en défense des nations et de sa formation d'auror. Il n'était pas un scolaire, c'était aussi simple que cela. La paperasse, l'étude de lourds bouquins ... tout ça, c'était un peu trop pour lui. Et pourtant, lorsqu'il s'était interrogé sur ce qu'il voulait faire après les terribles événements de l'année passée, la réponse avait été simple. Il ne voulait plus être auror. Il ne détestait pas son ancien métier, et était content de l'avoir exercé car il l'avait rendu plus solide. C'était plutôt comme si quelque chose s'était éteint au fond de lui. Il voulait transmettre a présent. Transmettre son expérience, armer les plus jeunes face aux possibles épreuves. Il n'avait vraiment pas eu besoin d'attendre longtemps avant de comprendre cela.

Il fouilla dans le tiroir avant de trouver ses allumettes, et alluma une chandelle. Il n'osait plus utiliser de sorts fréquemment avec les événements récents. Ou plutôt, il l'avait fait jusqu'a la soirée contre les inferi. Jusqu'a cette soirée la, il avait certes pris en compte le fait que les sorts n'allaient pas forts, mais il avait continué d'utiliser ceux du quotidien. Mais a présent, il avait même peur d'allumer une chandelle. En proposant de jeter des sorts de feu, et en lançant lui même le sort de son grand père, il avait faillit les faire tous tuer, de suffocation ou a cause des flammes elles mêmes. En parlant du fameux sort d'Antonin, il n'arrêtait pas de repenser a ce moment. Il avait utilisé le même sort que le mangemort avait utilisé contre d'innocents sorciers près de 60 ans auparavant. Ce même sort, ce même héritage qu'il détestait ... il s'en était servi. Mais, jusqu'a présent, personne ne lui en avait fait la remarque. C'était bien le seul point positif jusque la. Il espérait secrètement que ses élèves soient assez nuls en histoire de la magie pour ne pas avoir fait le lien ou, s'ils l'avaient fait, de se dire que c'était un hasard. Serait il paranoïaque qu'il se sentirait surveillé, mais il ne l'était pas, et c'était ridicule. Tout le monde savait bien qu'être descendant de mangemort ne fait pas de vous un monstre ... il n'aimait juste pas l'idée d'être associé a Antonin dans l'esprit des autres. Il avait peur et se demandait ce qu'il se passerait ensuite. Qui n'aurait pas peur ? Mais il essayait de rester calme.

On frappa a la porte du bureau. Ce n'était pas un coup trop fort, mais c'était quand même un coup assuré. Un coup de quelqu'un qui avait une idée en tête. Il jeta un œil a sa montre en fronçant les sourcils. Qui pouvait bien vouloir lui parler maintenant, a ce moment de la soirée. Certes, il n'était pas très tard, et le couvre feu était encore assez loin, mais c'était tout de même étonnant. Il se passa la main sur le menton ... mal rasé vu son manque de temps pour s'occuper de lui. Bon, si quelqu'un est venu le voir exprès, autant ne pas le laisser attendre trop longtemps. Il posa précautionneusement sa plume dans son pot avant de répondre.

- Entrez !

Il ne voyait pas trop qui pouvait venir le voir. Un élève qui avait un soucis avec un devoir peut être ? Il avait répété depuis la rentrée a ses élèves qu'ils pouvaient venir le voir s'ils avaient un problème ou une question, et il était assez apprécié, surtout par les plus jeunes qui étaient moins impressionnés par lui. Une part de son cerveau espérait que ça soit Dorian, et une autre part, encore moins éclairée, espérait que ce soit Kat. Il fut, pour le coup, assez déçu lorsque la porte s'ouvrit enfin.

avatar
Hayleen R. Blackburn
this is the wizzarding world of
Je viens de Londres
informations
Je viens de Londres
.
ϟ messages : 1038
ϟ entrée : 07/01/2011

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: Un exemplaire de " Grande Noirceur de la Magie ", ouvrage très recherché et très rare de chez Obscurus Books | Un portoloin simple pour LD



Message Posté Sam 16 Mar - 23:44.
Cette lueur violette... J'en rêvais depuis quelques semaines maintenant. Depuis que le professeur Van Tassel avait utilisé ce sortilège contre les inféris, en fait. Pourquoi? Je n'en savais rien. Mais à présent, cette histoire m'intriguait. C'était comme si mon subconscient m'incitait à chercher davantage ; et d'un caractère curieux c'est bien évidement ce que je fis. Je ne connaissais qu'un sorcier ayant utilisé ce sortilège : Antonin Dolohov, fidèle mangemort de Voldemort. Le rapport entre lui et le professeur? C'est bien ce que je comptais découvrir. Cette histoire n'avait fait aucun bruit - à mon étonnement - il fallait donc que j'aille directement à la source. Cela ne me facilitait pas la tâche, car je me doutais que le professeur n'aborderait jamais le sujet avec moi. Pas qu'il me détestait, ou me rendait la vie difficile, mais j'avais toujours eu l'impression qu'il cherchait à m'éviter le plus possible ; ce qui m'avait intrigué puisque je n'avais rien fait de particulier pour l'apeurer. J'avais alors commencé mon enquête pour comprendre son comportement et, de fil en aiguille, après avoir découvert qu'il était écossais, j'avais fini par trouver un lien possiblement étrange entre les Van Tassel et les Blackburn, lorsque sur notre arbre généalogique j'avais trouvé la trace d'un certain Jérémiah. Ce n'était pas un Van Tassel, mais j'avais l'impression d'être sur la bonne piste. Et maintenant, il y avait cette histoire qui le liait à Dolohov. Ma curiosité était totalement en émoi. Il fallait que j'en sache plus.

Il devait être vingt heures environ, j'étais assise dans la salle commune, occupée à lire un livre sur l'histoire de la magie. Je n'aimais pourtant pas particulièrement cette matière, mais comme je voulais me renseigner sur Antonin Dolohov, je m'étais dit que le plus simple était de commencer par là. Je lus alors des chapitres entiers dédiés à Harry Potter, puis à Voldemort. Je mis un certain temps avant d'en trouver un sur les mangemorts et encore plus avant de trouver quelques détails sur Dolohov. Mais je finis par trouver. Malheureusement, je ne trouvai rien de concluant. Refermant alors le livre et m'apprêtant à retourner à mon dortoir, mon cerveau tilta quelques secondes. Finalement, un prénom avait retenu mon attention. Je rouvris alors la page et relus le nom de cette personne : Héliodora. Un prénom peu commun. Il s'agissait de la femme d'Antonin. Je connaissais une Héliodora. Il ne s'agissait peut-être pas de la même personne, mais j'en connaissais une. Héliodora Blackburn, soeur de Théophilius Blackburn, elle était ma grande tante. Je n'avais jamais su qui était son mari. Personne ne l'avait évoqué. On l'avait retiré de notre arbre généalogique (en fait on pouvait trouver un trou au milieu de la tapisserie chez grand-père). Je ne connaissais même pas ce côté de la famille. D'un côté, je n'avais jamais cherché à les connaître. Mais, dans mes souvenirs, il me semblait que ce Jérémiah, dont je ne connaissais pas l'identité, venait de cette même branche.

Tout s'emballait dans ma tête. J'avais l'impression de comprendre et en même temps j'étais totalement perdue. J'étais certaine d'être à deux doigts de la solution. Il ne devait me manquer que quelques pièces au puzzle. Il fallait que je mette la main dessus. Je n'avais donc plus le choix. Si je voulais rassembler les morceaux, il fallait que j'aille directement poser la question au professeur Van Tassel. Je posai alors vivement le livre sur la table basse face à moi et marchai d'un pas rapide, mais décidé, jusqu'au quatrième étage, direction la salle de défense contre les forces du mal. D'un geste assuré, je donnai un coup sur la porte en bois, avant de l'ouvrir lorsqu'on me permis d'entrer.

Face à moi se trouvait l'écossais et professeur de défense contre les forces du mal de Poudlard : Jérémiah Van Tassel, assis à son bureau, une plume à la main. Il devait certainement être occupé à corriger des copies. Je m'avançai alors jusqu'à lui, tout en réfléchissant à la manière dont j'allais lancer le sujet.

    « Bonsoir professeur! J'étais en train d'étudier mon cours d'histoire de la magie, lorsque je suis tombée sur un mangemort, dont j'aurais voulu connaître son histoire plus en détail, car j'ai l'impression qu'il a un rapport avec ma famille. Je sais que cela n'a rien à voir avec votre matière, mais il me semble que vous soyez le plus apte à me répondre après l'évènement des inféris. Je fis une pause pour observer le début de réaction du professeur, avant d'enchaîner. A moins que votre flamme violette n'ait rien à voir avec celle d'Antonin Dolohov... »

avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je suis professeur
informations
Je suis professeur

ϟ messages : 403
ϟ entrée : 15/10/2012

♦ Nota Bene
: tout le monde est bienvenu
: cedric d.-podmore, pio da braccio, rosaleen mccardle
: sa baguette, du chocolat, des trucs



Message Posté Dim 17 Mar - 11:26.


Blackburn. Hayleen Blackburn. Son père, Alaric avait mit très longtemps a avouer a son fils qui il était réellement, piégé dans son propre dégout et sa propre culpabilité. Jey avait 21 ans, et commençait sa formation d'auror, lorsque son père lui avait enfin révélé le terrible secret. Et, depuis 8 ans, l'ex auror et désormais professeur se dépêtrait avec comme il le pouvait. Comment vit on en sachant que son grand père est un monstre qui a tué des gens, qui a souillé de sang ces mêmes murs que l'on a appelés sa seconde maison pendant 7 ans ? C'est une histoire de fou. Le petit garçon terrorisé par son ombre, qui a besoin de sa lampe dragon pour dormir, qui a dû se battre pendant des années avec ses angoisses et son léger bégayement ... cet enfant ci est le petit fils d'Antonin Dolohov. Il regarda son élève et parente entrer tranquillement, avec assurance, comme si les lieux lui appartenaient. Antonin avait épousé la sœur du grand père de la serpentarde, ce qui faisaient techniquement d'eux des cousins issus de germain. Alaric lui avait aussi expliqué cela, et depuis la rentrée, il priait pour que les Blackburn ne soient pas du style a passer leur vie devant leur arbre généalogique ... sinon, ils ne mettraient pas longtemps a repérer un Jeremiah dedans, et ce n'était pas un prénom très courant. Mais, l'ex poufsouffle n'ayant jamais eu de bol dans la vie, Hayleen Blackburn avait l'air plus vive que ses cousins et son frère, et elle avait commencé de poser sur lui des regards indécis. Combien de temps lui faudrait il c'était alors demandé le professeur ... et il sentait a présent que l'heure était venue.

Elle commença de parler, et il la laissa faire. il s'était préparé a cette éventualité, même si elle ne le réjouissait pas. On ne peut pas enterrer les secrets indéfiniment, quelqu'un finit toujours par s'en rendre compte. S'il y avait bien une chose que son précédent métier lui avait appris, c'est qu'il se trouve toujours quelqu'un pour découvrir ce que vous avez mit un temps infini a planquer. Il la laissa évoquer les inferi sans flancher, et arriver a sa conclusion théâtrale en citant le nom du très détesté papy. Il devait reconnaitre qu'une part de son cerveau ... celle qui n'était pas en train de paniquer ou de se demander comment éviter que tout le château finisse au courant ... admirait sa cousine. Non mais, sans blaguer ! Elle était perspicace, mais avait pris son temps pour raisonner, sans débouler bêtement dès que la première intuition l'avait frappée, et une fois qu'elle avait réunis suffisamment de fils pour débrouiller la pelote, elle intervenait avec maestria comme une comédienne faisant son entrée fracassante. Jey ne put s'empêcher de voir son père dans ce maintien droit et ces yeux déterminés. Il l'avait déjà réalisé avant, mais Alaric était manifestement bien plus Blackburn que Dolohov.

- Certes ...

Il ne poursuivit pas sa phrase tout de suite mais laissa trainer ce mot en l’air un instant. Il devait réunir ses pensées, ce qui était toujours un exercice compliqué pour lui. Il prit une inspiration et continua enfin. Un pied après l’autre.

- Certes Mademoiselle Blackburn, le sort que j’ai utilisé lors de l’attaque des inferi est celui du tristement célèbre Antonin Dolohov dont je souhaite qu’il continue de croupir a Azkaban jusqu’a la fin de ses misérables jours.

Il était très inhabituel, pour ne pas dire unique, d’entendre le professeur s’exprimer ainsi sur quelqu’un. Même lorsqu’il réprimandait quelques élèves faisant une mauvaise plaisanterie, le ton était bien plus sentencieux que haineux. Pourtant, les mots qui venaient de sortir de sa bouche avaient été dit d’un ton glaçant et coupant. Il croisa les bras sur sa poitrine, se radossant a sa chaise.

- Je crains de ne pas pouvoir vous renseigner sur la personnalité de ce dangereux psychopathe, n’étant ni historien ni psychomage ... en revanche ...

Il fit une pause, ses yeux qui étaient jusque la fixés sur le mur revenant sur l’élève.

- En revanche je peux vous confirmer que votre famille a fait la malencontreuse erreur de laisser l’une de ses filles l’épouser. Mais je n’étais pas présent, bien sûr, et je pense que vous obtiendriez plus de réponses auprès de Theophilius.

Ses sourcils se froncèrent un peu quand il conclu, désireux de passer a autre chose. Il se doutait que la préfète en cef ne se contenterait pas de cette réponse et creuserait d’avantages, lui poserait plus de questions ... mais il n’y a pas de mal a espérer un peu.

- Autre chose ?

avatar
Hayleen R. Blackburn
this is the wizzarding world of
Je viens de Londres
informations
Je viens de Londres
.
ϟ messages : 1038
ϟ entrée : 07/01/2011

♦ Nota Bene
: recherches de liens en tout genre.
: vos relations principales ici
: Un exemplaire de " Grande Noirceur de la Magie ", ouvrage très recherché et très rare de chez Obscurus Books | Un portoloin simple pour LD



Message Posté Jeu 4 Avr - 17:09.
    « Certes Mademoiselle Blackburn, le sort que j’ai utilisé lors de l’attaque des inferi est celui du tristement célèbre Antonin Dolohov dont je souhaite qu’il continue de croupir a Azkaban jusqu’a la fin de ses misérables jours. »

Hé bien le professeur avait une sacré rancœur pour le mangemort. C'était normal de le détester lorsque l'on connaissait son passé et ses mauvaises actions, mais de là à lui vouer une telle haine... A moins que la famille du professeur ait fait les frais de la violence de Dolohov. Ainsi, je pourrais comprendre la haine du professeur. Mais dans ce cas là, je ne comprenais pas pourquoi il avait utilisé ce sortilège s'il détestait tellement le mangemort et donc ce qui le représentait... Je n'arrivais pas à trouver la logique et en conclus donc que le professeur cachait quelque chose.

    « Je crains de ne pas pouvoir vous renseigner sur la personnalité de ce dangereux psychopathe, n’étant ni historien ni psychomage ... en revanche ... Adossé à sa chaise, le professeur posa alors son regard sur moi. En revanche je peux vous confirmer que votre famille a fait la malencontreuse erreur de laisser l’une de ses filles l’épouser. Mais je n’étais pas présent, bien sûr, et je pense que vous obtiendriez plus de réponses auprès de Theophilius. »

Alors c'était vrai... Héliodora avait bel et bien épousé Antonin Dolohov. Les Blackburn et les Dolohov étaient liés... Une nouvelle dure à entendre, même si j'en étais pratiquement persuadée lorsque j'avais pausé la question. Mais l'entendre mot pour mot rendait la chose réelle. Au final, avais-je envie de savoir qu'un tel lien existait entre un mangemort et moi? Certainement pas, mais c'était trop tard... La curiosité n'était pas toujours une qualité. En tout cas, cela expliquait l'énorme trou noir dans notre arbre généalogique. Je comprenais que Théophilius ne voulait pas se vanter d'une telle personne dans sa famille. Dolohov faisait vraiment tâche autour de toutes ses personnes travaillant pour le ministère, Théophilius ne pouvait se permettre de laisser s'ébruiter une telle affaire. Cela ne m'étonnerait pas non plus qu'il ait payé des milliers pour effacer le nom Blackburn de tous les registres ou livres mentionnant Antonin Dolohov. Il en avait les moyens et en serait totalement capable.

    « Autre chose ? »

Le professeur Van Tassel me sortit de mes pensées et me permit de me concentrer sur lui. En effet, si les Blackburn et les Dolohov étaient liés, alors il était de plus en plus probable qu'ils soient également liés au professeur. Il me semblait que ce Jeremiah qui m'intriguait tant était sur la branche qui descendait d'Héliodora et donc d'Antonin Dolohov. De plus, le professeur Jeremiah Van Tassel avait utilisé le même sortilège que le mangemort, il venait de me le confirmer. Peu de personne avait la faculté d'utiliser ce sortilège. A vrai dire, je n'avais jamais vu personne d'autre que Dolohov l'utiliser. Était-ce un "truc de famille"? Ou était-ce juste une coïncidence? Personnellement, je croyais peu aux coïncidences.

    « Oui... Puisque vous avez utilisé le sortilège de Dolohov, avez-vous un quelconque lien avec lui? Si je peux me permettre une question aussi personnelle... »

S'ils étaient parents, alors nous avions forcément un lien de parenté. J'en étais pratiquement persuadée. Il y avait trop d'informations qui tendaient à cela, ça ne pouvait pas en être autrement. A moins que tout cela ne soit que le fruit de mon imagination débordante? Non... Il y avait forcément une explication logique à tout cela!

    « Non en fait, ce que j'aurais vraiment voulu savoir n'a rien à voir avec Dolohov. Je fis une pause, cherchant la meilleure façon de formuler ma question, avant de poser à nouveau mon regard sur le professeur. Êtes-vous mon cousin? »


[H.j. : Désolée pour le retard, j'ai eu quelques soucis de santé ces derniers temps, mais j'essayerai de faire mieux à ma prochaine réponse!! =/]
avatar
Jeremiah Van Tassel
this is the wizzarding world of
Je suis professeur
informations
Je suis professeur

ϟ messages : 403
ϟ entrée : 15/10/2012

♦ Nota Bene
: tout le monde est bienvenu
: cedric d.-podmore, pio da braccio, rosaleen mccardle
: sa baguette, du chocolat, des trucs



Message Posté Mer 10 Avr - 10:47.


Jey mit un moment a réfléchir a la meilleure façon de répondre a la question de l'élève quant a son lien de parenté avec Antonin. Ce n'était pas une chose qu'il tenait spécialement a avouer et il lui fallait donc un peu de temps pour préparer sa réponse. Et bien lui en prit puisqu'elle décida aussitôt de lui épargner cette peine en orientant la question différemment ... bien que cela revenait plus ou moins a admettre la même chose au final mais on ne va pas chipoter et peut être que ça serait plus facile a avouer comme ça. Qui sait ? Etait il son cousin, voila la question. Il eu un petit sourire et se trémoussa un peu dans son fauteuil ... pas d'inconfort, mais comme il le faisait quand il était sur le point de dire quelque chose d'important, un peu comme un enfant qui brule de révéler le secret qu'on vient de lui confier tout en sachant qu'il ne devrait pas. Ne faites pas semblant de ne pas vous sentir concerné, on a tous été comme ça. Il ne fit pas d'autre mouvement que celui la, qu'il interrompit un moment pour répondre.

En effet, nous sommes cousins ... je ne préciserait pas de quelle façon puisque vous semblez avoir compris de vous même.

S'il devait être parfaitement honnête avec lui même, ce n'était pas le fait d'être lié a la famille Blackburn qui avait ennuyé Jey, mais de se dire que, du coup, ils étaient en mesure de comprendre de quelle façon, et donc de dévoiler son secret a tout le monde. Et, bien sûr, Jey n'y tenait pas du tout. Mais, en dehors de cela, il n'avait rien de précis contre les Blackburn ... ils comptaient certes dans leurs rangs plusieurs serpentards, mais personne n'est parfait, et ça n'était pas une marque d'infamie non plus ... même s'il faut reconnaitre que les sinistres sorciers sortent plus facilement de la maison au serpent. Au moins il n'y avait pas eu de mangemort dans leur famille de ce que Jey savait ... a part Antonin mais c'est par alliance, ça ne compte pas vraiment. Il ne serait peut être pas allé jusqu'a dire qu'il était soulagé de lui avoir révélé cela, mais ce n'était au final pas aussi terrible qu'il l'avait pensé. C'est un peu comme un vieux pansement que l'on doit enlever au final ... un coup sec et ça passe, mais on a pas envie de le faire. Il fit une moue rapide avant d'ajouter.

Si vous pouviez éviter d'expliquer a toute l'école comment nous sommes cousins, ça m'arrangerait par contre.

Parce que, soyons honnêtes, les sorciers présents a Poudlard n'étaient pas totalement idiots, et, pour le coup, ils finiraient par comprendre le lien entre Jey et Antonin. Et il ne voulait vraiment pas que cela se produise. Pour son propre bien a lui, mais aussi car il savait que ça détruirait son père. Alaric Van Tassel avait mit tant de temps et d'efforts a se reconstruire une vie respectable en essayant d'oublier son passé ... Jey n'avait pas le droit de lui enlever. Il ne le voulait pas. Son père avait trop souffert.

Enfin, je ne pense pas que vous ayez envie de crier votre lien de parenté avec Antonin Dolohov sur tous les toits non plus.

Jey se doutait qu'une famille aussi ancienne et respectable que les BlackBurn n'avaient pas envie de voir leur nom associés a de telles personnes et a des événements qui, bien qu'anciens, étaient encore bien présents dans les mémoires. Il ne pensait donc pas qu'il avait besoin de s'inquiéter plus que nécessaire sur le fait que l'élève était au courant. Cela créait un risque, c'est sur, car plus il y a de personnes au courant, plus il y a de chances qu'elles le racontent, mais elle n'était pas stupide, elle savait que cela créerait beaucoup plus d'ennuis que ça ne rapporterait.

Contenu sponsorisé
this is the wizzarding world of
informations



Message Posté .

ohana means family // pm Leen

T H E . F E A T H E R . O F . A . P H O E N I X :: defense against the dark arts room

Sujets similaires

-
» If It Means A Lot To You ►► 02/03/12 à 23.58
» Meï Leen (Poufsouffle)
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» Montage débile : Family Sim Bower

Réponse rapide

pour répondre plus vite que le vent, t'as vu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: